in

MSI Z97 Gaming 5 : Test et Avis

IMGP9233

Depuis deux générations maintenant, la gamme Gaming de MSI connait un franc succès et s'invite désormais la catégorie Z97 avec notamment la MSI Z97 Gaming 5.

C'est donc la deuxième carte mère équipée du chipset Z97 qui passe sur nos bancs de tests et pour combler le manque de réelles nouveautés de cette puce que la marque va tenter de rendre cette nouvelle génération plus attractive.

msi-gaming-shield-logoDestinée aux joueurs, la Z97 Gaming 5 profite donc d'un équipement évolué notamment concernant les solutions audio et réseau tout en conservant des composants électroniques sélectionnés.

Elle compte parmi les vingt références proposées par la marque ce qui n'aidera franchement pas les utilisateurs à opérer leur choix.

Trois divisions segmentent ces cartes: L'Overclocking inclut trois modèles, la Gaming: neufs modèles et la Classique: huit modèles. 

Concentrons-nous sur la classe Gaming puisque c'est ici que se situe notre carte de test.

Nous avons donc les Z97 Gaming 3, 5 et 7 dont les différences se situent principalement sur les points suivants:

Pas de Nvidia SLI mais de l'AMD CrossfireX pour la Gaming 3.

10 USB 3.0 pour la Gaming 7 (6 pour les deux autres) et 8 USB 2.0 pour notre Gaming 5 (6 pour les Gaming 3 et 7).

Pas de sortie vidéo DisplayPort pour la Gaming 5 uniquement.

Autrement dit, la Gaming 3 est parfaite pour les joueurs non intéressés par les solutions multi GPU et la Gaming 7 aura éventuellement du mal à tirer son épingle du jeu par rapport à la gaming 5.

Reste la sous catégorie Z97-Gxx englobant elle aussi trois références:

La Z97-G43 Gaming fait l'impasse sur le SLI mais pas le CrossfireX et se contente de 4x USB 3.0 contre 6 pour les deux autres.

Au cas où l'on souhaiterait distinguer les versions Z97 Gaming des versions Z97-Gxx au delà de critères esthétiques, les Z97 Gaming ont le droit à un port M.2 en plus et la fréquence de mémoire peut atteindre 3300MHz (3000MHz pour les Z97-Gxx).

Par conséquent il sera indispensable de prendre en compte les surcoûts engendrés par les fonctionnalités apportées afin d'acquérir le modèle le mieux adapté.

IMGP9225

En s'offrant le tout dernier chipset Intel Z97, la nouvelle carte mère MSI accueille un socket 1155 compatible avec les processeurs Intel de quatrième génération aussi appelés “Haswell” mais aussi avec la future qui ne devrait pas tarder à apparaître.

Pour résumer, l'Intel Z97 conserve toutes les caractéristiques du Z87 à savoir en plus de six ports USB 3.0, le support de six ports SATA 6Gbps pour le stockage interne mais avec un applicatif Intel Rapid Storage Technology désormais en version 13.

Deux nouveautés font leur apparition: une interface de stockage interne M.2 éventuellement compatible avec le connecteur SATA Express acceptant tous deux une connexion à 10GB/s.

La seconde évolution concerne Boot Gard englobant différents mécanismes visant à sécuriser la machine contre les malwares les plus intrusifs.

Cette nouvelle gamme de cartes mères ne montrera son intérêt qu'éventuellement lors de la sortie des nouveaux processeurs Intel de cinquième génération.

A ce jour aucun périphérique de stockage SATA Express n'est disponible et les quelques SSD au format M.2 supportent majoritairement le SATA 6Gbps seulement.

Nous pouvons à présent parcourir en détail les spécifications propres à la Z97 Gaming 5.

sound

Evidemment le fabricant ne prend pas le moindre risque en termes d'innovations car il conserve les ingrédients ayant fait le succès des générations précédentes à savoir: Une solution audio “Sound Blaster Cinema 2” derrière laquelle on retrouve un commun contrôleur ALC 1150 présent depuis la génération Z87.

Toutefois MSI surenchéri son équipement cette fois avec une alimentation électrique distincte et indépendante via connecteur Molex. Etant donné qu'aucune carte audio professionnelle ne fait appel à ce procédé, il  est probable que l'intérêt reste limité.

