in

MSI GT72S 6QF Dominator Pro G : Test et Avis

MSI GT72S 6QE 0732

Vous attendiez le renouvellement du GT72S version Skylake pour le commander à Noël ? Et bien nous vous livrons dans ce test notre point de vue sur ce rafraîchissement du monstre de MSI bien nommé Dominator Pro G.

Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Mise à jour le : 14/08/2020 21:51

Avant de rentrer dans le vif du sujet, on vous invite à parcourir notre comparatif des meilleurs PC portables gamer qui vous facilitera la tâche dans votre recherche de votre prochain compagnon de jeu.

MSI GT72S 6QE Dominator Pro G, si vous arrivez à dire ce nom sans reprendre votre respiration, vous pouvez continuez à lire le reste de notre test de ce tout nouveau PC portable gonflé à la testostérone. MSI n’a pas changé de stratégie sur le nommage de ses produits. Il en est de même sur le design. Le GT72S que nous avons entre les mains ne propose pas quelque chose de nouveau, d’inédit. Cette mouture 2015 est identique à la version précédente. Pourtant, le fabricant taïwanais a glissé au sein de sa machine les derniers composants du moment pour offrir une déferlante de pixels sur son grand écran de 17”.

MSI GT72S 6QE 175158Le clavier SteelSeries peut changer de couleurs à loisir…

Si l’on a pour habitude de vous décrire dans les grandes lignes le tour du produit que nous testons, ici, étant donné que l’on est sur du copier/coller de design, ce GT72S 6QE n’offre pas franchement de nouveautés. Enfin, si, d’extérieur, nous avons en plus des ports USB 3.0 un autre et unique port USB Type C compatible SuperCharge. Un petit plus qui peut être intéressant si tant est que vous avez aujourd’hui l’utilité d’un tel port. Non, en réalité, comme nous le disions ci-avant, MSI n’a pas touché à la coque ni à son design. Le GT72S a par contre été revu à l’intérieur.

Caractéristiques techniques du MSI GT72S 6QE Dominator Pro G

  • Dalle IPS de 17,3” Full HD compatible G-Sync et MSI TrueColor
  • Châssis de 42,8 cm sur 28,8 cm et 5,5 cm d’épaisseur pour 3,85 kg
  • CPU LBA Intel Skylake Core i7-6820HK
  • GPU MXM Nvidia GeForce GTX 980M 8 Go GDDR5
  • SSD M.2 NVMe 128 Go
  • HDD SATA 1 To 7200 t/m
  • RAM 16 Go DDR4 + 2 slots de libre pour monter à 32 Go
  • Clavier SteelSeries mutli-couleurs avec pilotage via logiciel
  • Haut-Parleurs 2.1 Dynaudio et Technologie Nahimic + DAC ESS Sabre HiFi
  • Réseau RJ45 Gigabit Ethernet Killer Doubleshot Pro + Killer Shield
  • Réseau WiFi 802.11ac et Bluetooth 4.1
  • 6 ports USB 3.0 + 1 port USB 3.1 Type C
  • Webcam HD 1080p + microphone
  • Sorties HDMI 1.4, mini DisplayPort v1.2
  • Windows 10 64 bits

Tout d’abord, on note la présence d’une dalle compatible G-Sync : la technologie de synchronisation des images entre la dalle et la carte graphique de chez Nvidia. Ensuite, puisque l’on parle de GPU, MSI a opté pour une version GTX 980M avec, cette fois, 8 Go de GDDR5 contre 4 Go sur le précédent modèle. Sur le stockage, ce GT72S propose deux slots M.2 dont un occupé par une barrette de 128 Go de chez Toshiba. La particularité de cette barrette est qu’elle s’appuie sur du NVMe (un bus PCI-E) qui offre alors des vitesses de lecture et écriture séquentielles assez impressionnantes : 1,6 Go/s et 1 Go/s respectivement. Pour du stockage un peu plus massif, type meuble en chêne de notre grand mère qui n’a pas pour habitude qu’on le déplace, un disque dur à plateaux de 1 To (7200 t/m) au format standard de 2,5” est pourvu par HGST, filiale de Western Digital.

MSI GT72S 6QE 0727Un slot libre pour le SSD, mais pas de cable SATA pour le slot HDD supplémentaire, dommage.

Qui y a-t-il d’autre de nouveau ? Pour améliorer le son sur ses nombreuses sorties disposées sur le côté gauche de son PC portable, MSI a rajouté une puce de conversion numérique/analogique nommée ESS SABRE Hi-Fi. De notre point de vue, avec plusieurs casques différents, les effets sonores proposés sont intéressants, mais pas indispensables. En revanche, pour de l’écoute de musiques, en plein rush de donjon, la sortie audio est de bonne qualité. Sur de l’écoute de musiques, en haute définition, et avec un casque idoine, nous avons une réelle immersion sonore avec son système nommé Nahimic.

Non, ce qui a vraiment changé de ce PC portable, c’est le processeur. MSI passe d’une version Haswell puis Broadwell à une version Skylake mobile. Enfin pas tout à fait. Dans notre GT72S, nous avons un CPU qui envoie des rondins de bois à vitesse grand V. D’ailleurs, pour le connaisseur, la référence est assez équivoque : Core i7-6820HK. Rien à voir avec une version Hong-kongaise. Non, il s’agit d’un CPU dont le coefficient est débloqué. Oui, comme sur les processeurs Desktop. Intel nous l’avait promis lors de la dernière IDF de San Francisco, et nous voilà donc servi avec cette petite nouveauté qui va faire saliver les plus dingues d’overclocking. Attention toutefois, le circuit de refroidissement n’est pas dimensionné pour tenir n’importe quelle charge. De base, le processeur soutient une fréquence d’horloge de 2,7 GHz sur ses quatre coeurs et peut monter à 3,6 GHz en mode Turbo sur un seul coeur. MSI nous propose ici un mode un peu violent pour ceux qui veulent lui faire manger du calcul. Une pression sur la combinaison Fn + F7 et nous voilà avec un CPU augmenté à une fréquence fixe de 3,7 GHz sur l’ensemble des coeurs. Avec ce petit coup de boost, MSI nous assure que le refroidissement tiendra sans problème. Malheureusement, ce coup de génie a un prix : la ventilation.

