Jeudi, 25 Avril

Dernière mise à jour25/04/2019 06:16:20 AM GMT

Vous êtes ici Articles Refroidissement Dissipateurs Shagon AHC-118 vs Titan Hati

Dissipateurs Shagon AHC-118 vs Titan Hati

Envoyer Imprimer

{menu Introduction}
Introduction

59hardware Les participants sont des marques de dissipation, il s’agit de Shagon (Auras) et Titan. Nous avions testé certains de leurs produits par le passé, depuis plus vraiment de nouvelles, l’occasion de faire un petit point.

Ils sont au format tour et sont équipés d’un ventilateur des 120 mm. L’un comporte six caloducs de Ø 6 mm, l’autre trois mais Ø 8 mm avec la possibilité de monter un deuxième ventilateur en extraction. Ils sont compatibles avec tous les sockets courants, Intel LGA 775, 1155, 1156, 1366 et  AMD AM2, AM2+ et AM3 enfin ils utilisent tous deux une contre-plaque à positionner au dos de la carte mère, pour leur fixation. 
 
 

 
 

{mospagebreak}
{menu Protocole de test}

Protocole de test
 
2ag9qymlikl4l5ev6292.jpgPlateforme de test
- Processeur : Intel Core i7 970, 3300 MHz.
- Carte mère : Gigabyte  GA-EX58-UD5
- Carte graphique : Gygabite GTX 280
- Mémoire : 3 x 2 Go OCZ- Blade PC3 16000
- Disque dur : Maxtor DiamondMax 22 STM3500320AS 500 Go Sata.
- Alimentation : Enermax Liberty 625 Watts.
- Boîtier : Lian Li PC 8
- Ecran iiyama Prolite B2409HDS.

Logiciels utilisés :
- Système d’exploitation : Windows 7 Ultimate
- OCCT

Deux configurations processeur pour ce test :
- 3.3 GHz, la configuration de base pour tous les ventirads avec toutes les mesures.
- 4 GHz, la configuration overclockée.

Les tests seront pratiqués la plate-forme montée dans un boîtier. Le modèle retenu est le Lian Li PC 8, il comporte un circuit de refroidissement très classique basé sur un ventilateur de 120 mm en aspiration basse et un en extraction haute du même diamètre. Il est donc proche de la majorité des boîtiers, Il permet ainsi de se faire une opinion bien plus précise et fidèle que sur un banc de test totalement ouvert où il n'est point question de flux dans le boîtier.
les relevés seront effectués à trois reprises, une moyenne sera établie.

Le protocole du test de refroidissement :

La mise en température sera effectuée via OCCT pendant une heure, les températures des cores seront relevées et une moyenne effectuée, la valeur la plus élevée sera retenue, une période de repos d’environ 15 minutes est observée entre chaque test.

Mesures sonores

Le sonomètre sera positionné à 15 cm du ventirad, pour ne pas que le souffle perturbe les mesures, il sera sur le côté de celui-ci, la valeur la plus importante sera relevée, elle ne se porte que sur lui seul.
Une seconde mesure sera effectuée à 1 mètre. Ils s’effectuent panneau gauche enlevé car le rôle du boîtier au niveau de l’affaiblissement acoustique est énorme, difficile donc de généraliser. Il est évident que testé dans un boîtier performant, les résultats seront forcément bons, en tout état de cause très différents de ceux obtenus avec un boîtier entrée de gamme

Le dissipateur témoin
 
Le processeur de notre plateforme ayant changé, il va être très compliqué de ce faire une opinion par rapport à nos précédents tests. Nous avons donc décidé de remonter un Noctua NH-D14, c'est un ventirad dont les performances sont reconnus. Nous ne détaillerons pas les résultats, vous pouvez consulter son test ici, nous avons refait les mesures sur cette nouvelle plateforme, vous les trouverez ci-dessous.

2sli7bcb6ioxsdioywfz.png

Glossaire :

- Caloducs : Un caloduc se présente sous la forme d’une enceinte hermétique qui renferme un fluide en équilibre avec sa phase gazeuse et sa phase liquide, en absence de tout autre gaz. A un bout du caloduc, celui près de l'élément à refroidir, le liquide chauffe et se vaporise en emmagasinant de l'énergie provenant de la chaleur émise par cet élément. Ce gaz se diffuse alors dans le caloduc jusqu'au niveau d'un dissipateur thermique (ou d'un autre système de refroidissement) où il sera refroidi, jusqu'à ce qu'il se condense pour redevenir à nouveau un liquide, et céder de l'énergie à l'air ambiant sous forme de chaleur... Source Wikipédia.

