in

HIS R9 280 IceQ OC 3GB

Test et Avis – Benchmark – Meilleur prix

IMGP9322

Très récemment nous avons été particulièrement convaincus par la carte graphique HIS R7 265 iCooler Boost Clock 2GB et c'est pourquoi nous nous intéressons à présent à la gamme supérieure avec le modèle HIS R9 280 IceQ OC 3GB.

Elle est équipée d'un processeur AMD R9 280 la destinant à offrir des jeux fluides en 1080 pixels avec un niveau de détails graphiques maximum.

Notre attention s'est tout simplement portée sur ce modèle en particulier car le mois dernier, AMD annonçait une baisse des tarifs concernant certaines cartes.

Les heureuses élues ont évidemment entrainé des répercutions chez d'autres constructeurs ce qui permet à la HIS R9 280 IceQ OC 3GB de se placer sous la barre des deux cents trente euros.

Elle se retrouve donc face à une GTX 760 reine dans sa catégorie mais déjà présente sur le marché depuis bientôt un an.

En s'appuyant sur le R9 280 d'AMD, HIS ouvre donc une porte aux joueurs pour qui trois facteurs sont essentiels: un design élaboré, des performances accrues ainsi qu'un système de refroidissement efficace et silencieux.

spe

Ce processeur graphique est loin d’être nouveau puisqu’il s’agit d’un Tahiti présent dans l’ancienne génération soit les R7950 et R7970. Ce sont donc 4.313 milliards de transistors intégrés dans la puce gravée en 28nm. 1792 Shaders confirment que nous avons affaire à une R7950 tout comme les 32ROPs.

Toutefois la fréquence du processeur a été revue à la hausse. Initialement cadencé à 800MHz, la HIS R9 280 IceQ OC 3GB passe à 953MHz, de quoi constater de réels gains.

Concernant les 3GB de mémoire cadencés à 1250MHz, ils respectent donc les caractéristiques de la R7950 et reposent sur un bus de 384bits.

Bien entendu, le R9 280 supporte le nouvel API Mantle qui tarde à se démocratiser. Seule le titre Battlefield en profite à ce jour. Si les R7 260X supportent AMD True Audio, une technologie gérant matériellement certains effets sonores comme les réverbérations, le R9 280 en est tout simplement privé.

La HIS R9 280 IceQ OC 3GB est équipée du IceQ que nous avions découvert lors du test de la HIS HD 7870 IceQ Turbo. S'il est imposant de par ses dimensions, sa conception lui permet de rester extrêmement efficace en solution multi GPU ou CrossfireX.

D'ailleurs HIS ne manque pas d'éloge à son propos car IceQ se base sur une technologie intitulée Black Hole Impeller (Spirale de trou noir). A défaut d'être capable de tout aspirer y compris les particules de lumière, la turbine de la HIS R9 280 IceQ OC 3GB assurera un refroidissement efficace.

Ce sera également le cas en termes de nuisances sonores car la marque annonce seulement 28dB en utilisation multimédia.

Comptant parmi les cartes les plus longues, la HIS R9 280 IceQ OC 3GB avec ses vingt huit centimètres accuse un poids non négligeable. Et enfin d'éviter tout risque de courbure du PCB, un renfort assurera une rigidité optimale à l'ensemble de la carte.

d7fijy5o9w72gsjtc57h.jpgHIS a également pensé aux overclockers qui pourront grâce à des composants électroniques de qualité et son application phare iTurbo augmenter les fréquences et donc les performances de la carte.

Avec 6+1 phases PWM et 2 onces de cuivre pour le PCB (épaisseur d’une couche), la stabilité comme la longévité seront au rendez-vous. Comme c’est désormais chose courante, les condensateurs sont de type solide pour supporter des températures plus hautes et donc une durée de vie plus longue.

iTurbo est l’une des meilleures applications pour contrôler les GPU produits par AMD. Elle propose la personnalisation des fréquences, des tensions et permet la configuration précise du système de refroidissement Ice Q.

Ainsi la HIS R9 280 IceQ OC 3GB a théoriquement tout le potentiel pour se montrer convaincant notamment en termes de rapport performances prix.