De plus les pistes gravées sur le PCB concernant l'audio sont isolées afin d'éviter tout risque de perturbations et enfin la Z97 Gaming 5 intègre deux ampli casque ainsi que des condensateurs Nichicon de qualité supérieure accompagnés d'une connectique plaqué or.

killCôté réseau c'est encore une fois le Killer E2200 lui aussi devenu populaire depuis l'arrivée du socket 1150. Il apporte en plus d'un contrôleur traditionnel la QoS (Quality of Service), une technologie visant à traiter les données en fonction des flux.

Concrètement, il permettrait d'éviter de possibles saccades en conversation avec ses partenaires tout en conservant des parties de jeux en réseau fluides.

Passons à présent à la principale nouveauté de cette génération de l'Intel Z97: son port M.2 pour périphérique de stockage interne. Il augmente la bande passante disponible pour atteindre 10GB/s mais encore faudra-t-il y installer un SSD compatible pour cette vitesse de transfert.

IMGP9231

L'immense majorité des SSD au format M.2 (initialement conçu pour les portables) étant encore au standard SATA 6GB/s, il sera donc difficile à ce jour d'en profiter pleinement. Petit plus de la part d'MSI, un adaptateur M.2 / SATA Express serait disponible mais optionnel, c'est à dire à acquérir séparément ce qui  augmentera d'autant la note finale.

Alors que de son côté Nvidia a enrichi son offre logiciele de Shadow Play et AMD avec Raptr, un utilitaire permettant d'enregistrer et de partager la vidéo de ses parties de jeu, MSI inclut XSplit Gamecaster au cas où les deux solutions précédentes ne répondraient pas aux attentes.

guard

Comme toute carte souhaitant appartenir au rang de classe “Gamers”, la Z97 Gaming 5 se doit d'embarquer des composants sélectionnés.

C'est une excellente chose car ils permettent d'être plus économes en termes de consommation, de résister à de plus hautes températures, d'améliorer leur efficacité et d'augmenter le potentiel d'overclocking.

Z97 ne profite pas d'un Military Class 5 et conserve donc le très bon Military Class 4 basé sur des bobines d'alimentation “Super Ferrite” ainsi que des populaires condensateurs noirs certifiés 10k.

De plus s'ajoute le concept Guard-Pro incluant:

flecheProtection de circuits

flecheEconomies d'énergie

flecheProtection contre l'humidité

flecheProtection contre les températures

flecheProtection contre les risques électrostatiques

flecheProtection contre les surcharges électriques

Et bien sûr en second plan, nous retrouvons un BIOS toujours plus lisible, efficace et performant ainsi que diverses applications allant de paire que nous détaillerons dans la section dédiée.

Sans aucune surprise, la MSI Z97 Gaming 5 reprend des coloris strictement identiques alors que la concurrence pour une fois ose des changements sur le plan esthétique.

IMGP9207

Peu d’éléments permettent de dissocier cette nouvelle gamme dont la MSI Z97 Gaming 5 des générations précédentes.

Seules modifications visibles, les dissipateurs des étages d’alimentations perdent en détail et celui di chipset se contente d’un écusson.

Plus important que les critères esthétiques, la qualité de fabrication. Nous apprécions réellement les efforts faits par la marque pour aboutir à un produit de très haute qualité.

IMGP9211

Certains signes n’y trompent pas. Les composants sont parfaitement alignés et la symétrie de l’ensemble permet de déduire à une très bonne conception.

Se font remarquer les condensateurs jaunes voués à l’audio. Il semblerait que la tendance au full black soit passée.

IMGP9212

Revenons de plus près à nos dissipateurs des VRM. Certains pourront éventuellement y voir des griffes de dragons. Laissons à chacun le soin de faire fonctionner son imagination en fonction de sa personnalité.

Pas de heatpipe entre les deux éléments et nous avons pu constater que le bloc principal n’est pas monolithique.

IMGP9228

Il est composé de couches superposées tel un mille feuille. Toutefois leur volume est tel qu’ils seront largement suffisants pour une dissipation efficace.

IMGP9213

Si la gamme overclocking de MSI prône fièrement un socket extrêmement dégagé, celui de la MSI Z97 Gaming 5 semble encombré mais il demeure parfaitement étudié pour accueillir des monstres tel le Noctua NH-D15.

IMGP9214

Le dissipateur du chipset bien qu’imposant reprend des lignes sobres voire basiques.

IMGP9215

Le panneau de la connectique arrière ose le rouge afin de distinguer les prises optimisées pour le jeu. L’ensemble est complet avec huit USB, trois sorties vidéo et des mini jack audio plaquées Or.

IMGP9216

En plus de trois ports PCIe 16X pouvant fonctionner au maximum en 8x/8x/4x, quatre ports PCIe 1x viennent en renfort.

