in

Intel Core i7 4790K : Benchmark – Test et Avis

IMGP9602

Le processeur Core i7 4790K est le tout dernier modèle présenté par Intel et en plus d’offrir un niveau de performances toujours élevé, il serait aussi capable d’accomplir des prouesses en termes d’overclocking.

Une année est passée depuis la sortie de la quatrième génération de processeurs Intel Core « Haswell » et la marque présente de nouvelles références : les i7 4790K et i5 4690K.

Aussi dénommé « Devil’s Canyon », le 4790K est donc la probable dernière déclinaison avant le lancement des premières plateformes supportant la RAM DDR4.

Depuis les « Ivy Bridge » précédant les « Haswell », Intel emploie une finesse de gravure de 22 nanomètres soit dix de moins que les désormais anciens « Sandy Bridge ».

Ce passage demeurait une sérieuse évolution car les transistors devenaient des « Trigate 3D ». La technologie FinFET permettait d’aboutir à un modèle à trois dimensions tandis qu’un transistor classique reste « plat ».

Trigate 3D permet d’augmenter les fréquences tout en limitant les tensions ce qui permet à Intel de proposer des processeurs plus rapides mais surtout plus économes en consommation énergétique.

Si la famille de processeurs Intel Haswell s’est déclinée en trois catégories i3, i5 et i7, les nouveaux Devil’s Bridge n’occuperont que les i5 et i7.

De plus il semblerait que les équipements mobiles tels que les portables ne soient pas concernés par les Devil’s Canyon. Un choix parfaitement logique car ils sont fortement orientés overclocking.

 

Le CPU Intel Core i7 4790K intègre quatre cœurs supportant la technologie HyperThreading. Résulte donc au final un nombre total de huit unités de calcul cadencées à la fréquence de base de 4GHz soit 5MHz de mieux que le 4770K.

Image_01

La fréquence Turbo permettra d’atteindre 4.4GHz ce qui correspond également à une augmentation de 500MHz de plus que le 4770K.

La capacité de la mémoire cache est toujours de 8MB, le bus employé est toujours de type DMI2 offrant 5GT/s et le support des jeux d’instructions SSE 4.1, 4.2 et AVX 2.0 restent d’actualité.

01

Le TDP (dénommé PDT chez Intel) augmente de quatre petits watts pour atteindre 88W.

Concernant la gestion de la mémoire, aucun changement n’a été opéré. La capacité maximale est de 32 GB à une fréquence nominale de 1333MHz ou 1600MHz même s’il est parfaitement possible de la dépasser.

La bande passante offerte est donc de 25.6GB/s et le support de la mémoire ECC n’a pas été prévu.

Image_03

L’i7 4790K intègre un contrôleur graphique évitant de devoir faire appel à une carte dédiée : le Intel HD Graphics 4600.

C’est le même que celui du 4770K soit une fréquence au repos de 350MHz passant à 1250MHz en activité. La mémoire allouée peut atteindre la valeur maximale de 1.7GB.

L’Intel HD Graphics 4600 gère Quick Sync Video, InTru 3D, Insider, Wireless Display, Clear Video HD et prend en charge trois écrans.

Reste le support PCI Express 3.0 avec un total de seize lignes pouvant être réparties en 1×16, 2×8 ou 1×8 + 2×4.

Le 4790K repose sur un socket FCLGA 1150 et deux technologies font leur apparition : VT-d et de nouvelles instructions « Transactional Synchronization Extensions ».

Même si les CPU Devil’s Canyon sont compatibles avec les chipsets de série 8, Intel a tout de même développé le Z97 apparu à la mi-mai 2014.

z97-chipset-diagram

Il accepte aussi bien les processeurs Intel Haswell que les Devil’s Canyon tout comme sa déclinaison H97.

Le Z97 apporte huit lignes PCI Express 2.0 pouvant être réparties sur des ports 1x, 2x et 4x.

Côté USB, un total de quatorze ports sont disponibles dont six supportent la norme 3.0.

Concernant le stockage interne, six ports SATA 6Gbps sont disponibles en plus du M.2 Express pouvant fonctionner à 10Gbps mais qui ne figure pas sur le diagramme officiel d’Intel. La technologie RAID est présente avec les modes 0, 1, 10 et 5.