IMGP9321
Découvrons à présent la HIS R9 280 IceQ OC 3GB imposante de par son ventirad principalement noir et en plastique.

IMGP9317

Quelques lignes esthétiques ainsi que la turbine optent pour la couleur bleue translucide chère à la marque. Au total il faudra donc 29.5cm d’espace libre dans le boîtier du PC pour accueillir cette carte.

IMGP9323
En hauteur, la HIS R9 280 IceQ OC 3GB reprend le format désormais classique de deux slots PCI permettant à sa façade d’accueillir quatre sorties vidéo soit une DVI, une HDMI et deux mini DisplayPort. Cependant en raison de son ventirad imposant, la carte dépasse légèrement ses deux slots.

IMGP9325

Le port PCI Express n’étant pas capable de délivrer assez de puissance en termes d’alimentation à la HIS R9 280 IceQ OC 3GB, il faudra connecter deux câbles supplémentaires de six et huit contacts chacun perpendiculaires à la carte.

C'est une différence notable par rapport à la version R7950 qui s'arrêtait à 2x 6 pins.

IMGP9329

Un switch à l'utilité discutable permettra de basculer d'un mode de ventilation à un autre. Etant donné que sur la version R7950, il servait à passer d'un bios à un autre, il est possible que la marque utilise cette fonctionnalité pour ainsi offrir deux types de ventilations différents.

bqjtrrmfopc2umr9xscv.jpg

Une fois le système de refroidissement ôté, on retrouve un PCB relativement chargé car on distingue les douze chipsets mémoire maqués Hynix ainsi que les 6+1 phases d’alimentation.

IMGP9332

HIS a aussi eu la bonne idée d’ajouter un renfort en métal permettant de rigidifier la carte intégralement.

IMGP9328

 Seul point améliorable de cette nouvelle carte HIS, les soudures des étages d'alimentation présentent de légères soufflures. Bien qu'elles ne remettent en aucun cas la qualité et la fiabilité du produit, elles ne correspondent pas au niveau de finition général.

IMGP9333

Une fois la carte mise à nu, nous reconnaissons trait pour trait une R7950 dont les différences se situent uniquement au niveau des connecteurs d'alimentation.

Attardons nous maintenant sur le système de refroidissement IceQ exclusif à HIS, une version un peu moins évoluée que le IceQ X, modèle le plus haut de gamme mais aussi le plus performant de la marque.

avwuu7qiz430ddzerd2v.jpg

Imposant le IceQ dépasse légèrement du PCB de la carte graphique sur l’arrière. A défaut d’utiliser un ventilateur standard à pales, HIS préfère ici utiliser une turbine doté de la technologie « Black Hole Impeller » que l’on pourrait traduire par vulgairement par Turbine du trou noir.

 

w84eonahxrcqoqfl4i0d.jpg d5hajpjmokan52wdxem7.jpg

L’air est donc directement inspiré à l’arrière de la carte pour ressortir par les évents de la façade après avoir traversé les nombreuses ailettes du radiateur enfermé dans sa coque. Sa durée de vie est donnée pour 50 000 heures.

xzvkwo5vizltrmol39r5.jpg

Par ailleurs, ce radiateur est étonnant de par sa petite taille alors que les 7970 embarquent toutes des systèmes bien plus conséquents.

zw8wkfwfsthuzp5fz6iv.jpg

Celui de la HIS R9 280 IceQ OC 3GB mesure à peine la moitié de la carte et il utilise une base en cuivre relié à quatre heatpipes dont deux sont d’un diamètre de 8mm et deux de 6mm. Les chipsets mémoires utilisent également le radiateur pour dissiper leur chaleur et bénéficient d’épais pads thermiques.

La aussi, HIS a su choisir un superbe radiateur à la finition nickelée impecable qui devrait assurer de bonnes prestations.