- PWM : Pulse Width Modulation, c'est un concept de commande de ventilateur par un espacement de la durée d'alimentation. Reconnaissable à son connecteur 4 broches au lieu de 3, il se veut plus souple et plus rapide que le réglage par variation de tensions.

- CFM : Cubic Feet Minute, en le multipliant par 1,7 vous connaîtrez la capacité de déplacement d’air en m3/heure d'un ventilateur.

- HDT : Certains ventirads sont équipés de cette technologie, la surface utile en matière de refroidissement est constituée quasiment que par la jonction caloduc/processeur. L'aluminium présent sur la base jouant plus un rôle de support des caloducs et de montage.
De plus dans la plupart des cas, il n’est pas en contact avec la pièce à refroidir et en est éloigné de quelques dixièmes de millimètre.

- Pression statique : C’est une des composantes de l’évaluation d’un flux avec le débit (CFM). Il s’agit, pour simplifier, de la force de l’air. Elle est indispensable en refroidissement processeur dans la mesure où le débit doit rester important en sortie de radiateur pour évacuer les calories prélevées. Pour avoir une pression statique importante, plusieurs éléments entrent en ligne de compte, la géométrie des pales, (surface et courbures notamment), et la vitesse de rotation. Pour les courbures des pales, les ventilateurs « épais » sont nettement plus adaptés. A vitesse équivalente, un 120x32 sera forcement plus à l’aise qu’un 120x25 ou même un 140x25.
Donc 2 ventilateurs peuvent posséder des caractéristiques en termes de débit identiques mais des pressions statiques très différentes. Une forte pression statique est nécessaire partout ou la circulation d’air est difficile, petits orifices de ventilation, obstacles. Le radiateur d’un ventirad est assimilable à un obstacle.
Dans le cadre d’une ventilation boîtier et si ce dernier n'est pas trop encombré, la notion de pression statique est un peu moins importante, le débit et la discrétion sont à mettre en avant. Par contre, pour information, un boîtier vide réduit le débit d’environ 15 %, un boîtier bien rempli de près de 60 %, quand on vous dit de bien ranger vos câbles !

{mospagebreak}
{menu Shagon AHC-118, présentation}

Shagon AHC-118, présentation

Une nouvelle marque ? Oui et non. Il s’agit en fait de la filiale grand public d’Auras. Voila qui rompt avec son activité habituelle qui n’est autre que l’OEM. Auras fournit bon nombre de refroidisseurs pour ordinateurs portables aux différents fabricants.

Les spécifications techniques :
- Modèle : Shagon AHC-118
- Dimensions : 135 x 118 x 180 mm (la x P x H)
- Poids : 951 g
- Matériaux : base en cuivre et, radiateur en aluminium.
- Caloducs : 6, diamètre 6 mm.
- Compatibilité : Intel Socket 1155, 1156, 1366, 775 et AMD Socket AM3, AM2+, AM2.

Le ventilateur
- Réference PLA 12025S 12M
- Dimensions : 120 x 120 x 25 mm
- Vitesse de rotation : 1000 à 1800 Tr/min
- Compatible PWM
- Débit d'air : 59.27 CFM
- Nuisances sonores : 32.30 dB(A)

Prix annoncé : 41 euros

0ls5vtno9d9g9nyqwbs2.jpg7h2b49c8xqtz3zbi9089.jpg

Nous avons déjà testé certains de leurs produits comme l’Auras Fridge JES-988 un refroidisseur VGA ou le CTC868 et le LPT709, des ventirads.

Le Shagon AHC-118 se présente sous un format tour, il mesure 180 x  135 x 118 mm (H x l x P) pour un poids de 920 g. C’est donc un dissipateur très haut avec ses 180 mm, attention à l’intégration dans votre boîtier.

evmdsdsezt4wypkur4zt.jpgsljxd8ddkf5c97hyka90.jpg

Le Shagon AHC-118 comporte six caloducs de Ø 6 mm ils sont en contact direct avec le processeur et sont donc usinés. Cette technologie se nomme Heat-pipe Direct Touch ou HDT, elle est sensée améliorer le transfert des calories vers les caloducs et donc vers le radiateur. Ils sont sertis sur une plaque en aluminium qui sert également de support aux kits de montage.
Les caloducs sont implantés de la périphérie vers le centre des lamelles, elles sont en aluminium et au nombre de 42.