Les fonctionnalités Rapid Storage, Smart Connect, Smart Response et Rapid Start sont toujours prises en charge.

Smart Response associé à Rapid Storage et permet de coupler à un disque dur un lecteur SSD afin de profiter de la capacité de stockage du premier avec la réactivité du second.

Smart Connect est un mécanisme capable de mettre en cache les flux réseaux en cas d'interruption de service. Une fois la connexion à nouveau établie, la transmission reprend en toute transparence.

Rapid Start accélère le démarrage de la machine et surtout le réveil si celle ci est en état de veille.

Et enfin s’invite une interface réseau Ethernet Gigabit que nous retrouverons sous la référence I218V.

 

Hardware

IMGP9164

Processeur : Intel i7 4790K
RAM : 2x4GB G.Skill 2100MHz
Carte mère : Asus Z97 Pro
Boitier : Cooler Master Storm
Stockage SSD : Sandisk Ultra II
Stockage HDD : Seagate Barracuda 1To 7200RPM 64Mo de cache
Alimentation : Enermax Platimax 1000W
Carte graphique : GTX 780 (si pas d'IGP)
Convertisseur SATA/USB 3.0 : ICY Box IB-111U3-Hub
Convertisseur SATA/eSATA : Akasa Elite

 

Software

Windows 7 X64 installé sur un HDD SATA Seagate Barracuda 1To 7200RPM 64Mo de cache connecté sur le premier port SATA 6Gbps (si disponible).

Tous les pilotes installés sont en dernière version disponible à la date du test.

 

Mesures réseau

LAN: Benchmark ATTO mesurant le transfert entre la plateforme de test et un NAS Qnap TS1079 Pro équipé d'un SSD Intel Serie 330 120Go.

WAN: l'interface Wifi (si disponible) est testée via le benchmark ATTO mesurant le transfert avec un NAS Qnap TS1079 Pro et équipé d'un SSD Intel Serie 330 120Go. La connexion est assurée via un routeur D-Link DIR-865L.

 

Smart Response Technology (si disponible)

Fonctionnalité désactivée, HDD seul:

– durée du démarrage de la machine (à partir de la mise sous tension jusqu'au chargement complet de Windows installé dans les conditions indiquées ci dessus)
– durée du démarrage de Word 2007
– durée du démarrage de Adobe Photoshop CS4

activation Intel Smart Response Technology avec un SSD Intel Serie 310 120GB (connecté sur un adaptateur mSATA si nécessaire).
Redémarrage 3x la machine avec à chaque fois le lancement des applications mesurées.
Mesure boot, Word et Photoshop.

 

Stockage

SATA: SSD Intel Serie 310 120GB via ATTO sur ports SATA II (3Gbps) & III (6Gbps) du chipset principal puis des contrôleurs tiers (si disponibles).

RAID: 5 HDD Seagate Barracuda 1To 7200RPM 64Mo de cache connectés sur le contrôleur principal puis secondaire (si disponible)

Benchmark ATTO RAID mode 0 (2HDD & 5HDD), 1 (2HDD), 10 (4HDD) et 5 (3HDD & 5HDD).

 

Interfaces

Mesure sur chaque contrôleur

SSD Intel Serie 310 120GB connecté à un ICY Box IB-111U3-Hub
Mesure ATTO sur chaque contrôleur en USB 3.0 et 2.0 (si disponible).

eSATA: ATTO sur SSD Intel Serie 310 120GB connecté à un Akasa Elite

 

Consommation électrique

Mesures effectuées à la prise électrique de la plateforme de test

CPU à fréquence stock en idle et en full (si support vga de la carte en test, seul l'IGP est présent sinon ajout d'un GPU)
CPU à fréquence OC en idle et en full (si support vga de la carte en test, seul l'IGP est présent sinon ajout d'un GPU)

 

Températures

Aida 64 System Stability Test 5mins fréquence stock + ventilateurs profil automatique

 

Benchmark CPU

Configuration par défaut: paramètres automatique.

Overclocking automatique: outil overclocking activé (si disponible).