Hardware

 

IMGP9233

Processeur : Intel i7 4770K
RAM : Corsair 8GB 1866MHz
Ventirad : Noctua NH-D15 site de Noctua
Boitier : Cooler Master Storm
Stockage SSD : Crucial M550 512GB
Stockage HDD : Seagate Barracuda 1To 7200RPM 64Mo de cache
Alimentation : Enermax Platimax 1000W

Software

flecheWindows 7 X64 Familiale édition Premium SP1
flecheDrivers derniers en date
flecheEVGA PrecisionX
flecheGPU-Z

Benchmark

fleche3Dmark 2011 de Futurmark disponible sur www.futuremark.com
flecheUnigine Heaven 4 disponible sur www.unigine.com
flecheAlien VS Predator
flecheMetro 2033
flecheSniper Elite V2
flecheHard Reset

Nous avons procédé lors de nos tests à trois mesures selon trois résolutions différentes:

fleche1280×1024 pixels
fleche1680×1050 pixels
fleche1920×1080 pixels

Pour chacune de ces résolutions, nous avons également  réalisé trois tests distincts :

flecheQualité graphique basse
flecheQualité graphique moyenne
flecheQualité graphique haute

Concernant la qualité basse, nous avons systématiquement désactivé toutes les options disponibles. L’anti aliasing comme la tesselation sont configurés au minimum voire désactivés. Les détails des textures et autres filtres éventuels ont été également désactivés.

En qualité moyenne, nous avons configuré l’anti aliasing à 4X, et le filtrage de texture en général à 8. Nous en avons fait de même à propos de la tesselation.

Enfin en qualité haute, nous avons poussé toutes les options au maximum.

 

 

3DMark

futuremark_logoFuturemark, le célèbre éditeur de la référence en matière de benchmark dédié aux cartes graphiques: 3DMark 2011 propose une nouvelle version incluant trois séries de tests: Ice Storm, Cloud Gate et Fire Strike.

Cloud Gate est conçu pour les plateformes “performance” en mettant l'accent sur les effets Post Processing et effets de particules. Une seconde séquence s'adresse aux éclairages volumétriques mais en employant un faible niveau de géométrie.

Le troisième test de Cloud Gate simule les effets physiques sur les objets rigides et déformables.

3DMark de Futuremark est disponible sur www.futuremark.com

cloudgate

Nous utilisons les paramètres proposés par défaut.

 

3dm

La HIS s'en sort très bien sous 3DMark avec plus de 6600 points en mode performance et frôle les 3200 points en mode extrême.

Unigine Heaven 4.0

unigine_logoUnigine Heaven est notre test synthétique de prédilection car il est selon nous le benchmark le plus représentatif des jeux vidéo en reflétant au mieux les performances de ces derniers.

Unigine Heaven est disponible sur le site de l'éditeur : www.unigine.com

heaven2

Nous configurons Unigine Heaven en API DirectX 11 et lors de notre mesure en mode niveau de détail bas, nous paramétrons les shaders en « low », la tesselation est en « disabled », l’anisotropy est à 1 et l’anti aliasing est sur « off ».

En niveau de détail moyen, les shaders sont en « medium », la tesselation en « normal », l’anisotropy à 8 et l’anti aliasing à 4.

Enfin en mode élevé, les shaders sont en « high », la tesselation en « extreme », l’anisotropy à 16 et enfin l’anti aliasing est en 8x.

heaven

Nous remarquons de suite les faibles écarts avec la GTX 760 mais surtout qu'avec 30FPS en full HD, les titres les plus lourds seront fluides.

 

A sa sortie, Metro 2033 a mit de nombreuses cartes graphiques sur les genoux notamment en raison d’effets nécessitant d’importantes ressources en calcul. Nous utilisons l’API DirectX 11 afin de bénéficier des dernières innovations en matière d’effets visuels.

metro-2033-1024x576

Pour chacune des résolutions utilisées, nous utilisons toujours trois niveaux de détails distincts :

flecheNiveau bas : qualité sur « Low », anti aliasing sur « NOAA » et filtrage des textures à 4.
flecheNiveau intermédiaire : qualité sur « Medium », anti aliasing en « AAX4 » et filtrage des textures à 4.
flecheNiveau élevé : qualité sur « Very High », anti aliasing en « AAX8 » et filtrage des textures sur 16.

 

metro

Sous Metro 2033 avec pour ainsi dire 50 FPS dans la configuration la plus exigeante, la carte HIS fait preuve de puissance de calcul.