IMGP9218

Nous éprouvons une réelle déception concernant le blindage du contrôleur audio. Une simple plaquette en plastique à peine collée vient couvrir un habitacle en acier. Bien que son efficacité ne soit nullement remis en cause, le niveau de finition n’est pas à la hauteur du reste de la carte pourtant excellent.

IMGP9220

En bas de la MSI Z97 Gaming 5, se fait remarquer l’Audio Power qui permet de profiter d’une source d’alimentation dédiée depuis un connecteur Molex. Si les LED de Debug sont bien présentes, le fameux bouton OC Genie est bel et bien absent empêchant un overclocking automatique géré par la carte.

IMGP9221

Dans la cadre de la MSI Z97 Gaming 5, pas de SATA Express pour le stockage mais uniquement six ports SATA traditionnels. Toutefois le port USB 3.0 déporté de boitier est enfin coudé pour un câblage encore plus propre.

IMGP9231

Le voici le fameux port M.2 aussi bien compatible avec les SSD 10GB/s que ceux 6GB/s.

IMGP9223

Pas de support de sonde mais simplement des contacts à même le PCB pour les points de mesures de tensions.

IMGP9227

Les huit étages d’alimentation apporteront la puissance nécessaire au processeur. Chaque phase intègre deux régulateurs de tension associés à une bobine puis un condensateur.

IMGP9230

Les quatre ports DIMM supportent 32GB jusqu’à 3200MHz.

Click BIOS passe en version 4 afin d'apporter les meilleurs outils liés au démarrage de Windows 8.

MSI_SnapShot

Graphiquement pas de réels changements depuis Click BIOS 2. MSI s'entête à limiter fortement la fenêtre principale où sont disponibles les différentes options afin de mettre en avant six boutons situés à gauche et à droite.

MSI_SnapShot_00

Le premier onglet Settings regroupe les équipements intégrés à la carte y compris le processeur ou l'alimentation, le démarrage et la sécurité.

MSI_SnapShot_05

La partie Avancée reste classique mais une ligne retient notre attention: Windows 8. Deux Fast boot sont disponibles dont le premier serait apparemment optimisé MSI.

MSI_SnapShot_04

Le menu Stockage ne fait pas mention du protocole SRIS indispensable à toute connexion SATA Express.

MSI_SnapShot_07

Le menu Overclocking intègre tous les paramètres nécessaires à l'augmentation de fréquence.

MSI_SnapShot_09

Le menu M-Flash servira à mettre à jour le BIOS.

MSI_SnapShot_10

La section Hardware Monitor ajoute une fenêtre concernant la gestion des ventilateurs. SI esthétiquement l'outil jure légèrement par rapport aux autres menus, il garde l'avantage d'être instantanément compréhensible.

MSI_SnapShot_11

Un dernier gadget appelé Board Explorer reprend une vue de dessus de la carte et permet d'obtenir de sommaires informations à propos des composants.

Quatre applications principales permettent de profiter au mieux de la carte mère. Alors que la marque concentre de gros efforts afin d'uniformiser l'ensemble des outils proposés, dans la pratique le résultat final est encore largement améliorable.

Snap1

Toutefois nous avons largement apprécié le nombre de fonctionnalités supportées permettant une configuration extrêmement précise sans avoir à faire appel au BIOS.

La première est MSI Command Center et elle concerne l'overclocking ainsi que le refroidissement.

La première surprise concerne l'overclocking automatique de notre processeur qui prend un point sur le coefficient ce qui l'avantagera face aux cartes concurrentes.

Esthétiquement, l'interface est propre, lisible mais s'éloigne des applications de management professionnelles.

L'écran principal est dédié à l'overclocking ainsi que la ventilation. Des onglets permettent de naviguer à travers les différents composants comme le CPU, la RAM et l'IGP.

Snap3

MSI propose à son tour un système de RAMDisk et une fonction d'overclocking automatisée.

L'organisation des onglets laissera les utilisateurs perplexes dans un premier temps car il pourra être déroutant de retrouver des options liées également à l'IGP alors que l'on clique sur DRAM.

Snap2

L'onglet OC Genie constitue un élément laissant penser que la sortie de la gamme Z97 a été quelque peu hâtive. Celui ci propose un overclocking automatisé très intéressant pour les néophytes ne souhaitant pas passer de nombreuses heures à maîtriser des options très techniques ainsi qu'à effectuer de longs essais de stabilité.