La surface de dissipation est importante, les lamelles du radiateur mesurent 85 x 130 mm, c’est un gage de bon transfert thermique. Nous vérifierons cela dans nos tests.

qvve7xgh5tdjox8bf0nb.jpgptlum1vf01ocs50w9g6q.jpg

Le radiateur accueille un carénage, il permet la fixation du ventilateur par le biais d’épingles en matière souple. Mais aussi et surtout il se prolonge sur le dessus du ventirad, il masque ainsi les extrémités des caloducs. Voila qui fini le ventirad, bien que le plastique soit un peu « cheap », par contre le revers de la médaille est une hauteur hors norme, 180 mm en lieu et place de 160 à 166 que nous avons l’habitude de rencontrer.

La couleur de ce carénage est un peu particulière, à mi-chemin entre la couleur prune et le bordeaux…  Les goûts et les couleurs ne se discutant pas, à vous d’apprécier.
Le ventilateur est assorti, le rotor adopte la même couleur, il est référencé PLA 12025S 12M. Il est compatible PWM, son régime de rotation se situe entre 1000 et 1800 Tr/min. Son débit maxi est annoncé à 59.27 CFM avec des nuisances sonores mesurées à 32.30 dB(A), autrement dit un ventilateur assez puissant donc relativement bruyant.

j95ppxi907778qmz6qdq.jpg9bfrkgeybnagktf0xtjl.jpg

{mospagebreak}
{menu Shagon AHC-118, le montage}

Shagon AHC-118, le montage
Là aussi, une seule contre-plaque pour tous les sockets. Des entretoises sont à positionner sur cette contre-plaque suivant le repérage de la notice. Elles débouchent sur le dessus de la carte mère, elles sont mâle d’un côté et femelle de l’autre.

tznb37qle4v3kc3op4lo.jpgaae82c772khsv1j990pu.jpg

Côté ventirad, ce sont deux platines à positionner par vissage de part et d’autre de la base.
Viennent ensuite les vis qui se positionnent dans les entretoises, elles sont moletées et muni de ressort en compression. Elles sont largement serrables à la main et elles intègrent une empreinte cruciforme, au cas où.

b1zu8js2v04jt1pcqess.jpga43jwl7rrgobqtld10u3.jpg

L’intérêt de ce montage est de travailler carte mère à plat sur une table, l’ensemble est ainsi assez accessible.

La pate thermique possède une consistance plutôt fluide, son application ne pose pas de problème.

L’encombrement en hauteur est assez important, 185 mm depuis la carte mère jusqu’au sommet du Shagon AHC-118. Pour les barrettes mémoire, si elles se retrouvent sous le ventilateur 45 mm sont disponibles.

{mospagebreak}
{menu Shagon AHC-118, les tests}

Shagon AHC-118, les tests

n62anyp7i5q9i28xajf8.jpg

Avec notre carte mère, la fonction PWM régule le ventilateur à 1355 Tr/min au repos sous 3.3 GHz, 1423 sous 4 GHz. En charge, 1569 et 1800 Tr/min pour 3.3 et 4 GHz.

Les tests de refroidissement.
Pour ces tests, nous avons calculé le delta par soustraction de la température relevée et de la température ambiante. Les relevés ont été effectués en 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11 et 12 Volts en usage intensif et en 12 volts au repos. La température ambiante est de 20.1 à 21°C.

9j1zqpe9fx45dem7oprl.jpg

Niveau sonore
La pièce est à 33.1 dB(A), les 40.4 dB(A) constituent le seuil du «gênant » à 1 m..
Le sonomètre sera positionné à 15 cm du ventirad, pour ne pas que le souffle perturbe les mesures, il sera sur le côté de celui-ci, la valeur la plus importante sera relevée, elle ne se porte que sur lui seul. Une seconde mesure sera effectuée à 1 mètre, elle s’effectue panneau gauche enlevé car le rôle du boîtier au niveau de l’affaiblissement acoustique est énorme.