 

 

Nous entrons maintenant dans le vif du sujet puisque nous passons aux mesures de jeux avec Alien vs Predator qui offre un excellent aperçu de jeux moyennement exigeants.

aliens_vs_predator_directx_11_benchmark_screen_550

Notre série de benchmark débute avec une résolution de 1280×1024, puis 1680×1050 et enfin 1920×1080 pixels.

Pour chaque résolution, nous employons trois types de paramétrage :

Niveau bas : Anti aliasing en x1, niveau de détail bas, qualité de texture à 0, qualité des ombres à 0 et l’anisotropic à 0. Les occlusions ambiantes comme la tesselation et l’Advanced Shadow Sampling sont désactivés.

Niveau moyen : Anti aliasing en 2, niveau de détail moyen, qualité des textures à 1, qualité des ombres à 2 et l’anisotropic à 8. La tesselation, le shadow sampling et les occlusions sont toujours désactivées.

Niveau élevé : toutes les options sont au maximum et activées soit anti aliasing en x4, niveau de détails élevé, qualité des textures à 3, qualité des ombres à 3, l’anisotropic en x16 et les trois dernières options activées.

avp

 AvP adore les GPU AMD et la carte HIS prend largement l'avantage dans toutes les situations.

 Depuis très récemment nous testons les cartes avec Sniper Elite V2 car il est très exigeant en termes de ressources de calcul.

SniperEliteV2_2013-03-17_11-42-56-24

Pour chacune de nos trois résolutions employées, nous retrouvons nos niveaux de détails désormais classiques : bas, intermédiaire et élevé.

Concernant ce titre, nous désactivons l’anti aliasing comme la tesselation en mode bas, nous configurons l’anti aliasing en x4 et la tesselation en normal pour le mode intermédiaire et enfin, nous poussons toutes les options à leur maximum pour le test le plus exigeant.

se2

Sniper Elite V2 est très exigeant et heureusement rares sont les titres à lui ressembler sur ce point. Par conséquent il manque quelques FPS pour atteindre un affichage fluide. Toutefois en 1050p, le jeu dépasse les 30FPS.

Tomb raider 2013 à longtemps été attendu pour pouvoir enfin profiter des dernières technologies en matière de rendu 3D. Il inclut une fonctionnalité exclusive “Tress FX” dédié à la modélisation des cheveux de l'héroïne Lara Croft.

TombRaider_2013-03-17_11-37-09-73

En niveau de qualité basse, tous les paramètres sont désactivés ou réduits au minimum.

En niveau intermédiaire, le niveau de qualité de texture est à 2, Tress Fx est désactivé, l'anti aliasing est configuré à 2, les ombres sont paramètrées à 1 et les réflexions ont un niveau de 1 également. La tessellation est désactivée.

En niveau élevé, toutes les options sont au maximum et activées.

TR

Tomb Raider est l'un des jeux les plus représentatifs et le mode le plus élevé est accessible à notre carte de test HIS.

Sleeping Dogs est lui aussi un jeu récent et très exigeant en ressources de calcul. Sa bonne conception lui permet de s'intégrer à notre banc de test.

HKShip_2013-03-17_11-51-02-58

Comme pour tous les autres titres testés, le niveau minimal est paramétré de façon à privilégier les performances au niveau de détail. Par conséquent, toutes les options sont désactivées ou réglées au minimum.

En niveau intermédiaire, nous faisons appel au mode “High”et enfin en qualité maximale, nous employons le mode “Ultra”.

sleep

Sous Sleeping Dogs, la HIS prend un peu plus l'avantage en mode extrême.

Bioshock Infinite est le troisème volet d'une saga connaissant un réel succès auprès de la communauté des gamers.

bioshock_infinite

Ce dernier repose sur deux résolutions: 1680×1050 et 1920×1080.

Le niveau minimal est paramétré de façon à privilégier les performances au niveau de détail. Par conséquent, toutes les options sont désactivées ou réglées au minimum.

En niveau intermédiaire, nous faisons appel au mode “High”et enfin en qualité maximale, nous employons le mode “Ultra”.

bioshock

Bioshock sait tirer parti du meilleur de la HIS avec plus de 60FPS en mode extrême.