Overclocking manuel: fréquence maximale atteignable stable le temps des benchmarks (watercooling pour les cartes mèers dédiées).

Software 

 SuperPI 1Mo
 wPrime 1024
 Cinebench
 PCMark 2011
 7Zip
 Truecrypt
 UCBench
 X264 Benchmark
 

Champs d'applications: 

 Calculs intensifs
 Bureautique et Multimédia
 Traitement de fichiers
 3D

 

wPrime 1024

shoot_wprime

wPrime 1024 est similaire à Super Pi mais calcule cette fois une fonction mathématique. wPrime est multi threads mais par défaut il est limité à quatre threads. Nous laissons cette configuration sans la modifier. Le résultat étant donné en secondes, le résultat le plus petit est le meilleur.

wprime

Le 4790K prend une avance significative en passant sous les 300 secondes avec wPrime.

 

UCBenchmark

shoot__ucbench

UCBench ou UnRAR-Crack Benchmark comme son nom l’indique tente de retrouver le mot de passe d’un fichier archivé au format RAR. Le score donné représente le nombre de possibilités exécutées par seconde et il est capable de tirer parti des instructions liées à l’encryption intégrées dans les processeurs.

 ucbench

Si le 4770K était déjà très performant en s'approchant des 1000 combinaisons par secondes, le 4790K dépassement carrément les 1100 points.

 

ScienceMark

shoot_sciencemark

Ce dernier logiciel de calcul brut se spécialise dans les domaines scientifiques comme les opérations sur les matrices ou sur les molécules. Les résultats sont donnés sous forme de scores.

sciencemark

Sous ScienceMark les résultats sont tout aussi convaincants car le 4790K dépasse les 3000 points soit presque 300 points d'écart avec le 4770K.

 

Aida64

 

aida-memoryNous utilisons Aida64 pour mesurer la bande passante de la mémoire vive.

aida

La bande passante mémoire a peu d'impact dans les performances réelles et pourtant le 4790K fait de sérieux progrès par rapport à son prédécesseur en s'approchant des 30 000 Mo/s.

 

Cinebench

shoot_cinebench

Cinebench est l’un des tests les plus intéressants de notre panel car il compte parmi les rares à exploiter à 100% la puissance des CPU.

cinebench

Cinebench est l'un des tests les plus représentatifs en termes de puissance d'un processeur et l'écart entre les deux modèles impressionne avec pratiquement deux points de différence.

 

POV-Ray

povray_sh

POV-Ray est l'application la plus représentative en termes de rendu 2D. Le benchmark livré avec le logiciel se charge de calculer une image pré définie. Le temps pour achever le calcul est exprimé en secondes et le plus court est donc le meilleur.

povray

 Encore une très bonne surprise de la part de notre cher 4790K qui s'approche des 40 secondes sous POV-Ray.

7Zip

shoot_7zip

7Zip est le meilleur logiciel de benchmark concernant la compression de données. Il est multi thread et ses résultats sont exprimés en MIPS (opérations par seconde).

7zip

Désormais les 25 000 mips sont dépassés grâce aux 4GHz du 4790K.

PassMark

shoot_passmark

 PassMark est un benchmark généraliste mesurant les performances générales d'une machine. Le résultat est exprimé sous la forme de score.

passmark

Sous Passmark, le 4770K restait sous les 1000 points mais son remplaçant passe directement au delà les 12 000 points.

 

X264 Benchmark

shoot_x264

X264 Benchmark encode une vidéo au célèbre format X264 très lourd en puissance de calcul. Il se déroule selon deux passes. La première analyse la vidéo et la seconde procède à l’encodage proprement dit.

x264

Et enfin notre benchmark préféré: X264 qui montre parfaitement le réel potentiel de cette nouvelle puce en prenant quasiment 10FPS d'avance sur l'ancienne génération sur la seconde passe.

Le 4790K est donc totalement débridé sur son coefficient multiplicateur. Le processeur est overclockable en temps réel tout comme les limitations de puissance ou la tension du mode Turbo peuvent être modifiées à la volée.

Le bus mémoire est lui aussi débloqué sur une plage de fréquence de 266MHz et le BCLK est personnalisable par palier de 0.1MHz.