xozm6nf14pyn5hs1bp3x.jpg

{mospagebreak}
{menu Shagon AHC-118, conclusion}

Shagon AHC-118, conclusion

Un ventirad avec une hauteur hors norme, nous sommes à 185 mm depuis la carte mère,  prudence donc lors de l’achat, bien vérifier la compatibilité du boîtier.
La finition est correcte sans plus, le carénage adopte une couleur spécifique mais après tout pourquoi pas, souvenons nous de Noctua.
Le montage est bien conçu, les différents éléments sont facilement repérables. L'installation, bien que nécessitant la dépose de la carte mère est parfaitement accessible.
Au niveau des performances elles sont de bon ton en refroidissement. On notera la courbe très plate sous 3.3 GHz, sous 4 Ghz, l’amplitude est un peu plus importante mais rien de grave.
Au niveau sonore, les résultats sont évidents, le ventilateur tourne à 1800 Tr/min, cela commence à se sentir… De 12 à 9 volts (1800 à 1300 Tr/min), il est assez bruyant et se calme sous 8 volts avec 1200 Tr/min.

C’est donc un ventirad assez performant, par contre il faut pouvoir supporter un niveau sonore assez élevé.
Son niveau de prix très est intéressant, 41 euros.

azsx Performances
azsx Montage
azsx Prix

azsx Bruyant
azsx Absence de distributeurs



{mospagebreak}
{menu Titan Hati TTC-NC15TZ/KU(RB), présentation}

Titan Hati TTC-NC15TZ/KU(RB), présentation

f5pdp8xqm3i54zuisw28.jpg

Titan nous revient, pour rappel c’est une société Taïwanaise née en 1989 à Taipei. Elle possède un bureau à Düsseldorf ouvert en 1996.
Sa spécialisation est le refroidissement, Titan fournit quasiment tout pour le refroidissement des éléments constitutifs d’un PC. Les processeurs sont concernés, les cartes graphiques, les disques durs et les chipsets. A cela il convient de rajouter des refroidisseurs pour portables et aussi pour certaines consoles de jeux.  Bien sur les ventilateurs sont de la partie avec plus de 40 modèles.
A noter, une gamme de convertisseurs 12 et 24 volts vers 220 volts.

Les spécifications techniques :
- Modèle : Titan Hati TTC-NC15TZ/KU(RB)
- Dimensions : 130 x 80 x 160 mm (la x P x H)
- Poids : 600 g
- Matériaux : base en cuivre et, radiateur en aluminium.
- Caloducs : 3, diamètre 8 mm.
- Compatibilité : Intel Socket 1155, 1156, 1366, 775 et AMD Socket AM3, AM2+, AM2.

Le ventilateur
- Réference TFD-12025H12ZP
- Dimensions : 120 x 120 x 25 mm
- Vitesse de rotation : 800 à 2000 Tr/min
- Compatible PWM
- Débit d'air : 66.62 CFM
- Nuisances sonores : 35 dB(A)

Prix annoncé : 45 à 49 euros

6clqdsg803uopydo0w52.jpg b1uemk7vids105bd207i.jpg

C’est un dissipateur qui ne fait pas dans le gigantisme jugez plutôt. 160 mm de hauteur, c’est une dimension devenu classique tout comme les 130 mm de largeur. La profondeur du dissipateur est par contre de 53 mm, ce qui fait qu’il ne dépasse pas du socket. Il affiche un poids plume vue sa catégorie, 600 g avec son ventilateur Cela peut être un bon point pour qui possède des barrettes de mémoire particulièrement encombrantes. Avec un ventilateur monté, la profondeur passe à 80 mm, avec deux ventilateurs nous passons à 105 mm. C’est un ventirad que nous pourrions qualifier de low-profil.

xwn1wgtfupl8u7xmep9i.jpgu507avqnjuxxh9cbbkwu.jpg

C’est une des particularités de notre Titan Hati, il est livré avec un ventilateur, mais un second peut être installé pour une dissipation en push-pull.