Metro Last Light est lui aussi un jeu récent et très exigeant en ressources de calcul. C'est bien entendu la suite de Metro 2033 également dans notre sélection. Sa bonne conception lui permet de s'intégrer à notre banc de test.

MetroLastLight_Titelbild

Comme pour tous les autres titres testés, le niveau minimal est paramétré de façon à privilégier les performances au niveau de détail. Par conséquent, toutes les options sont désactivées ou réglées au minimum.

En niveau intermédiaire, nous faisons appel au mode “High”et enfin en qualité maximale, nous employons le mode “Ultra”.

 metroll

Metro Last Light est extrêmement lourd et seules les cartes ultra haut gamme savent dépasser les 30FPS en mode extrême.

Enfin nous pouvons intégrer dans nos tests un benchmark fiable et représentatif: Hitman Absolution.

Hitman-Absolution-9 

Le niveau minimal est paramétré de façon à privilégier les performances au niveau de détail. Par conséquent, toutes les options sont désactivées ou réglées au minimum.

En niveau intermédiaire, nous faisons appel au mode “High”et enfin en qualité maximale, nous employons le mode “Ultra”.

 hitman

Hitman compte parmi les titres les plus intéressants de notre test car il est très représentatif des configuration milieu de gamme avancées. Si ce titre dépasse les 30FPS en mode extrême, c'est que la carte offre a un réel potentiel.

 Nous avons sélectionné Total War Rome II pour ses spécificités techniques sur le plan graphique nécessitant une carte graphique puissante pour pouvoir fonctionner.

 

Total-War-Rome-II

 Comme pour tous les autres titres testés, le niveau minimal est paramétré de façon à privilégier les performances au niveau de détail. Par conséquent, toutes les options sont désactivées ou réglées au minimum.

En niveau intermédiaire, nous faisons appel au mode “High”et enfin en qualité maximale, nous employons le mode “Ultra”.

 rome

Total War Rome II lui aussi est aussi représentatif que Hitman mais comme nous ne l'avions pas intégré à la sortie de la GTX 760, nous ne présentons que les résultats de notre test. Et avec plus de 30FPS, la carte HIS montre bien qu'elle est parée pour les titres les plus lourds.

 Batman Arkham Origins est incontournable car il est particulièrement optimisé pour les cartes graphiques Nvidia dont la GTX 780Ti.

batman-arkham-origins

 

Comme pour tous les autres titres testés, le niveau minimal est paramétré de façon à privilégier les performances au niveau de détail. Par conséquent, toutes les options sont désactivées ou réglées au minimum.

En niveau intermédiaire, nous faisons appel au mode “High”et enfin en qualité maximale, nous employons le mode “Ultra”.

Petite spécificité de ce test, nous activons Nvidia PhysX uniquement en mode Ultra.

 bat

Même s'il est optimisé pour les cartes Nvidia, Batman Arkham Origins fonctionnera parfaitement avec la carte HIS.

 

Overclocker une carte graphique ne permet malheureusement pas de décupler autant les performances que les processeurs de nos PC. Si pour ces derniers les gains peuvent être conséquents et dans de nombreux cas gagner cinquante pour cent de performances facilement, les GPU dépassent rarement les dix pour cent.

Afin d’atteindre la fréquence maximale de la carte, nous commençons par augmenter la vitesse du GPU et lorsque nous avons atteint sa limite, nous en faisons de même avec la mémoire. Une fois que nous avons validé leurs fréquences optimales, on cumule les deux valeurs GPU et RAM afin de nous s’assurer de la stabilité avec un test sous quatre titres récents pour constater les gains obtenus.

Le système de refroidissement n'est pas modifié et la vitesse de ventilation reste paramétrée en mode automatique. Nous veillons également à ne pas dépasser une température trop élevée donc dangereuse pour la durée de vie des composants.

oc1

 Nous sommes agréablement supris par la marge d'overclocking offerte par la HIS qui prend 250MHz.

oc2

La RAM aussi peut augmenter sa cadence de 350MHz.

Analysons à présent le comportement du GPU

temp1

La courbe des fréquences parfaitement linéaire montre que la carte garde un comportement très stable.