Il profite aussi de coefficients de 1.25 et 1.67 désynchronisés avec les liens PCI et DMI qui ne tolèrent pas la moindre montée en fréquence.

Le CPU embarque des mécanismes de protection sur sa consommation électrique mais elles peuvent être dépassées grâce aux BIOS et applications dédiées à l’overclocking.

oc

Avec 1.36V, notre exemplaire du 4790K atteint très facilement 4.7GHz soit 300MHz de mieux que la fréquence de base.

Malheureusement pour passer au cap supérieur, nous avons du injecter 1.7V ce qui estrêmement élevé pour ne pas dire fatal.

Bien évidemment les températures explosent et le processeur abaisse automatiquement sa fréquence pour ne pas risquer de surchauffe.

oc_cine

 Les 300MHz supplémentaires permettent au 4790K de dépasser les dix points.

oc_pi

 Sous Super Pi, le 4790K descend sous les 8 secondes.

oc_uc

 UCBench s'approche encore un peu plus des 1200 points.

oc_x264

 Et enfin la seconde passe de X264 benchmark n'est plus très loin des 60 FPS.

oc_gains

Dans les meilleurs cas, les gains atteignent 7% mais la moyenne oscille entre 5 et 6%.

Nous démarrons par un contrôle des fréquences du processeur.

temp1

 Nous remarquons dans un premier temps que tous les coeurs conservent exactement la même fréquence. Les 4400MHz sont parfaitement maintenus.

temp2

 La tension de notre exemplaire de test a besoin de 1.27V au minimum pour passer à 1.29V.

temp3

 Le package power atteint 150W avec une moyenne proche de 130W.

temp4

 La température de chaque coeur est légèrement différente pour varier entre 52°C et 78°C.

temp5

La température du package étant plus représentative et fidèle, nous observons une valeur inférieure à 40°C au repos et en moyenne de 70°C en activité.

En se concentrant uniquement sur les capacités d’overclocking de l’i7 4790K, nos tests comme ceux de nos confrères pourraient limiter l’enthousiasme des overclockers.

IMGP9595

Alors que les premiers résultats rendus publics lors du dernier Computex laissaient penser à de gros progrès en la matière avec 5GHz en air cooling à la portée de tous, en définitive il semblerait que tous les modèles n’en soient pas capables.

Pourtant il serait regrettable de s’arrêter à ce premier aperçu car l’i7 4790K est définitivement une vraie bête de course.

Régulièrement, les évolutions réalisées par Intel au fur et à mesure de la sortie des nouveaux CPU ont été qualifiées de timides. A titre d’exemple, le passage du i7 2600K à l’i7 3770K à aboutit à une hausse générale des performances estimée à 10%. Il en fût de même avec le passage au 4770K.

Mais finalement, ces améliorations portent leurs fruits car le 4790K offre des gains des plus intéressants.

La moyenne de nos résultats obtenus sous Cinebench 11 octroie au 2600K 6.7 points. Or l’i7 4790K atteint 9.5 points soit une augmentation supérieure à 40% !

De plus à fréquence de base, il se rapproche fortement de l’i7 3930K doté de six cœurs et compatible avec le socket 2011 qui lui atteint les 10 points.

Ce recul permet bel et bien de prendre conscience de tout le potentiel du 4790K.

label 59hardware recommandeConcernant le contrôleur graphique intégré à l’i7 4790K, il est dommage que le fondeur n’ait pas pu apporter d’améliorations significatives car le HD Graphics 4600 est parfaitement identique à celui du 4770K.

Même s’il est capable de faire fonctionner les jeux récents en basse qualité, nous aurions apprécié davantage qu’il soit en mesure de passer à l’étape supérieure. Espérons que ce sera le cas pour la prochaine génération.

Disponible à 329 euros, l’i7 4790K est donc vingt euros plus cher que l’i7 4770K. Son tarif nous semble donc justifié aux vues des gains de performances obtenues.

Les + alt

fleche Des performances impressionnantes
fleche Consommation maîtrisée

fleche Overclocking
fleche Pas d'évolution pour l'iGP

Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0