Mercredi, 19 Juin

Dernière mise à jour18/06/2019 02:06:23 PM GMT

Vous êtes ici Accueil

Test : Boîtier NZXT Hush

Envoyer Imprimer
 Test réalisé par : Philippe le 16 juillet 2007
Remerciements : Innova et NZXT
 

Introduction

Cliquez pour agrandir l'image

Lorsque l’on fait l’acquisition d’un boîtier plusieurs éléments sont pris en compte, sa taille, ses performances, sa qualité et son prix. Mais il en existe un autre qui bien souvent prend le pas sur les précédents, l’esthétique ! Pour lui nous sommes prêts à pas mal de concessions même si le coté irraisonnable est évident.

Notre NZXT Hush, il faut l’admettre possède une ligne très flatteuse, une façade très originale et qui plus est une bonne réputation dans le domaine du refroidissement et de la discrétion.
Dans notre quête permanente de l’objectivité et de l’information, nous n’allons pas nous laissez impressionner par une façade, aussi belle soit-elle, mais tenter de découvrir ce quelle cache.

Cliquez pour agrandir l'image

NZXT est une entité assez jeune, puisque la société est née en 2004. Elle est implantée à Taiwan et en Chine pour les usines. Sa gamme est constituée d’une série d’alimentation de 6 modèles de 500 à 1200 Watts et de boîtiers Pc. C’est la grosse spécialité de NZXT le boîtier : 2 séries, les pré-tunées avec l’Appollo, le Guardian, le Nemesis, le Nemesis elite et le Zero. La seconde est nommée « classic », comme son nom l’indique, elle est composée de produits plus sage, l’Adamas, le Duet, le Lexa, le Trinity et le Hush.

{mospagebreak}

 Test réalisé par : Philippe le 16 juillet 2007
 
 

Présentation

Cliquez pour agrandir l'image

Le voici donc le NZXT Hush, il existe en deux couleurs, gris et noir, la finition est brillante.
C’est un modèle qui dénote des autres boîtiers de part sa présentation. La façade est occupée au trois quart par une porte en aluminium anodisé noir. Dans le sens de la hauteur un petit renfoncement abrite un éclairage bleuté du plus bel effet.

Le bas de cette porte est coupé en biais et laisse apparaître une grille d’aération, elle correspond au ventilateur de 120 mm monté en aspiration. A sa gauche et de haut en bas, nous découvrons le bouton marche arrêt, la touche reset, ils sont en métal poli.
En dessous les voyants habituels de fonctionnement et d’activité disque dur. Une plaquette prolonge la courbure de la porte sur la partie basse de la façade.

Cliquez pour agrandir l'image

La porte une fois ouverte, nous découvrons les baies 5 ¼, elles sont au nombre de 4, le cache plastique est assorti à la finition de l’ensemble. Le marquage est très discret car seules apparaissent les 4 lettres NZXT en gris au sommet de la façade.

 

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Le coté droit de la façade recèle en bas sur le coté les prises Usb aux nombres de 2, les entrées sorties audio et un connecteur FireWire.

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Les parois latérales ne comporte aucune ouverture donc pas d’air duct ni d’ouïes d’aération. La partie arrière se révèle très classique, en haut l’emplacement de l’alimentation juste en dessous la grille du ventilateur d’extraction. Il est possible d’adapter des ventilateurs de 80, 90 et 120 mm, un de cette taille est d’ailleurs livré. A sa droite le Back panel I/O et les 7 emplacements pour cartes filles Pci.

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Ses dimensions sont assez étonnantes car il est relativement profond, 510 mm et pas très haut 420 mm. Sa largeur de 185 mm est classique. L’ensemble est du plus bel effet, la finition de très bon ton, par contre inconvénient logique, attention au trio infernal, traces de doigts, poussières et rayures.

Spécifications :

Cliquez pour agrandir l'image

Matériaux façade: Plastique et aluminium.
Matériaux châssis et panneaux: Acier.
Emplacement ventilateur avant : 12 cm livrés.
Emplacement ventilateur arrière : 12 cm livré.
Emplacement 5 ¼ : 4 externes.
Emplacement 3 ½ : 2 externes et 5 internes.
Emplacement carte Pci filles : 7
Ports façade : 1 Firewire, 2 usb 2.0 et 2 entrées/ sortie audio.
Dimensions Hauteur: 415, Largeur : 190, Profondeur : 515 mm.
Poids : 6 Kg.
Prix : 90 €

Caractéristiques des ventilateurs 12 cm :

Ventilateur avant :
DF1202512SELN
Puissance : 1.92 Watts, régime de rotation de 1500 Tours/min, indice CFM 50.4 et niveau de bruit 25.6 dB(A).

Ventilateur arrière :
DF1202510SEDN
Puissance : 1.20 Watts, régime de rotation de 1100 Tours/min, indice CFM 45.4 et niveau de bruit  22.5 dB(A).