Il est assez élégant car relativement mince sans doute, les ailettes du radiateur présentent une structure particulière faite de coupes obliques et de parties en dents de scie. Elles sont au nombre de 56 et serties sur les trois caloducs de Ø 8 mm. La partie débouchante de ces Heat-pipes est masquée par des bouchons métalliques, c’est assez esthétique.

r3ucl2wi2hv6wzz3ynm9.jpgb6ib3q2yb1dyy73xd14p.jpg

Passons à la base qui reçoit les caloducs, ils sont sertis sur une pièce en aluminium et adopte le Heat-pipe Direct Touch ou HDT. Ces mêmes caloducs sont en contact direct avec le processeur, théoriquement cette technologie assure un transfert thermique amélioré. Il n’y a pas de pièces intermédiaires, donc pas de pertes liées aux différentes surfaces de contact.

xqacyeml6syjp2t02k0h.jpgcyib0d2bm2ec7dcxclsj.jpg

Comme précité, notre Hati présente une surface de dissipation réduite par rapport à certains de ses confrères de la même hauteur. Titan compense cela par un ventilateur un peu particulier, c’est un 120 mm compatible PWM référencé TFD-12025H12ZP. Son régime de rotation est annoncé entre 800 et 2000 Tr/min avec un indice CFM de 24.23 à 66.62, par contre les nuisances sonores sont annoncées de 15 à 35 dB(A). Un ventilateur typé donc mais avec un tel régime de rotation maxi, cela semble logique.

jqf17dwe9zhz4s9tp0d5.jpg7uyt8mpylgazichy2fi0.jpg

Il appartient à la gamme Titan Kukri, c’est un bearing il est donc guidé par un roulement à bille sa durée de vie est de 60 000 heures. Les neuf pales adoptent un design particulier avec une courbure importante, la pression statique s’en ressent assurément.

{mospagebreak}
{menu Titan Hati TTC-NC15TZ/KU(RB), le montage}

Titan Hati TTC-NC15TZ/KU(RB), le montage.
Deux contre-plaques sont livrées, une spécifique au LGA 1366 et l’autre plus universelle, elle prend en charge le LGA 775, 1155 et 1156 et AMD AM2, AM2+ et AM3.
Pour le LGA 1366, la contre-plaque est munie de vis qui débouchent côté recto de la carte mère. Il faut positionner l’étrier universel livré sur le dissipateur et visser les écrous moletés livrés.

paf6sukbg8s0l44uykyx.jpgp79zgavibzode7a6ltyj.jpg

Pour les autres sockets, la démarche est différente, il faut positionner des vis sur la contre-plaque et placer des entretoises côté carte mère. Il faut faire appel à la platine universelle pour positionner les écrous moletés. Petite variante au niveau du LGA 775, pas d’entretoises à poser mais des rondelles, les écrous se vissent directement sur les vis.
Dan tous les cas de figure, l’accès est total car rappelons le, la profondeur du radiateur n’excède pas la largeur du socket ce qui facilite grandement les choses.

9ntvb1340a3a60vgy5jc.jpgck43zr4rx1g7bnkd818x.jpg

La pâte thermique livrée est fluide, son application est aisée.
Un adaptateur est livré au format PWM en entrée pour une sortie sur un connecteur trois broches standard. Pas de cordons en Y bien que le Titan Hati permettent le montage d’un ventilateur supplémentaire, cela aurait pourtant été bien pratique.

3gk6pzjfch7lucpol4gg.jpgNiveau encombrement, il mesure 166 mm de la surface de la carte mère. Sa faible profondeur lui permet de s’inscrire dans le socket sans dépasser. Le ou les ventilateurs installé(s), le dissipateur dépasse à peine les trous de fixations du socket. Sinon la hauteur sous ailettes, pensons aux refroidisseurs de la carte mère, elle est de 40 mm.

{mospagebreak}
{menu Titan Hati TTC-NC15TZ/KU(RB), les tests}

Titan Hati TTC-NC15TZ/KU(RB), les tests

zrin0dk3fkkehqss68m6.jpg
Tout d’abord nos relevés en PWM, avec un seul ventilateur et au repos sous 3.3 GHz nous avons 971 Tr/min, 1157 sous 4 GHz. En charge nous obtenons 1442 et 1880 Tr/min.
1V correspond à un ventilateur, 2 V à deux.

Les tests de refroidissement.
Pour ces tests, nous avons calculé le delta par soustraction de la température relevée et de la température ambiante. Les relevés ont été effectués en 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11 et 12 Volts en usage intensif et en 12 volts au repos. La température ambiante est de 20.1 à 21°C.