A notre grande déconvenue l'outil demande un redémarrage suivi d'une pression sur le bouton OC Genie situé sur le PCB. Or celui ci n'est tout simplement pas implémenté!

Un bouton Avancé situé en bas est à ne surtout pas négliger car il regorge d'options des plus intéressantes. Dommage qu'il ne soit pas plus mis en avant.

En effet il donne accès à toutes les fonctions avancées concernant le CPU, la RAM et le refroidissement.

Snap4

Toutes les tensions sont alors accessibles et même les timings mémoire peuvent être modifiés. Une option rare et précieuse.

Snap6

La gestion de la ventilation est plutôt intéressante car la nouvelle carte MSI est capable de paramétrer chacun des cinq ventilateurs indépendamment en définissant les plages minimales et maximales.

Snap10

Seconde application importante: Live Update. Celle ci se chargera de mettre à jour pilotes et bios directement depuis internet. Une option très efficace et satisfaisante.

Ensuite viennent les applications secondaires comme MSI Gaming App offrant trois profils de fonctionnement: OC, Jeux et Silence.

Snap11

Concernant Eco Center, son intérêt nous a semblé des plus limité. Bien que l'interface reprenne une vue de dessus de la carte, il est seulement possible de désactiver certains ports comme l'USB ou le M.2.

Un dernier mot concernant l'uniformisation de ces applications qui laisse à désirer. Il faut bien sûr retenir qu'elles demeurent efficaces et agréables à utiliser. Toutefois, elles génèrent de nombreuses icônes sur le bureau et le nombre de fenêtres s'affichant à l'écran augmente très rapidement jusqu'à devenir difficilement gérable.

De plus certains programmes optent pour du rouge (Gaming) alors que d'autres passent au bleu. Par conséquent un certain travail reste à être effectué afin d'aboutir à une interface unique qui conservera une ligne graphique identique.

 

Hardware

 

IMGP9233

Processeur : Intel i7 4770K
RAM : Corsair
Ventirad : Noctua NH-D15 site de Noctua
Boitier : Cooler Master Storm
Stockage SSD : Crucial M550 512GB
Stockage HDD : Seagate Barracuda 1To 7200RPM 64Mo de cache
Alimentation : Enermax Platimax 1000W
Carte graphique : GTX 780 (si pas d'IGP)
Convertisseur SATA/USB 3.0 : ICY Box IB-111U3-Hub
Convertisseur SATA/eSATA : Akasa Elite

 

Software

Windows 7 X64 installé sur un HDD SATA Seagate Barracuda 1To 7200RPM 64Mo de cache connecté sur le premier port SATA 6Gbps (si disponible).

Tous les pilotes installés sont en dernière version disponible à la date du test.

 

Mesures réseau

LAN: Benchmark ATTO mesurant le transfert entre la plateforme de test et un NAS Qnap TS1079 Pro équipé d'un SSD Intel Serie 330 120Go.

WAN: l'interface Wifi (si disponible) est testée via le benchmark ATTO mesurant le transfert avec un NAS Qnap TS1079 Pro et équipé d'un SSD Intel Serie 330 120Go. La connexion est assurée via un routeur D-Link DIR-865L.

 

Smart Response Technology (si disponible)

Fonctionnalité désactivée, HDD seul:

– durée du démarrage de la machine (à partir de la mise sous tension jusqu'au chargement complet de Windows installé dans les conditions indiquées ci dessus)
– durée du démarrage de Word 2007
– durée du démarrage de Adobe Photoshop CS4

activation Intel Smart Response Technology avec un SSD Intel Serie 310 120GB (connecté sur un adaptateur mSATA si nécessaire).
Redémarrage 3x la machine avec à chaque fois le lancement des applications mesurées.
Mesure boot, Word et Photoshop.

 

Lucid Virtu MVP

IGP HD3000 Intel i7 2600K
GPU Radeon HD6970 remplacée par GTX-670

Passe 1 : IGP seul

Mesure 3DMark 11 profil Extreme

Mesure Metro 2033 en 3 profils (low/med/high)

Niveau bas : qualité sur « Low », anti aliasing sur « NOAA » et filtrage des textures à 4. Résolution : 1280 x 1024.
Niveau intermédiaire : qualité sur « Medium », anti aliasing en « AAX4 » et filtrage des textures à 4. Résolution 1680 x 1050.
Niveau élevé : qualité sur « Very High », anti aliasing en « AAX8 » et filtrage des textures sur 16. Résolution 1920 x 1080.

Passe 2: GPU seul.

