in

Enceinte nomade A M P SPzero

SPzero (2)

Les enceintes nomades continuent de se multiplier en essayant de proposer quelque chose d’original, voire d’inédit. Voici ce qu’A.M.P vous propose avec son enceinte SPzero.

Pour rappel, A.M.P (pour Antec Mobile Products) est la filiale mobile de la célèbre firme Antec. La marque propose des enceintes nomades, des casques audio sans fil, des récepteurs Bluetooth, des chargeurs mobiles, etc…

Nous avons pu tester il y a quelque temps la SP1, la toute première enceinte de la marque, qui nous avait laissé un bon souvenir. Cette nouvelle enceinte propose un design dans le même style mais possède un format ultra compact, idéal pour l’emporter partout avec soit.

A.M.P fournit un mousqueton qui vous permettra de la fixer facilement à différents supports. Sur le papier, elle devrait proposer 8 heures d’autonomies pour écouter de la musique via un Smartphone ou une tablette équipés d’une connexion Bluetooth.

SPzero (2)

La SPzero embarque un jeu de commande directement intégré à l’enceinte ainsi qu’un microphone pour passer des coups de fil en mode « mains libres ». Elle a une portée de 10m et il est possible de « décupler ses capacités acoustiques » en reliant plusieurs enceintes via le port auxiliaire.

A.M.P. met l’accent sur la diversité en proposant pas moins de 6 coloris différents : noir/rouge, bleu/blanc, vert/blanc, rose/blanc, orange/noir, rouge/noir et blanc/rouge. Il devrait donc en avoir pour tout le monde.

On peut la trouver sur le net à un prix avoisinant les 35€, ce qui est un prix assez raisonnable, il faut l’avouer. Découvrant maintenant ce que l’enceinte SPZERO a dans le ventre.

L’enceinte nous est présentée dans une petite boite en plastique transparent de 11.5 x 8 x 12.5 cm. Ce packaging plutôt sympa nous laisse apercevoir l’objet dans son intégralité.

Tout autour de la boite on peut lire une multitude d’informations sur la SPzero dans pas mal de langues différentes. On y apprend son contenu, que l’on peut l’emmener partout grâce au mousqueton, qu’elle est résistante à l’eau, qu’elle dispose d’un microphone, etc…

SPzero (2)

Contenu du package:

–        L’enceinte
–        Un câble jack/jack (pour alimenter une source sans Bluetooth)
–        Un câble mini-USB (pour la recharger)
–        Un mousqueton
–        Une notice d’utilisation

La SPzero propose un format très raisonnable de 8.5×9.5×6.5cm, en gros elle tient dans la paume de la main. Sur le contour elle est recouverte d’une épaisse couche en caoutchouc super doux qui est très agréable au touché.

Sur les faces « haut-parleurs », on retrouve le même type de grille que pour le SP1. Dans l’ensemble c’est exactement le même style, il n’y a que le format qui change. Petite nouveauté tout de même, la SPzero intègre deux petites barres de couleur blanche sur le dessus qui permettront de la transporter plus facilement.

Au niveau de la couleur, c’est très flashy, surtout avec cette version bleu. Heureusement, il y a des coloris plus discrest pour ceux et celles qui veulent passer incognito. Graphiquement c’est assez sobre, on retrouve juste le logo SPzero sur un des côtés. Tout le reste se fait au niveau des grilles « haut-parleurs ».

SPzero (2)

Pour les boutons, on retrouve les mêmes, c’est à dire un jeu de 3 commande sur le dessus : deux pour gérer le volume et un bouton principal à gérer la musique (lecture et pause) ainsi que les appels téléphoniques (décrocher et raccrocher). Par contre l’enceinte ne dispose d’aucun bouton d’allumage comme c’était le cas avec la SP1, il a était remplacé par le bouton principal.

Sur l’un des côtés, on trouve la prise mini-USB accompagnée d’une entrée et une sortie auxiliaire. Car oui il est possible de raccorder plusieurs SPzero, soit directement avec un câble jack/jack ou alors grâce à la fonction Daisy Chain qui permet d’appareiller plusieurs appareils.

SPzero (2)

Pour se connecter en Bluetooth c’est assez simple, il suffit d’activez le Bluetooth sur le mobile (par exemple), il faut ensuite rester appuyé sur le bouton principal du SPzero pendant plus de 5 secondes puis appareiller l’enceinte sur votre mobile. Il n’y plus qu’à faire lecture et à écouter ses musiques préférées !

