in

Logiciel iCUE de Corsair : Tout savoir

iCUE Corsair

Plusieurs marques fabriquent un certain nombre de composants essentiels pour un set up gaming et, tout logiquement, elles proposent des logiciels de gestion adaptés à tous leurs périphériques. En plus du réglage RGB et de la synchronisation sur tous les appareils, ces logiciels permettent de paramétrer plusieurs options selon le périphérique concerné, comme un clavier gaming ou une souris. Parmi les solutions disponibles, Corsair et son logiciel iCUE s’imposent très certainement comme des références. Voyons cela dans le détail et détaillons notre avis sur iCUE par Corsair.

Qu’est-ce que le logiciel iCUE de Corsair ?

Le Corsair Utility Engine est compatible avec les périphériques de la marque mère et vous donne deux possibilités. La première consiste à personnaliser le rétroéclairage RGB de vos appareils. A l’instar d’un Razer Synapse, il est ainsi possible de choisir la couleur et les effets, touche par touche dans le cas d’un clavier par exemple. Sa deuxième utilité est le réglage de fonctionnalités spécifiques, comme les macros pour une souris.

Pour le télécharger, rendez-vous simplement sur le site officiel de Corsair, catégorie “Téléchargements”.

Interface et navigation

L’interface se veut intuitive. Dès le lancement du logiciel, 4 onglets vous sont proposés (accueil, tableau de bord, RGB et réglages), les deux derniers onglets reprenant finalement les deux utilités mentionnées précédemment. Plusieurs icônes discrètes en bas de page mènent également à l’assistance Corsair ainsi qu’aux réseaux sociaux et site internet de la marque. La partie “réglages” vous donne non-seulement accès aux paramètres globaux du logiciel, mais également à la fameuse fonction “on-screen display”. Bien qu’elle ne soit pas compatible avec tous les jeux, celle-ci permet d’accéder – en jeu – à l’état des périphériques désirés. Pour les férus de technologie d’un niveau avancé, notez qu’il vous est également possible d’exporter en .xls (fichier Excel) les caractéristiques de tel ou tel périphérique, comme la température de fonctionnement. Les données sont toutefois difficilement exploitables à cause des caractères spéciaux de la langue française et que l’on ne retrouve pas dans la langue de Shakespeare. Si vous êtes toutefois à l’aise avec celle-ci, vous pouvez la choisir en place du français via les paramètres.

Quels sont les périphériques compatibles ?

Comme on le précisait en introduction, Corsair ne se limite pas qu’à un seul type d’appareil – il déploie une gamme complète de périphériques. Sont ainsi compatibles avec l’iCUE :

  • Les souris gaming Corsair : la Dark Core RGB SE ou la Sabre par exemple.
  • Les claviers gamer Corsair : K57 RGB Wireless, K70 MK.2…
  • Les ventilateurs Corsair : AIO H100i GB Platinum, H115i RGB Pro XT…

Comment fonctionne iCUE Corsair ? Tutos

Voyons maintenant ce qu’il est possible de réaliser avec le logiciel selon le type de périphérique connecté. Nous mettons en évidence les points les plus importants, mais gardez à l’esprit que les fonctionnalités sont plus riches que ce qu’indique cette présentation.

Pour une souris gamer Corsair

Depuis l’onglet “effet d’éclairage”, vous pouvez bien entendu personnaliser le RGB, à savoir la couleur, mais également les effets (visière, fixe, respiration…). Selon le modèle, les zones lumineuses peuvent être indépendantes – plusieurs couleurs simultanées sont donc possibles, comme le logo ou la roulette. Plusieurs réglages sont également disponibles pour le matériel en tant que tel, afin d’associer des raccourcis aux touches macros ou pour configurer les DPI par exemple.

Pour un clavier gamer Corsair

Le clavier donne évidemment lieu à des options bien plus poussées. Avant toute chose, il est conseillé de paramétrer les profils. Ceux-ci sont au nombre de 4, mais vous pouvez les éditer. Cela se révèle particulièrement intéressant au vu des nombreuses configurations qu’il est possible d’appliquer. Il est par exemple possible que vous souhaitiez alterner entre plusieurs effets d’éclairage, ou encore que vous paramétriez les touches macros en fonction de tel ou tel jeu. A noter qu’il vous est même possible de désactiver des touches ou des combinaisons typiques : exit la touche Windows pressée malencontreusement en pleine fight, ou encore le fameux “Alt + F4”, synonyme de rage-quit. Tous ces paramètres avancés peuvent alors être sauvegardés et changés à souhait.

 

Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0