Passe 3: IGP + GPU Lucid Virtu MVP activé.

 

Stockage

SATA: SSD Intel Serie 310 120GB via ATTO sur ports SATA II (3Gbps) & III (6Gbps) du chipset principal puis des contrôleurs tiers (si disponibles).

RAID: 5 HDD Seagate Barracuda 1To 7200RPM 64Mo de cache connectés sur le contrôleur principal puis secondaire (si disponible)

Benchmark ATTO RAID mode 0 (2HDD & 5HDD), 1 (2HDD), 10 (4HDD) et 5 (3HDD & 5HDD).

 

Interfaces

Mesure sur chaque contrôleur

SSD Intel Serie 310 120GB connecté à un ICY Box IB-111U3-Hub
Mesure ATTO sur chaque contrôleur en USB 3.0 et 2.0 (si disponible).

eSATA: ATTO sur SSD Intel Serie 310 120GB connecté à un Akasa Elite

 

Consommation électrique

Mesures effectuées à la prise électrique de la plateforme de test

CPU à fréquence stock en idle et en full (si support vga de la carte en test, seul l'IGP est présent sinon ajout d'un GPU)
CPU à fréquence OC en idle et en full (si support vga de la carte en test, seul l'IGP est présent sinon ajout d'un GPU)

 

Températures

Aida 64 System Stability Test 5mins fréquence stock + ventilateurs profil automatique

 

Benchmark CPU

Configuration par défaut: paramètres automatique.

Overclocking automatique: outil overclocking activé (si disponible).

Overclocking manuel: fréquence maximale atteignable stable le temps des benchmarks (watercooling pour les cartes mèers dédiées).

Software 

 SuperPI 1Mo
 wPrime 1024
 Cinebench
 PCMark 2011
 7Zip
 Truecrypt
 UCBench
 X264 Benchmark
 3DMark 2011
 Metro 2033

Champs d'applications: 

 Calculs intensifs
 Bureautique et Multimédia
 Traitement de fichiers
 3D

 

wPrime 1024

shoot_wprime

wPrime 1024 est similaire à Super Pi mais calcule cette fois une fonction mathématique. wPrime est multi threads mais exploite rarement tout le potentiel des processeurs les plus puissants. Le résultat étant donné en secondes, le résultat le plus petit est le meilleur.

wprime

Notre carte de test est par défaut configurée à 4GHz au lieu des 3.9GHz préconisés par Intel. C'est pourquoi elle prendra l'avantage dans la plupart de nos mesures.

UCBenchmark

shoot__ucbench

UCBench ou UnRAR-Crack Benchmark comme son nom l’indique tente de retrouver le mot de passe d’un fichier archivé au format RAR. Le score donné représente le nombre de possibilités exécutées par seconde et il est capable de tirer parti des instructions liées à l’encryption intégrées dans les processeurs.

 ucbench

Sous UCBench l'écart est de 50 points.

 

TrueCrypt

shoot_truecrypt

TrueCrypt réalise l’inverse de UCBench, il crypte les données tandis que ce dernier tente de les décrypter. Bien que TrueCrypt gère différentes méthodes d’encryption, nous retenons uniquement l’algorithme AES exprimé en MB/s. Ce benchmark sait également tirer avantage des l’accélération matérielle.

truecrypt

Sous TrueCrypt, les performances explosent car par défaut sur notre carte de test, le CPU reste constamment à sa fréquence turbo.

 

ScienceMark

shoot_sciencemark

Ce dernier logiciel de calcul brut se spécialise dans les domaines scientifiques comme les opérations sur les matrices ou sur les molécules. Les résultats sont donnés sous forme de scores.

sciencemark

ScienceMark donne l'avantage à la nouvelle MSI.

7Zip

shoot_7zip

7Zip est le meilleur logiciel de benchmark concernant la compression de données. Il est multi thread et ses résultats sont exprimés en MIPS (opérations par seconde).

7zip

Les écarts sont très faibles sous 7zip.

 

Aida64

shoot_maxxmem

Nous utilisons Aida64 pour mesurer la bande passante de la mémoire vive.

aida

MSI nous ayant confié un kit mémoire différent de celui de notre banc de test, les écarts montre qu'il n'est pas des plus favorable.

 

 

PassMark

shoot_passmark

 PassMark est un benchmark généraliste mesurant les performances générales d'une machine. Le résultat est exprimé sous la forme de score.

passmark

On se repète mais les scores restent serrés.

