in

Intel Core i5 5675C : Benchmark – Test et Avis

IMGP1170

Le tout nouveau processeur i5 5675C est le dernier processeur présenté par Intel. Le plus « gros » des Core i5 est probablement le plus populaire car il présente le rapport performances prix le plus intéressant toutes catégories confondues pour le particulier.

Il s’agit d’un modèle quatre cœurs cadencé à 3.1GHz pouvant atteindre 3.6GHz en mode Turbo. Il intègre la cinquième génération de processeurs Intel Core dénommée Broadwell.

Cette famille se distingue par un passage à la gravure en 14nm au lieu de 22 précédemment. Cette réduction permet d’intégrer plus de transistors au sein du processeur pour une surface égale.
Et comme la course au nombre de cœurs et à la fréquence semble dépassée, le fondeur préfère s’orienter vers une consommation électrique faible et surtout un contrôleur vidéo intégré encore plus efficace.

IMGP1167

Les Broadwell succèdent donc aux Haswell représentés principalement par les i7 4770K et i5 4670K. Les Devil’s Canyon aussi appelés Haswell refresh ont fait une timide apparition (i7 4790K et i5 4690K). Ces derniers ont profité de fréquences plus élevées ainsi qu’une dissipation thermique renforcée (surface entre le Die et le Package).

A présent Broadwell va donc opérer une sérieuse évolution grâce au passage à la finesse de gravure e 14nm. Cela représente plus d’espace physique pour le contrôleur graphique. Il va en résulter de meilleures performances en calcul 3D (jeux) et OpenCL (applications majoritairement multimédia).
Concernant la partie CPU, avec 3.1/3.6GHz, l’ i5 5675C diminue sa fréquence face au 4670K (3.4/3.8GHz) soit 300MHz à fréquence de base et 200MHz de moins en mode Turbo. Cet écart n’aura que très peu d’impact en termes de performances.

Par contre la consommation électrique comme le dégagement thermique devraient connaître des gains significatifs.
Si les caractéristiques primaires de l’i5 5675C restent proches de la génération précédente, les spécifications avancées laissent apparaître quelques points intéressants.

01
Le cache est bousculé avec 4 MB alors qu’il était de 6 MB auparavant. Toutefois l’iGP gagnera sa propre mémoire cache ce qui devrait permettre de sérieusement booster les performances.
En contre partie le bus passe à 6.4 GT/s au lieu de 5 GT/s sur l’i5 4670K.
La partie GPU est la plus intéressante car ce celle qui connait le plus d’améliorations.

02
Pour rappel la génération Haswell intégrait un iGP Intel HD Graphics 4600 dont les performances étaient à peine suffisantes pour exécuter des jeux légers.
L’i5 5675C embarque un Iris Pro Graphics 6200 bien plus véloce en théorie. Même si sa fréquence est de 300MHz (50MHz de moins que le 4600), il dispose de 48 unités d’exécution soit plus du double que la génération précédente. Il supporte DirectX 11.2 et la technologie Intel Clear Video.

Enfin concernant la compatibilité de ce CPU avec les platformes actuelles, les rumeurs laissaient penser que Broadwell ne serait pas compatible avec les cartes mères en socket 1150 (chipset Z97 et dérivés) faute d’un contrôleur de tension différent.

En définitive Broadwell est supporté mais toujours à condition que les fabricants aient mis à jour les BIOS. A ce jour ce n’est pas le cas de Gigabyte. Asus et ASrock ont franchi le cap mais il faudra attendre de nouvelles révisions pour profiter pleinement des Broadwell.
A titre d’exemple notre carte mère de test ASRock refusait tout changement de tension vu Vcore et le modèle Asus ne permettait pas la modification des coefficients du CPU.
Evidemment ces quelques limitations sont temporaires et seront levées très rapidement.

Hardware

IMGP9164

RAM : 2x4GB G.Skill 2100MHz
Carte mère : Asus Z97 Pro
Boitier : Cooler Master Storm
Stockage SSD : Sandisk Ultra II
Stockage HDD : Seagate Barracuda 1To 7200RPM 64Mo de cache
Alimentation : Enermax Platimax 1000W
Carte graphique : GTX 780 (si pas d’IGP)
Convertisseur SATA/USB 3.0 : ICY Box IB-111U3-Hub
Convertisseur SATA/eSATA : Akasa Elite

 

Software

Windows 7 X64 installé sur un HDD SATA Seagate Barracuda 1To 7200RPM 64Mo de cache connecté sur le premier port SATA 6Gbps (si disponible).

