Dimanche, 16 Juin

Dernière mise à jour14/06/2019 01:31:00 PM GMT

Vous êtes ici Accueil

Test : Boitier pliant Aopen Butterfly F501H

Envoyer Imprimer
 Test réalisé par : TiTou le 28 mai 2007
Remerciements : Aopen.
 

Introduction

Chacun sait que la grosse majorité des boitiers vendus au sein de notre hexagone consiste en des boîtiers dit entrées de gamme. Dans certains cas, une alimentation est fournie. Les performances sont souvent moyennes, l’esthétique passe au second plan, c’est plutôt du genre un châssis identique et 5 façades différentes.
Difficile donc d’innover pour les fabricants. Le boîtier de ce jour tente pourtant de le faire en introduisant une innovation assez rare : il est dépliable et il vient de chez Aopen.
Un boîtier pliant, quel défi, combiner une facilité de stockage et de transport avec des contraintes en terme de rigidité, d’absence de vibration et bien sûr de performance.

Cliquez pour agrandir l'image

 

Cliquez pour agrandir l'image

Aopen est une société bien connue. Sa gamme est très large puisqu’elle comprend outre un concept de mini-Pc bien connu ( Small Form Factor) , des composants pour l’intégration, des périphériques de saisie, des alimentations… Pour ce qui nous concerne ce jour, nous allons nous intéresser à leur gamme de boîtier. Ils sont nombreux, de toutes tailles et de toutes formes, mais une série a retenu notre attention la série Butterfly.

Elle se compose de 5 modèles tous semblables à l’exception de la façade. La structure en elle-même est totalement identique et pliante. L’exemplaire en notre possession est le F501H.

Cliquez pour agrandir l'image

{mospagebreak}

 Test réalisé par : TiTou le 28 mai 2007
 
 

Réception du colis et assemblage

A réception du colis et à la vue de sa taille, un mélange de surprise et de scepticisme s’empara de nous. Comment faire tenir un boîtier moyen tour dans de si petites boîtes ? L’ingéniosité des ingénieurs taïwanais ne nous est pas inconnue, essayez donc de reconditionner à l’identique certaines alimentations ou certains produits sous blisters sans piquer une crise de nerf, il y a de quoi être admiratif !

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Cet « Ovni » se présente sous la forme d’un conditionnement muni d’une petite poignée de transport, il se décompose en 2 colis distincts :
Le carton le plus petit contient la façade. Celle-ci est recouverte d’une feuille de plastique de protection de façon à éviter les rayures durant la phase de montage.
Le carton le plus grand recèle la structure de la tour ainsi que les flancs, soigneusement protégés pas des feuilles de plastique et de mousse.
Surtout, pendant votre quart d’heure « destructif » ou votre période « déballage à coups de hache », il convient de ne pas détruire cet emballage ni les blocs de polystyrène qu'il contient. Ils sont recyclables et peuvent vous permettre de reconditionner votre tour montée en cas de déménagement par exemple.

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Composition du conditionnement :

Cliquez pour agrandir l'image

La tour
Un ventilateur 12 cm D12SL-12, 1000 Tours/min, 36.89 de CFM et 22dB(A) en nuisances sonores, cordon avec connecteur 3 points incluant le monitoring.
Une notice, un écusson Aopen et la visserie complète.

Montage du boîtier  :

Le montage est très simple, il suffit de déplier le dessus et le dessous du boîtier, puis la face avant et arrière. Des clips de couleur rouge assurent une fixation temporaire. Le panneau intérieur se déplie vers la face avant et vient s’imbriquer dans cette dernière. 4 loquets en façade assurent la fixation. Reste à passer au stade du vissage. Les vis sont livrées, elles sont au nombre de 10. La notice livrée est très bien détaillée pour cela.

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Le ventilateur livré peut être monté en aspiration basse ou en extraction haute, nous le monterons suivant cette position. Reste à poser la façade. Une lumière est présente sur la face avant pour le passage des câbles à l’intérieur de la tour. Ensuite la clipser sur la structure.
Le temps de montage est estimé à 15 à 20 minutes environ. Une visseuse électrique permet un assemblage rapide.