 

 

Cinebench

shoot_cinebench

Cinebench est l’un des tests les plus intéressants de notre panel car il compte parmi les rares à exploiter à 100% la puissance des CPU.

cinebench

0.3 points séparent les deux cartes.

 

X264 Benchmark

shoot_x264

X264 Benchmark encode une vidéo au célèbre format X264 très lourd en puissance de calcul. Il se déroule selon deux passes. La première analyse la vidéo et la seconde procède à l’encodage proprement dit.

x264

 Les 100MHz de plus sur la MSI réussissent à la MSI.

 Nous mesurons les débits entre la carte mère et notre SSD Crucial M550 512GB.

m2

Les débits séquentiels sont excellents avec plus de 500Mo/s en écriture et presque 550Mo.s en lecture.

 

lan

 Le contrôleur Killer sature sans surprise la bande passante disponible.

 

lan_cpu

De nombreux utilisateurs de cette puce réseau ont témoigné de forts taux d'occupation CPU. Nous avons employé les pilotes 1.1.39.1040 et nous avons pu observer des pointes atteignant 13% sur un Intel Core i7 4770K. Des valeurs en effet fortement élevées pour un tel contrôleur.

 

 

son1Concernant l'audio, nous avons voulu mettre en évidence l'impact de l'alimentation dédiée via connecteur Molex. La ligne “P” indique l'utilisation de la technologie “Audio Power”. Or en termes de plage dynamique, l'écart est insignifiant comme nous l'avons prévu avec à peine 0.1dB.

 

son2_copy

Il en est de même pour la distorsion mais dans ce cas les valeurs sont extrêmement faibles et c'est parfait.

 

Spectrum

 Notre première relevé de la réponse de fréquence montre des variations dans les aigus comme c'est toujours le cas chez les puces Realtek.

Spectrum2

Avec l'alimentation dédiée, la courbe est identique que si la puce est alimentée par la carte mère avec un écart trop élevé entre les canaux gauche et droit.

 Nous démarrons notre série de mesures en surveillant la température du processeur.

 temp1

A fréquence stock, le CPU atteint les 70°C à cause d'un overclocking de 100MHz par défaut.

 temp2

La carte mère est équipée de deux sondes. La courbe bleue est très probablement celle du chipset. La rouge étant une sonde placée sur le PCB. Comme toujours elle est plus faible en charge car elle profite de l'accélération des ventilateurs.

 temp3

 Nous avons installé trois ventilateurs et force est de constater que même après un paramètrage à l'aide de l'assistant, la carte monte très rapidement les régimes pour atteindre les vitesses maximales. De plus les ventilateurs de châssis optent pour une courbe identique.

La carte mère MSI Z97 Gaming 5 est le second modèle à être équipé du chipset Intel Z97 que nous testons et elle confirme notre première approche avec cette “nouvelle” puce.

IMGP9209

Les similitudes avec la version Z87 sont si nombreuses qu'il est impossible d'en exploiter tout le potentiel à ce jour.

En effet sans les processeurs Intel de cinquième génération ainsi qu'un support de stockage compatible 10GB/s, la Z97 Gaming 5 reste bien proche de la génération précédente.

Et au fur et à mesure de notre avancée dans la découverte de la Z97 Gaming 5, nous avons relevé plusieurs points qui, sans nuire à la qualité générale du produit, décevront peut-être certains joueurs.

Le premier concerne la suite logicielle MSI Command Center proposant un outil d'overclocking automatisé appelé OC Genie. Il propose donc d'augmenter la fréquence du processeur via un bouton situé à même le PCB. Malheureusement le dit bouton n'existe pas, il faut l'activer par le bios.

Seconde ombre figurant au tableau de la Z97 Gaming 5: le blindage du contrôleur son. Son simple couvercle plastifié à peine collé n'est pas en adéquation avec la finition générale de la carte pourtant très satisfaisante, après contact avec le fabricant il apparait que seuls les samples soient concernés. Toutefois la marque est la première à notre connaissance à peindre la plaque de connectique arrière en noire, un petit plus très appréciable.

Disponible aux environs de cent quarante euros, la Z97 Gaming 5 ne nous permet pas à ce jour de conclure avec certitude puisque les futurs processeurs ne sont pas encore disponibles tout comme les supports de stockage compatibles 10GB/s.

Il faudra donc probablement patienter encore quelques semaines avant de pouvoir en profiter à sa juste valeur.

fleche Très bonne qualité générale
fleche Backplate noire

fleche Pas d'innovations exploitables à ce jour
fleche USB Audio Power pas convaincant

Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0