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

{mospagebreak}

 Test réalisé par : Philippe le 16 juillet 2007
 
 

L'intérieur

Cliquez pour agrandir l'image

Au premier abord, l’intérieur est vaste. Pourtant il n’a rien de révolutionnaire, nous notons la présence de mousse isolante sur toutes les faces internes à l’exception de la façade avant et arrière. Attestant ainsi de l’effort d’insonorisation effectué par NZXT. Les caches des périphériques externes sont également traités de la même façon.

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Cliquez pour agrandir l'image

La partie arrière accueille le ventilateur et les emplacements des cartes filles PCI, leurs fixations sont vissées. La face avant intègre un système de montage sans vis, celui-ci se présente sous la forme de pièces triangulaires.
Sur la largeur, 2 ergots métalliques viennent se loger dans les emplacements de fixation standard des périphériques 5 ¼ et 3 ½, une petite rondelle caoutchouc est présente pour limiter la transmission des vibrations au châssis. Au milieu de la pièce, une mollette verrouille l’ensemble sur les cages. Ce système équipe les périphériques 5 ¼ et 3 ½ internes et externes des 2 cotés du boîtier, droit et gauche.

 

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

La ventilation du boîtier est assuré par 2 ventilateur de 120 mm, l’un et positionné en bas de la façade avant il s’agit du modèle translucide bleuté et l’autre sous l’alimentation sur la face arrière. Nous notons que le montage de ceux-ci sont vissés sur les parois mais, comportent une petite rondelle caoutchouc pour amortir les éventuelles vibrations. La façade arbore une grille de protection dont les mailles sont particulièrement serrée, mais quid du nettoyage car elle n’est pas amovible.

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image

Nous pourrions qualifier ce châssis de simple. La tôle n’est pas très épaisse, nous l’avons constaté lors du démontage des ventilateurs, elle se plie très facilement. Cela ne se sent pas sur les zones nervurées ou renforcées, par contre sur les parois plates cela se ressent assez bien.

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image

 

{mospagebreak}

 Test réalisé par : Philippe le 16 juillet 2007
 

 

Les protocoles de test

Le protocole du test de refroidissement :

Nous allons utiliser la configuration suivante :

Processeur : Amd Athlon 4600+.
Ventirad : Cooler Master Mars.
Carte mère : Sapphire Xpress 3200.
Mémoire : Crucial anniversary 1Go.
Carte graphique : Palit Radeon X1950GT
Disque dur : Maxtor 160 Go Sata.
Alimentation : Silverstone ST50EF, 500 watts.

Les tests seront effectués suivant 2 configurations  :

Conf1, le processeur est cadencé à 12 x 200 soit 2400 Mhz à 1.3 volts, la carte graphique à 500/ 600 Mhz, soit les réglages d’origine.
Conf2, le processeur est cadencé à 12 x 235, soit 2820 Mhz, la tension est portée à 1.39 volts. La Radeon X1950GT voit ses fréquences de fonctionnement portées à 547/648 Mhz, ce sera notre configuration haute, à fort dégagement calorifique..

La mise en température sera effectuée avec Cpu Burner sur chaque core du processeur et conjointement, AtiTools en mode Scan pour artefact, (réglage à fond). La durée du test est de 30 minutes, comme d’habitude, les valeurs les plus élevées seront retenues.

Les nuisances sonores :

Le test sonore se fera à l’oreille, nous n’utiliserons pas de sonomètre car nous ne testons qu’un seul boîtier et nous ne l’utilisons qu’à des fins de différenciation entre plusieurs produits. Par contre nous connaissons bien cette configuration de test, cela nous permettra de juger de l'atténuation, de l'amplification ou du rajout de nuisances sonores.

{mospagebreak}

 Test réalisé par : Philippe le 16 juillet 2007
 

 

L'intégration

Cliquez pour agrandir l'image

Le fond n’est pas amovible, il faut donc passer par une installation à l’ancienne. Celle-ci s’effectue de façon très classique et ne pose pas de souci particulier. Inutile de préparer le Mercurochrome et les pansements les tranchants des tôles sont retournés.

Cliquez pour agrandir l'image

Le montage de l’alimentation est grandement facilité par la profondeur du coffret qui est très importante, plus de 50 cm. Toutes les tailles d’alimentation sont donc compatibles avec notre Hush.

Le revers de la médaille est justement imputable à ses dimensions, car si la profondeur est grande, la hauteur pas vraiment avec 41.5 cm. La largeur encore moins avec 19 cm. Cela conduit à une légère difficulté pour le rangement des câbles, inutile d’espérer ranger les torons de cordon au dessus de l’alimentation ou derrière la plaque support de la carte mère. Il faut donc les descendre et les dissimuler derrière la cage 3 ½, bienvenue aux blocs d’alimentations modulaires !