MSI GT72S 6QE 0740Une belle station de jeux dans un corps de laptop

De ce côté, les ingénieurs de la marque n’ont pas trouvé d’idée pour améliorer la ventilation. On reste sur notre bonne vieille double turbine qui souffle les calories du CPU et du GPU en bout de piste, ou plutôt de caloducs. C’est peut-être bien la première fois que l’on a l’impression d’avoir un avion de chasse dans le bureau. C’est peut-être sûrement l’effet escompté ! Toujours est-il que jouer dans ses conditions, avec des personnes partageant la pièce n’est pas franchement une bonne idée. Avec notre sonomètre, positionné devant le joueur actif, nous notons 47 dBa. Ce score, qui n’est pas franchement brillant, surtout pour le volume de caisse du GT72S, aurait pu être vraiment plus bas.

Rappel des scores obtenus

  • 3DMark 2011 Performance : 11458
  • 3DMark 2013 Ice Storm Standard : 148890
  • 3DMark 2013 Fire Strike Standard : 8410
  • Batman Arkam Night (High 1080p) : 75 fps
  • Battlefield 4 (High 1080p) : 157 fps
  • BioShock Infinite (High 1080p G-Sync Off) : 125 fps
  • Tomb Raider (High 1080p G-Sync Off) : 147 fps

Chaque score a été obtenu sans le mode Turbo de MSI. Nous n’avons ici joué sur aucun paramètre afin de remonter un score équitable et comparable avec les autres PC du marché. Pourtant, MSI offrant ce coup de boost, nous nous devions de tester aussi cette fonction, ainsi que sa stabilité. De manière générale, vous pouvez vous attendre à 5% et jusqu’à 15% de performance en plus selon le type de jeux. Plus votre jeu tirera sur le CPU, plus ce coup de fouet permettra d’en tirer partie. Par contre, si l’on active cette fonction de boost, il faut impérativement changer son profil Shift.

MSI GT72S 6QE 0741Boutons du haut vers le bas : power, GPU/iGP, Cooler Boost, Xsplit Game caster, SteelSeries

Sur le côté gauche du clavier, un bouton permet de basculer le profil de la machine entre deux modes : Green ou normal vers Turbo. Il ne s’agit pas d’overclocker son CPU et son GPU avec ce bouton. Mais il donne plus de latitude à la ventilation qui passe un cran au-dessus en vitesse de croisière, et devient donc audible. Couplé avec l’autre mode Turbo, le système est stable, quelque soit le jeu lancé. Globalement, le MSI GT72S dans cette mouture 2015 ne souffre pas d’incohérence technique avec un CPU qui permet de monter dans les tours, une ventilation efficace, mais bruyante tout en offrant un GPU de dernière génération. En outre, avec un autre bouton latéral, si vous souhaitez faire simplement des activités bureautiques, le MSI passera sur le circuit graphique intégré au CPU, la HD Graphics 530. Amplement suffisante, cette puce graphique permet de réduire d’autant la consommation, mais aussi la ventilation nécessaire à son refroidissement. Sur ce mode, après un redémarrage nécessaire du PC portable, la batterie tient jusqu’à un peu plus de quatre heures de lecture vidéo en Full HD.

MSI GT72S 6QE 0737MSI GT72S 6QE 0736

Conclusion de notre test du PC Portable MSI GT72S 6QE Dominator Pro G

Avec un ticket à 2600€ en moyenne sur l’ensemble des boutiques proposant ce modèle, le GT72S 6QE Dominator Pro G est donc polyvalent. Dans la catégorie transportable, ce laptop pour joueurs peut aussi convenir pour les tâches moins ardues en proposant un basculement manuel entre le GPU Nvidia dédié et l’iGP Intel. Le pilotage de la ventilation se fait à la volée avec un bouton, mais peut être configuré en manuel au travers de son application dédiée signée MSI. L’accessibilité des composants est assez simple. Bien que nous décrions, une nouvelle fois, l’utilisation de clips plastiques qui maintiennent la plaque arrière. Attention donc aux coups de tournevis malheureux sur la carte mère lors de l’ouverture.

Comme nous le disions, la cohérence de cette version fin 2015 du Dominator Pro G est très bonne. Hormis cette ventilation bruyante, nous n’avons finalement que peu de griefs à l’encontre de cette machine qui offre des performances intéressantes, sans pour autant s’encombrer d’une grosse tour PC plus standard. MSI étant assez réactif sur la publication de mises à jour, n’hésitez pas à faire un tour sur le site du support du Dominator Pro G afin d’installer les derniers BIOS et Firmware de la machine afin de récupérer les derniers correctifs, avec, peut-être, des profils moins sévères sur la vitesse de rotation des turbines.

Les Plus :

  • CPU “overclockage”
  • OC à la volée et Cooler Boost
  • Sorties casque/micro séparées

Les Moins :

  • Clips d’ouverture pas simple
  • Ventilation bruyante
  • Reboot nécessaire entre GPU et iGP
Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0