Elon Musk prévoit un événement
in

Elon Musk prévoit un événement « show and tell » sur la technologie de puces dans le cerveau

Elon Musk, propriétaire de Neuralink, a déclaré que l’entreprise ferait le point sur ses recherches le 31 octobre. Cette annonce intervient peu après que des rapports aient fait état de la frustration de Musk face à la lenteur des progrès.

Neuralink vise à mettre au point une interface permettant de connecter directement le cerveau humain et la technologie informatique. En cas de succès, vous pourriez un jour étendre vos capacités de traitement et votre perception sensorielle grâce à des mises à niveau matérielles. C’est l’angle futuriste qu’Elon Musk a présenté pour la première fois lors de la présentation de ce nouveau projet.

Dans un premier temps des expérimentations pour le médicale

Ce qui est le plus susceptible d’arriver en premier, c’est l’assistance médicale aux personnes atteintes d’une forme de paralysie. En contournant le système nerveux du corps, un bras ou une jambe robotisés pourraient permettre à une personne à mobilité réduite de se déplacer et de manipuler des objets comme si elle utilisait ses propres membres.

Pour l’instant, Neuralink vient de commencer l’expérimentation sur des êtres humains comme nous le décrit cette vidéo (vidéo en anglais) :

Le 31 octobre, l’état actuel de la technologie Neuralink sera présenté lors d’un « show and tell », selon le tweet de Musk. Il se pourrait que l’équipe Neuralink subisse une pression supplémentaire pour faire bonne impression avec cette mise à jour, puisque Musk aurait approché des concurrents plutôt que de s’en remettre uniquement à son équipe d’experts interne.

Musk se rapproche de concurrents pour de futures collaborations ?

Selon un récent rapport de Reuters, des sources anonymes affirment que Musk a parlé avec Paradromics, Inc. en 2020, et plus récemment, avec Synchron. Le Stentrode de Synchron a été la première interface cerveau-ordinateur à être implantée chez un humain aux États-Unis, l’opération ayant eu lieu le 6 juillet.

Musk n’hésite pas à opérer de grands changements si les nouvelles technologies ou les circonstances exigent une approche différente. L’abandon par Tesla des systèmes d’aide à la conduite assistée par radar au profit d’une conduite autonome entièrement basée sur la vision en est un parfait exemple.

Bien que des radars soient présents sur toutes les Tesla produites avant mai 2021, ils ont été désactivés pour se concentrer uniquement sur les caméras des véhicules et les systèmes d’apprentissage automatique basés sur la vision.

Si Synchron ou d’autres concurrents proposent une meilleure solution, il ne serait pas surprenant d’apprendre que Neuralink change de direction à l’avenir. Dans l’immédiat, il faut attendre le mois d’octobre pour savoir plus sur les projets de Neuralink.

Rédigé par José Sinap

Avec 59hardware, j’essaie de sélectionner et de vous proposer les meilleures actus du moment, aussi bien sur les évolutions technologiques en matière de hardware que sur les nouveautés vidéoludiques.