Tous les pilotes installés sont en dernière version disponible à la date du test.

 

Mesures réseau

LAN: Benchmark ATTO mesurant le transfert entre la plateforme de test et un NAS Qnap TS1079 Pro équipé d’un SSD Intel Serie 330 120Go.

WAN: l’interface Wifi (si disponible) est testée via le benchmark ATTO mesurant le transfert avec un NAS Qnap TS1079 Pro et équipé d’un SSD Intel Serie 330 120Go. La connexion est assurée via un routeur D-Link DIR-865L.

 

Smart Response Technology (si disponible)

Fonctionnalité désactivée, HDD seul:

– durée du démarrage de la machine (à partir de la mise sous tension jusqu’au chargement complet de Windows installé dans les conditions indiquées ci dessus)
– durée du démarrage de Word 2007
– durée du démarrage de Adobe Photoshop CS4

activation Intel Smart Response Technology avec un SSD Intel Serie 310 120GB (connecté sur un adaptateur mSATA si nécessaire).
Redémarrage 3x la machine avec à chaque fois le lancement des applications mesurées.
Mesure boot, Word et Photoshop.

 

Stockage

SATA: SSD Intel Serie 310 120GB via ATTO sur ports SATA II (3Gbps) & III (6Gbps) du chipset principal puis des contrôleurs tiers (si disponibles).

RAID: 5 HDD Seagate Barracuda 1To 7200RPM 64Mo de cache connectés sur le contrôleur principal puis secondaire (si disponible)

Benchmark ATTO RAID mode 0 (2HDD & 5HDD), 1 (2HDD), 10 (4HDD) et 5 (3HDD & 5HDD).

 

Interfaces

Mesure sur chaque contrôleur

SSD Intel Serie 310 120GB connecté à un ICY Box IB-111U3-Hub
Mesure ATTO sur chaque contrôleur en USB 3.0 et 2.0 (si disponible).

eSATA: ATTO sur SSD Intel Serie 310 120GB connecté à un Akasa Elite

 

Consommation électrique

Mesures effectuées à la prise électrique de la plateforme de test

CPU à fréquence stock en idle et en full (si support vga de la carte en test, seul l’IGP est présent sinon ajout d’un GPU)
CPU à fréquence OC en idle et en full (si support vga de la carte en test, seul l’IGP est présent sinon ajout d’un GPU)

 

Températures

Aida 64 System Stability Test 5mins fréquence stock + ventilateurs profil automatique

 

Benchmark CPU

Configuration par défaut: paramètres automatique.

Overclocking automatique: outil overclocking activé (si disponible).

Overclocking manuel: fréquence maximale atteignable stable le temps des benchmarks (watercooling pour les cartes mèers dédiées).

Software 

 SuperPI 1Mo
 wPrime 1024
 Cinebench
 PCMark 2011
 7Zip
 Truecrypt
 UCBench
 X264 Benchmark
 

Champs d’applications: 

 Calculs intensifs
 Bureautique et Multimédia
 Traitement de fichiers
 3D

 

wPrime 1024

shoot_wprime

wPrime 1024 est similaire à Super Pi mais calcule cette fois une fonction mathématique. wPrime est multi threads mais par défaut il est limité à quatre threads. Nous laissons cette configuration sans la modifier. Le résultat étant donné en secondes, le résultat le plus petit est le meilleur.

wprime

Pour rappel le FX 8370E est un huit cores cadencé à 3.3/4.3GHz et notre i5 n’a aucun mal à prendre 20 secondes d’avance bien qu’il n’ai “que” quatre coeurs à 3.5GHz en pratique.

 

UCBenchmark

shoot__ucbench

UCBench ou UnRAR-Crack Benchmark comme son nom l’indique tente de retrouver le mot de passe d’un fichier archivé au format RAR. Le score donné représente le nombre de possibilités exécutées par seconde et il est capable de tirer parti des instructions liées à l’encryption intégrées dans les processeurs.

 ucbench

Sous UCbench, le nombre de coeurs fait la différence mais l’i5 obtient un score honorable proche de 900 points.