8ftem75tnv7vwpuyodyr.jpg

Niveau sonore
La pièce est à 33.1 dB(A), les 40.4 dB(A) constituent le seuil du «gênant » à 1 m..
Le sonomètre sera positionné à 15 cm du ventirad, pour ne pas que le souffle perturbe les mesures, il sera sur le côté de celui-ci, la valeur la plus importante sera relevée, elle ne se porte que sur lui seul. Une seconde mesure sera effectuée à 1 mètre. Ils s’effectuent panneau gauche enlevé car le rôle du boîtier au niveau de l’affaiblissement acoustique est énorme.

lo8yf3i8fm70hclw0hxn.jpg

{mospagebreak}
{menu Titan Hati TTC-NC15TZ/KU(RB), conclusion}

Titan Hati TTC-NC15TZ/KU(RB), conclusion

C’est une solution de refroidissement qui s’inscrit à l’inverse de ce que l’on rencontre habituellement, petite surface de dissipation avec un ventilateur rapide, voire deux. La finition est très correcte, nous apprécions particulièrement le soin apporté  à la terminaison des caloducs, cela fini bien l’ensemble.

Cette faible profondeur permet un montage grandement facilité, tous les éléments sont accessibles.

 Le ventilateur est adapté au radiateur, il est très rapide, 2000 Tr/min maxi avec un indice CFM monstrueux de 66.62. Les résultats ne sont font pas attendre avec des capacités en dissipation sans appel.
Les courbes sont particulièrement homogènes, à se demander d’ailleurs si l’ajout d’un second ventilateur se justifie notamment en position 3.3 GHz. Avec 4 GHz, ce ventilateur supplémentaire nous procure un gain d’environ 4 °C.

Passons au côté déplaisant, vous vous en doutez, c’est le bruit. Avec les régimes de rotation du ventilateur les plus élevés, plus de 1600 Tr/min il est très bruyant. Et avec deux ventilateurs, c’est encore pire ! C’est la rançon à payer pour ce Titan Hati.

azsx Bonnes performances en dissipation
azsx Design, finition
azsx Montage aisé
azsx Possibilté d'un 2e ventilateur
azsx Prix intéressant

azsx Très bruyant


{mospagebreak}
{menu Conclusion finale et comparatif}

Conclusion finale et comparatif

Pas facile de représenter autant de données sur un seul tableau, nous vous en avons concocté deux graphiques résumant les capacités de nos protagonistes. En bleu le refroidissement moyen et en rouge une moyenne des nuisances sonores à 1 m. Le tout pour se faire une petite idée des performances cumulées de ce plateau, pour plus de détails nous vous encourageons à vous rapprocher des tests individuels.

Be quiet ! Dark rock C1
Be quiet ! Dark advanced C1
Noctua NH-D14

Sous 3.3 Ghz, en refroidissement, le Titan Hati remporte la palme, il faut rappeler qu’il possède le ventilateur le plus rapide et le plus puissant de ce plateau. Revers de la médaille un niveau sonore très élevé.
Vient le Shagon, avec de bonnes performances en dissipation et un niveau de bruit un peu plus mesuré

mgvscmttwj0y4vsq5opk.jpg

En 4 GHz, notre Titan Hati est en haut de tableau pour le refroidissement quasiment ex aequo avec le Dark rock, mais pas en discrétion.
Le Shagon marque le pas, il fait mieux que le Dark rock Advanced mais avec plus de bruit.

Comme d’habitude nous retrouvons notre couple efficacité/bruit. Les plus performants sont bien souvent les plus bruyants, comme le Titan. Le plus discret demeure le be quiet ! Dark rock Advanced, le meilleur compromis, la version Dark rock Pro.
Nous descernons notre label refroidissement au Titan Hati. 

Et le PWM ?
Nous avons réalisé ces tests avec la fonction PWM de notre carte mère témoin. Le moins qu’on puisse dire et que le résultat n’est pas à la hauteur des attentes dans le domaine de la régulation. Une amplitude de 400 à 700 Tr/min a été mesurée entre la position repos et en charge, quel dommage… Surtout que ces ventirads présentent une bonne constance quelque soit la vitesse de rotation des ventilateurs. Il y a une petite baisse d’efficacité aux régimes les plus bas, certes, mais certaines positions sont tout à fait exploitables.
Une plage de réglages plus importante serait souhaitable de façon à exploiter les réglages les plus discrèts, mais là cela concerne le fabricant de la carte mère.

Share