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Reste les 2 panneaux latéraux, à monter après intégration du matériel. Pour celui de droite, pas de traitement particulier, il est dépourvu d’ouverture. Ce qui n’est pas le cas de celui de gauche qui intègre des perforations au niveau de la carte graphique et surtout un air duct à hauteur du dissipateur du processeur.
Il est livré en kit, une feuille de plastique possédant des pré-découpes pour régler la profondeur dans le boîtier, à mesurer avec soin car une fois découpé on ne peut revenir en arrière à moins de sortir le ruban adhésif. Une fois cette opération réalisée, il faut cintrer le feuillet et faire correspondre les languettes en ayant eu soin d’ôter les protections des bandes adhésives. Difficile à écrire mais très facile à réaliser… Le tube s’emboîte dans l’emplacement du panneau en faisant coïncider les ergots avec les petites encoches du tube.
Dans notre cas et avec notre carte mère, l’air duct correspond pile à l’emplacement du dissipateur du processeur. Il convient bien sur que le tube soit le plus long possible pour bien alimenter en air frais l’ensemble de refroidissement. Un ventirad possédant un ventilateur oriente vers la carte mère permet d’obtenir bien sûr de meilleurs résultats.

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

A noter que ces 2 panneaux se fixent avec 2 procédés, 2 loquets à manœuvrer et 2 vis à poser par panneau. L’objectif étant de donner le maximum de rigidité à l’ensemble monté. Sur ce plan, sans la dizaine de vis, c’est clair la moindre torsion déforme la structure.
Une fois tous les panneaux montés et vissés, nous nous retrouvons face à un boîtier pré-monté, la rigidité est correcte, sans plus.

Une petite vidéo commerciale pour résumer le montage, (appréciez la musique d'accompagnement !)

 

 

Oui mais après montage, comment transporter et donc protéger mon boîtier ?

La société Aopen dans sa grande mansuétude y a pensé. Le plus grand des 2 cartons est recyclable et s’adapte donc à la tour montée, pour le reconditionnement, c’est comme le Port Salut c’est écrit dessus…

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

{mospagebreak}

 Test réalisé par : TiTou le 28 mai 2007
 
 

Présentation

La façade est de facture classique, les 4 caches 5 ¼ et les 2 au format 3 ½ sont de couleur gris métallisé, c’est d’ailleurs la couleur dominante de notre Aopen F501H.

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Au-dessous le bouton marche-arrêt, il est entouré par un disque finition chromée et un cercle en plastique translucide éclairé faisant office de témoin de fonctionnement. Enfin en bas de façade, 2 ports usb et 2 entrés/ sortie audio. A cet endroit, le fond de la façade possède un décrochement pour permettre au ventilateur d’aspirer un air frais.

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

La finition est simple. Les parties plastiques sont légèrement granuleuses, le gros de la façade est constitué d’un plaque en plastique noir brillant du genre rapporté.

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Les autres panneaux de notre boîtier adoptent la même finition gris métallisé. Celui de droite est plein, aucune ouverture, celui de gauche possède un air duct et une aération basse.
La partie arrière est d’un aspect très classique, tout comme le dessus et le dessous qui possèdent des tampons caoutchouc pour limiter la transmission des éventuelles vibrations .
Pour résumer, un boîtier très classique de par sa présentation et sa structure.

Spécifications :

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Matériaux : plastique et acier.
Emplacement ventilateur avant : 9 ou 12 cm.
Emplacement ventilateur arrière : 8, 9 ou 12 cm.
Emplacement 5 ¼ : 4 externes.
Emplacement 3 ½ : 2 externes/ internes et 5 internes.
Emplacement carte Pci filles : 7
Ports façade : 2 usb 2.0 et 2 entré/ sortie audio
Dimensions 440 x 200 x 400 mm
Poids : 5.6 Kg

Intégration :

Elle s’effectue de la même manière qu’avec un boitier classique, le fond n’est pas amovible, il faut donc installer la carte mère directement dans le coffret. Tous les bords sont arrondis. Ainsi, pas de risque de coupures ou de blessures. Le back panel I/O est au format standard, en cas de besoin, il peut être ôté pour loger celui livré avec votre carte mère.