 

ScienceMark

shoot_sciencemark

Ce dernier logiciel de calcul brut se spécialise dans les domaines scientifiques comme les opérations sur les matrices ou sur les molécules. Les résultats sont donnés sous forme de scores.

sicencemark

Sous ScienceMark l’i5 prend très largement l’avantage avec plus de 1000 points d’avance..

 

Aida64

 

aida-memoryNous utilisons Aida64 pour mesurer la bande passante de la mémoire vive.

aida

La bande passante mémoire est toujours plus grande chez Intel et l’i5 est proche des 25Go/s..

 

Cinebench

shoot_cinebench

Cinebench est l’un des tests les plus intéressants de notre panel car il compte parmi les rares à exploiter à 100% la puissance des CPU.

cinebench

Cinebench est l’un des tests les plus représentatifs en termes de puissance d’un processeur et l’écart entre les deux modèles impressionne avec un point de différence.

 

POV-Ray

povray_sh

POV-Ray est l’application la plus représentative en termes de rendu 2D. Le benchmark livré avec le logiciel se charge de calculer une image pré définie. Le temps pour achever le calcul est exprimé en secondes et le plus court est donc le meilleur.

povray

 Encore une très bonne surprise de la part de notre cher i5 qui gagne pratiquement 10s.

7Zip

shoot_7zip

7Zip est le meilleur logiciel de benchmark concernant la compression de données. Il est multi thread et ses résultats sont exprimés en MIPS (opérations par seconde).

7zip

Comme pour UCBench, 7zip préfère les nombreux core et c’est pourquoi l’AMD prend la tête..

PassMark

shoot_passmark

 PassMark est un benchmark généraliste mesurant les performances générales d’une machine. Le résultat est exprimé sous la forme de score.

passmark

Sous Passmark, les deux puces sont pratiquement à égalité..

 

X264 Benchmark

shoot_x264

X264 Benchmark encode une vidéo au célèbre format X264 très lourd en puissance de calcul. Il se déroule selon deux passes. La première analyse la vidéo et la seconde procède à l’encodage proprement dit.

x264

Et enfin notre benchmark préféré: X264 qui montre parfaitement le réel potentiel de cette nouvelle puce en prenant la tête surtout sur la première passe..

Tomb raider 2013 à longtemps été attendu pour pouvoir enfin profiter des dernières technologies en matière de rendu 3D. Il inclut une fonctionnalité exclusive “Tress FX” dédié à la modélisation des cheveux de l’héroïne Lara Croft.

TombRaider_2013-03-17_11-37-09-73

En niveau de qualité basse, tous les paramètres sont désactivés ou réduits au minimum.

En niveau intermédiaire, le niveau de qualité de texture est à 2, Tress Fx est désactivé, l’anti aliasing est configuré à 2, les ombres sont paramètrées à 1 et les réflexions ont un niveau de 1 également. La tessellation est désactivée.

En niveau élevé, toutes les options sont au maximum et activées.

TR

Tomb Raider sera parfaitement fluide en mode extrême avec pratiquement 60FPS.

Sleeping Dogs est lui aussi un jeu récent et très exigeant en ressources de calcul. Sa bonne conception lui permet de s’intégrer à notre banc de test.

HKShip_2013-03-17_11-51-02-58

Comme pour tous les autres titres testés, le niveau minimal est paramétré de façon à privilégier les performances au niveau de détail. Par conséquent, toutes les options sont désactivées ou réglées au minimum.

En niveau intermédiaire, nous faisons appel au mode “High”et enfin en qualité maximale, nous employons le mode “Ultra”.

sleep

Alors que la génération précédente d’iGP d’Intel devait se contenter du mode performance, l’Iris 6200 est pratiquement capable de faire tourner Sleeping Dogs en mode qualité. Il se permet même de dépasser AMD..

Bioshock Infinite est le troisème volet d’une saga connaissant un réel succès auprès de la communauté des gamers.

bioshock_infinite

Ce dernier repose sur deux résolutions: 1680×1050 et 1920×1080.