 

oc_bio

Bioshock dépasse alors les 80FPS en mode extrême. Les gains sont impressionnants.

 

oc_hit

Rares sont les cartes à profiter aussi bien de leur overclocking manuel et la HIS passe au dessus des 40FPS en mode extrême.

 

oc_sleep

Sous Sleeping Dogs aussi la carte dépasse les 50FPS en mode extrême.

 

oc_tr

Tomb Raider s'approche des 60FPS en mode extrême.

Nous démarrons notre scéance du contrôle des températures avec celle du GPU.

temp2

La HIS R9 280 IceQ OC 3GB montre un comportement très intéressant sur le plan du refroidissement. Sa courbe en termes de températures en overclocking est progressive. Cela indique que la turbine observe des paliers très précis que nous découvrirons avec les données récoltées ci dessous.

 

 

temp3

Nous apprécions également la présence de sondes températures au niveau des VRM. Avec des températures proche de 100°C, les valeurs sont élevées mais normales pour ce type de composant en overclocking.

A fréquence de base, elles restent à 80°C ce qui est très correct.

 

temp4

 Comme nous le pensions lors des températures GPU, la turbine opte pour un régime très pécis en fonction des températures du GPU. A 80°C, la turbine passe à 65% et passe à 75% pour conserver ces 80°C.

 

temp5

 En termes de rotation, nous retrouvons forcément ces paliers situés à 2200RPM puis 2500RPM.

watts

Nous attendions la HIS R9 280 IceQ OC 3GB a moins de 300 watts sans overclocking en activité et elle dépasse nos attentes de moins de 20 watts ce qui reste acceptable. Par contre en overclocking elle reste bien en dessous des 350 watts pour une machine dans son intégralité.

 

db

La HIS R9 280 IceQ OC 3GB est plutôt audible en charge avec 40dB mais reste extrêmement discrête au repos.

 La carte graphique HIS R9 280 IceQ OC 3GB est un très bon modèle car elle offre un niveau de performances suffisant pour assurer un affichage fluide en 1080 pixels avec un maximum d’options graphiques activées.

IMGP9321

Et même si fondamentalement, elle est pour ainsi dire un clone de la HIS 7950 IceQ Turbo 3 GB que nous avions testé ici, de petites améliorations la rendent plus intéressante.

Tout d’abord nous avons pu relever un potentiel d’overclocking plus important. Désormais la HIS R9 280 IceQ OC 3GB est capable pour notre modèle de test d’atteindre 1200MHz soit 20% supplémentaires.

Concernant le refroidissement, là aussi nous avons observé de sérieux progrès. Les paliers de progression de la turbine démontrent que la carte s’adapte bien mieux aux températures. Ils permettront en plus d’un meilleur refroidissement de nuisances sonores mieux maîtrisées.

Reste à confronter la HIS R9 280 IceQ OC 3GB à sa rivale attitrée la GTX 760 de Nvidia. Nos mesures montrent qu’en fonction des titres utilisés, le classement varie sans réel vainqueur.

C’est pourquoi le tarif sera décisif et une observation de la disponibilité des cartes AMD R9 280 sur le marché indique clairement leur faible présence. Il semblerait que la tranche supérieure à deux cents euros soit laissée pour le moment à Nvidia.

label 59hardware recommandeCar disponible à moins de deux cents trente euros, la HIS R9 280 IceQ OC 3GB compte parmi les seules à être présentes. Elle n’est demeure pas moins un excellent choix surtout aux vues de son potentiel d’overclocking, un facteur auquel nous attachons une certaine importance car c’est principalement sur ce point que les cartes peuvent réellement se démarquer.

Le seul reproche que nous serions tentés d’exprimer est la qualité de certaines soudures des phases d’alimentations. Même si elles ne présenteront aucun souci à long termes, nous regrettons la présence de micro boursouflures indiquant un étain améliorable ou une soudure à température trop élevée.

Encore une fois il s’agit d’un détail qui ne gâche en rien l’excellente qualité générale de la carte que nous recommandons.

Les + alt

fleche Performances
fleche Potentiel d'overclocking

 fleche Longueur

Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0