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

L’intégration des périphériques nécessite des fixations vissées. Cela peut se comprendre dans la mesure où un montage rapide sans vis ne contribue pas à la rigidité d’un boîtier.
Quatre périphériques format 5 ¼ et 2 ½ en externe et 5 en 3 ½ en interne sont prévus, largement suffisants dans le cadre d’une utilisation courante. La fixation des cartes filles pci s’effectue hors boîtier, un cache venant coiffer les équerres et les vis de montage.

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

La façade avant possède en bas un emplacement pour des ventilateurs de 9 et 12 cm devant les emplacements disques durs, nous ne saurions que vous conseiller l’utilisation de la plus grande dimension possible soit 12 cm. Au niveau de ces emplacements, nous notons que les perforations sont assez petites aussi bien à l’avant du boîtier qu’à l’arrière, cela risque de freiner considérablement le flux, mais des orifices plus grands auraient sans doute amoindri la rigidité des panneaux concernés.

Cliquez pour agrandir l'image

La face arrière autorise le montage du ventilateur de 12 cm mais permet aussi l’installation des 8 et 9 cm.

 

 

{mospagebreak}

 
 Test réalisé par : TiTou le 28 mai 2007
 
 

Les protocoles de test

Le protocole du test de refroidissement :

Nous allons utiliser la configuration suivante :

Processeur : Amd Athlon 4600+.
Ventirad : Cooler Master Mars.
Carte mère : Sapphire Xpress 3200.
Mémoire : Crucial anniversary 1Go.
Carte graphique : Palit Radeon X1950GT.
Disque dur : Maxtor 160 Go Sata.
Alimentation : Silverstone ST50EF, 500 watts.

Ventilateur additionnel :

Coolink SWiF 1202.
Vitesse : 1600 Tours/min,
Performances : 53 de CFM et 24dB(A) en nuisances sonores.

Les tests seront effectués suivant 2 réglages :

Conf1, le processeur est cadencé à 12 x 200 soit 2400 Mhz à 1.3 volts, la carte graphique à 500/ 600 Mhz, soit les réglages d’origine.
Conf2, le processeur est cadencé à 12 x 235, soit 2820 Mhz, la tension est portée à 1.39 volts. La Radeon X1950GT voit ses fréquences de fonctionnement portées à 547/648 Mhz, ce sera notre configuration haute, à fort dégagement calorifique.

Les mesures seront effectuées sous 2 séries : la première avec le ventilateur livré positionné en extraction haute, puis après rajout d’un ventilateur en aspiration basse.
Cela nous permettra de mesurer les performances de cet Aopen F501H et de vérifier les options possibles.

La mise en température sera effectuée avec Cpu Burner sur chaque core du processeur et conjointement, AtiTools en mode Scan pour artefact, (réglage à fond). La durée du test est de 30 minutes, comme d’habitude, les valeurs les plus élevées seront retenues.

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Les nuisances sonores :

Le test sonore se fera à l’oreille, nous n’utiliserons pas de sonomètre car nous ne testons qu’un seul boîtier et nous ne l’utilisons qu’à des fins de différenciation entre plusieurs produits.

{mospagebreak}

 Test réalisé par : TiTou le 28 mai 2007
 
 

Résultats des tests

Les températures

Le 1er tableau résume les variations de température au niveau du processeur et de la carte graphique. Ils constituent les éléments les plus générateurs et à la fois les plus sensibles à la chaleur. En orange et bleu clair, les températures des 2 éléments en Conf1, au repos et en usage intensif avec 1 ou 2 ventilateurs. En rouge et bleu foncé, le comportement de ces mêmes éléments mais en Conf2, c’est à dire en overclocking.

En Conf1 et 2, un seul degré d’écart sépare les mesures avec un ou 2 ventilateurs au repos, 35, 36,37 et 38°C. Belle suite, mais ce n’est pas au repos que des différences sont notables, c’est en charge. Dans ce cas de figure, en Conf2 et en charge, nous enregistrons un écart de 4°C, joli résultat…
La carte graphique enregistre au repos des résultats similaires au processeur au repos, les différences sont peu importantes nous pourrions presque les qualifier de négligeables. Il en va un peu autrement en Conf2 et en charge, puisqu’un écart de 3°C a été relevé.

Le 2ème tableau reprend les autres éléments de notre PC avec la même présentation que le 1er.