Le niveau minimal est paramétré de façon à privilégier les performances au niveau de détail. Par conséquent, toutes les options sont désactivées ou réglées au minimum.

En niveau intermédiaire, nous faisons appel au mode “High”et enfin en qualité maximale, nous employons le mode “Ultra”.

bio
Comme pour Sleeping Dogs, Intel est pratiquement à 30FPS en mode qualité.

Enfin nous pouvons intégrer dans nos tests un benchmark fiable et représentatif: Hitman Absolution.

Hitman-Absolution-9 

Le niveau minimal est paramétré de façon à privilégier les performances au niveau de détail. Par conséquent, toutes les options sont désactivées ou réglées au minimum.

En niveau intermédiaire, nous faisons appel au mode “High”et enfin en qualité maximale, nous employons le mode “Ultra”.

hit

Evidemment Hitmal est tellement exigeant que l’Iris n’est pas capable d’afficher le jeu avec fluidité. Toutefois le mode performance est vraiment convaincant avec 40FPS..

Nous démarrons par un contrôle des fréquences du processeur.

temp1

Si le CPU fonctionne parfaitement à 3500MHz si l’iGP est au repos, celui ci perd pratiquement 1GHz à queqlues occasions en solicitant la partie graphique simultanément. Toutefois c’est bien mieux que son rival AMD qui lui perd systématiquement 1GHz.

temp2

 Les températures obtenues avec le Noctua NH-D15 sont franchement basse avec à peine 55°C que l’iGP soit en charge ou non.

temp3L’iGP passe d’un peu plus de 35°C au repos à 50°C en charge.

temp4

 Le package Power est à 40W CPU seul et passe à 80W une fois l’iGP en charge.

temp5

L’iGP consomme moins de 30W en charge. Au repos il est pratiquement à 0W.

Le processeur Intel Core i5 5675C va devenir à coup sûr un best seller comme le furent les i5 4670K et les générations précédentes.
Il est très performant quelques soient les taches demandées sans pour autant exiger une forte puissance électrique. Grâce à sa finesse de gravure en 14nm, le TDP chute à 65W au lieu de 84W dans la génération précédente « Haswell ».

IMGP1168
En pratique il dégagera moins de chaleur et n’aura donc pas besoin d’un système de refroidissement surdimensionné. La course au nombre de cœurs et à la fréquence est donc en standby. Car l’ i5 5675C peut se contenter de 3.1GHz à fréquence de base soit 300MHz de moins que l’ancien i5 4670K tout en étant légèrement plus rapide.

C’est donc sur la partie vidéo qu’Intel concentre ses efforts. Souvent jugés peu utiles, les contrôleurs graphiques implantés au sein des CPU ont régulièrement été délaissés par les utilisateurs au profit d’une carte graphique dédiée.
A présent l’Intel Iris Pro Graphics 6200 est capable de faire fonctionner des jeux exigeants en mode qualité alors que le mode performance (le plus bas) était  peine accessible à la génération « Haswell ».

base 19 06 2015Les progrès sont donc largement au rendez-vous-même si les amateurs de performances CPU pures risquent de ne pas être convaincus par ces gains. Mais ce n’est pas pour autant qu’Intel ne propose aucune alternative. Ces derniers ont pu apprécier les capacités phénoménales des Haswell-E apparus il y a bientôt un an. Par conséquent avec l’ i5 5675C, Intel devient un véritable acteur dans la catégorie « APU » (couple CPU / GPU au sein d’une même puce).

En termes de tarif, comparer le tarif de l’ i5 5675C aux générations précédentes n’aurait pas vraiment de sens puisqu’à présent il intègre un véritable contrôleur graphique.
Il convient donc de prendre en compte cette variable et c’est pourquoi les marques effectuent la comparaison avec l’ajout de la carte graphique.

Disponible à un peu plus de trois cents euros, l’ i5 5675C inclut l’équivalent d’une R7-250X valant quatre-vingt euros ce qui ravira les utilisateurs souhaitant élaborer une machine complète puissante et polyvalente à bas coût.

Les +alt

fleche Des performances en jeu impressionnantes pour un iGP
fleche Consommation maîtrisée

fleche On l’attendait à moins de 300€

Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0