Caractéristiques Techniques :

– Connexion : Bluetooth V3.0 et mini Jack 3,5 mm
– Batterie : Lithium-Polymère 750 mAh
– Coloris : noir/rouge, bleu/blanc, vert/blanc, rose/blanc, orange/noir, rouge/noir et blanc/rouge
– Compatibilité : Ordinateur, Smartphone, tablette et lecteur MP3
– Portée : 10 m
– Autonomie : 8 h
– Dimension : 8.5 x 9.5 x 6.5 cm
– Poids : 218 grammes
– Prix : 35 euros environ

Une fois notre source audio connectée comme un Smartphone, nous sommes enfin prêt à utiliser notre SPzero. Premier constat, le niveau de puissance est assez convaincant surtout pour une enceinte de ce gabarit.

Bien sûr, il faut garder à l’esprit avec ce genre d’enceinte que l’on est pas là pour obtenir un son exceptionnel, l’objet est surtout là pour nous offrir la possibilité d’écouter de la musique n’importe où…

J’ai commencé avec un petit Rage Against The Machine (ou RATM pour les intimes), toujours aussi efficace ! Arrivée à une certaine puissance, l’enceinte commence un peu à saturer et offre un son légèrement brouillon. Sinon l’ensemble reste très convaincant, les aigus fonctionnent bien et sont plutôt bien équilibrés avec les graves.

SPzero (2)

Pour continuer, je suis passé à Alex Clare pour un style plus pop-électro, le jeu des aigus étant plus important. Le rendu sonne assez bien est permet de mettre une petite ambiance. On ne peut dire que la SPzero mise tout sur les détails mais cela sera suffisant. Concernant la portée, je dirais que l’on peut aller jusqu’à 15 m environ, ce qui est pas mal je l’avoue.

L’enceinte a un peu de mal à supporter les basses, je pense que c’est son point faible. Arrivée à son maximum, elle commence à saturer et le son laisse un peu à désirer. C’est encore le constat que j’ai eu en écoutant Imagine Dragons. Les aigus sont bons, la profondeur est correcte mais les graves pèchent un peu…

Avec de la musique hip-hop, le rendu est plus convaincant. Forcément, il y a moins de saturation. Les aigus fonctionnent bien et l’immersion est assez rapide même si le résultat n’est pas le même qu’avec un bon vieux Ghetto Blaster.

Pour finir, je me suis quelque chose de plus calme et un peu space. Avec du Fever Ray, le résultat semble pas mal. On apprécie un peu plus les détails et on se rend compte que la SPzero peut nous offrir quelque chose de plus subtil.

Lorsque le téléphone sonne, il suffit d’appuyer sur le bouton principal pour décrocher. Dans l’ensemble tout fonctionne bien, par contre il ne faut pas trop s’éloigner du microphone sinon votre interlocuteur ne vous entendra plus…

SPzero (2)A.M.P nous livre une enceinte bien sympathique. Un design simple mais fun et des matériaux au top qui sont très agréable aussi bien à l’œil qu’au touché. Très simple d’utilisation, elle pourra être utilisée par n’importe qui.

Toute sa force réside dans sa taille qui est son plus gros atout. Forcement ce point fort peut provoquer quelques faiblesses. Son petit gabarit ce répercute sur sa puissance et surtout avec de gros sons lourds et saturés.

Pour le reste, elle fera largement l’affaire. On peut l’emporter partout avec soi ou bien la laisser sur un coin de table lors d’une petite (j’ai bien dis petite) soirée entre amis.
Elle mettra un brin d’ambiance et vous permettra d’écouter vos morceaux préférés vraiment n’importe où !

Sans oublier le mousqueton qui est une idée assez originale et très pratique pour accrocher l’enceinte à un sac ou tout simplement à la ceinture. Au final, on apprécie l’enceinte d’Antec qui nous offre un rapport qualité/prix très satisfaisant grâce à son petit prix. Merci A.M.P !

<img class="91621"
  •  Son style
  •  Sa simplicité
  •  Son mousqueton
  •  Son prix
  •  Des petites faiblesses au niveau des basses.
  • Commentaires
    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Loading…

    0