Le disque dur enregistre les gains les plus importants soit 9°C en charge et en Conf2, logique en somme dans la mesure où le ventilateur en aspiration est juste devant lui, il bénéficie d’un flux d’air frais.
La carte mère apprécie également la présence du 2ème ventilateur, le gain en Conf2 et en intensif est de 5°C.
La mesure de la température du boîtier accuse également un gain appréciable, presque 4°C en Conf2 et en usage intensif.

Cliquez pour agrandir l'image

Petite remarque malgré tout, le choix du Coolink SWiF 1202 n’est pas le fait du hasard. En effet lors des premiers essais nous avons démarré avec une version 800 Tours/min, le gain fut négligeable. Avec la version 1200 tours/min, il est très léger mais c’est avec le 1600 tours/min que des différences significatives ont été constatées. La faute en est à ses perforations limitant la création et l’évacuation du flux. Nul doute qu’avec moins d’entrave la circulation d’air serait bien meilleure. Cela permettrait d’améliorer encore les températures et/ou d’opter pour un ventilateur moins rapide donc moins bruyant. Le ventilateur livré est logé à la même enseigne et peut s’apparenter, dans ces conditions de fonctionnement, à un 600 ou 800 tours/min plutôt qu’à un 1000 tours/min, son régime nominal.
Certains vont jouer de la Dremel, je le sens…

Les nuisances sonores :

Cliquez pour agrandir l'image

 Les nuisances sonores sont très dépendantes. Aussi bien pour le contenu du  boîtier, mais aussi de la structure même de celui-ci.
Dans notre cas, le contenu est relativement discret. L’alimentation Silverstone ST50EF et le ventirad Cooler master Mars ne sont pas à proprement parlé bruyants, la carte graphique par contre l’est un peu plus en charge.
Le contenant étant pliant, des vibrations étaient attendues et bien aucune n’a été relevée, preuve de la bonne conception du boîtier ou plutôt du bon verrouillage des différents panneaux. En charge le changement du régime de rotation du ventilateur de la carte graphique se fait entendre, il ne fait pas dans la grande discrétion. De plus il est indexé sur la température du Gpu donc plus le boîtier chauffe, plus il tourne vite…
Avec le seul ventilateur livré l’Aopen F501H se révèle discrèt ou tout au moins il n’amplifie pas les nuisances, par contre avec le 2ème monté en façade le ronronnement est un peu plus important.

{mospagebreak}

 Test réalisé par : TiTou le 28 mai 2007
 
 

Conclusion

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

La principale caractéristique de ce boîtier est d’être dépliable. Pour la boutique, cela peut se traduire par une économie en terme de stockage vu l’encombrement réduit du colis. Pour le particulier, le principal gain est d’éviter de se promener avec un carton gigantesque lors de l’achat du boîtier. Vous n’avez qu’à aller vous promener dans le 12ème arrondissement de Paris un samedi après-midi pour bien comprendre le problème, je vous laisse imaginer dans le métro…

Certains considérerons, peut-être à juste titre, le côté pliant comme un point de détail. Encore faut-il qu’une fois déplié il présente les mêmes caractéristiques qu’un boîtier pré-monté. Sur ce plan, le résultat est assez convaincant, car une fois les panneaux montés et vissés, la rigidité est satisfaisante.

Au niveau des performances, elles sont conformes à ce que l’on peut attendre de ce type de coffret entrée de gamme. Ses capacités de dissipation sont correctes, elles pourraient être plus importantes si les ventilateurs n’étaient pas bridés par des ouvertures insuffisantes en terme de taille. Les nuisances sonores sont mesurées mais seront très dépendantes de ce que vous intégrerez dans le boîtier.

Sur un point de vue encore plus pratique, l’Aopen F501H s’apparente à un boîtier à faible coût, fond non amovible, montage des périphériques par vis, légèreté de la tôle. Sa finition, compte tenu de son prix, moins de 50€, est plutôt bonne, simple certes mais de bon ton. Un bon point, le ventilateur 12cm livré, prestation assez rare dans cette gamme de prix

 

- L’innovation
- Le ventilateur 12 cm livré et les emplacements.
- Perforations des emplacements des ventilateurs
- Légèrement bruyant.

Voir nos autres tests de boitiers : 59hardware

Signaler une erreur 59Hardware

Share