Lors de notre intégration nous avons eu confirmation de la faiblesse de l’épaisseur de la tôle, puisque les parties métalliques séparant les obturateur Pci ont tendance à se tordre très/trop facilement.
Le Hush peut accueillir des cartes filles d’une longueur maximale de 25 cm ou 31 cm en condamnant un emplacement disque dur.

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Le montage des périphériques n’appelle aucune critique particulière, une interrogation sur les rondelles caoutchouc placées sur les ergots. Ils ne jouent en aucun cas le rôle d’amortisseur de vibrations au niveau des disques en eux-mêmes mais plutôt pour les fixations de ces derniers. Elles évitent aux ergots des plaquettes de fixation de toucher les cages sous l’effet des vibrations des disques durs.

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

{mospagebreak}

 Test réalisé par : Philippe le 16 juillet 2007
 
 

Résultats des tests

Cliquez pour agrandir l'image

Les tests seront effectués suivant 2 configurations  :

Conf1, le processeur est cadencé à 12 x 200 soit 2400 Mhz à 1.3 volts, la carte graphique à 500/ 600 Mhz, soit les réglages d’origine.
Conf2, le processeur est cadencé à 12 x 235, soit 2820 Mhz, la tension est portée à 1.39 volts. La Radeon X1950GT voit ses fréquences de fonctionnement portées à 547/648 Mhz, ce sera notre configuration haute, à fort dégagement calorifique..

Les températures

Ce tableau reprend les valeurs relevées suivant les 2 configurations Conf1 et Conf2, au repos (bleu) et en usage intensif (orange/ rouge).

Le 2ème tableau nous indique les résultats obtenus par le Hush comparés à quelques boîtiers précedemment testés.

Sur ce graphique sont repris les résultats à équipement égal, c'est-à-dire un ventilateur bas et haut minimum. L’Antec, pour sa part bénéficie d’origine de 2 ventilateurs en extraction (position M).
Notre NZXT se montre moyen en capacité de refroidissement, nul doute que le mousse isolante présente à l’intérieur n’aide pas vraiment à la dissipation des calories par convection.

Les nuisances sonores :

Cliquez pour agrandir l'image

Sur ce plan, c’est une bonne surprise, il se montre silencieux. Ses ventilateurs ont un régime de rotation de 1500 et 1100 Tours/min et sont discrets. Nous aurions souhaité voir le 1100 Tours/min tourner un peu plus vite, de façon à gagner en efficacité, la capacité d’insonorisation du Hush le permettant.

La carte graphique se montre discrète, l’absence d’air duct latéral n’y est sans doute pas étrangère car souvent ce type d’artifice permet des entrées d’air frais mais aussi des sorties de dB(A).

{mospagebreak}

 Test réalisé par : Philippe le 16 juillet 2007
 
 

Conclusion

Cliquez pour agrandir l'image

Sur un point de vue esthétique, c’est une réussite la façade se montre originale est surtout différente, de l’extérieur l’ensemble laisse une impression de bonne qualité.
L’éclairage bleuté est du meilleur effet car relativement discret et il s’inscrit très bien dans la ligne générale du coffret.

Mais le Hush n’est pas qu’une belle enveloppe, visiblement un effort conséquent a été fait pour l’insonorisation cela se vérifie en cours de test. La mousse isolante remplit son rôle au niveau des nuisances sonores. Sur le chapitre du refroidissement, il est moyen, le ventilateur arrière gagnerait à être plus rapide car le haut du boîtier est relativement chaud et pénalise le processeur.

Cliquez pour agrandir l'image

Pour ce qui est de l’intérieur, par contre, le tableau se montre un peu moins idyllique, nous nous retrouvons avec un châssis très léger. Sur certaines parties, arrières notamment, la tôle se tord à la moindre sollicitation mécanique. Les panneaux latéraux absents cela se traduit par une rigidité du châssis toute relative.

Le système de montage sans vis au niveau des périphériques remplit son rôle. Le fond du Hush, qui soutient la carte mère, n’est pas démontable. Finalement dans ce cas de figure c’est mieux, il contribue à renforcer le coffret.

En bref!
Un boîtier qui a beaucoup d’allure, sur un châssis qui en a un peu moins. Son potentiel en matière d’insonorisation est bon, la dissipation thermique ne demande qu’à s’exprimer avec un ventilateur haut un peu plus rapide. Son prix de 90 euros le positionne en moyen de gamme, position qu’il justifie sans excès.

- Réussite de la façade
- Présence des 2 ventilateurs.
- L'atténuation des nuisances sonores

- Châssis léger
- Refroidissement moyen.

 

Voir nos autres tests de boîtiers : 59hardware

Signaler une erreur 59Hardware

Share