in

Watercooling AIO NZXT Kraken X62 : Test et Avis

NZXT Kraken X62

C'est sur une nouveauté en watercooling AIO que va porter notre test d'aujourd'hui, elle est en provenance de NZXT, il s'agit du Kraken X62. Il est composé d'un radiateur de 280 mm avec donc deux ventilateurs de 140 mm,  un ensemble waterblock pompe équipé d'un éclairage RGB mais aussi et surtout il est compatible avec le logiciel maison CAM qui autorise le monitoring et le pilotage des ventilateurs, de la pompe et du RGB.

La gamme NZXT en watercooling est désormais constituée de quatre références, le X31 un AIO de 120 mm, le X42 également un 120 mm mais avec des LED dans le waterblock, le X52 est la version 240 mm et enfin le X62 pour la 280 mm. C'est une gamme quasi totalement renouvelée que propose NZXT, le seul survivant est le petit X31, il y a presque deux ans nous avions testé le Kraken X61 qui nous avez impressionné favorablement.

 NZXT Kraken X62NZXT Kraken X62

Le radiateur de ce X62 n'a guère évolué depuis le X61, il affiche toujours son origine sur une étiquette collée, Asetek. Il mesure 315 x 143 x 30 mm et peut accueillir jusqu'à quatre ventilateurs de 140 mm deux sont livrés.
Il est relié à l'ensemble waterblock-pompe par deux tuyaux renforcés par des gaines en Nylon, cela leur confère une grande souplesse, leur composition offrirait une bonne résistance au pliage et un faible taux d'évaporation.

NZXT Kraken X62NZXT Kraken X62

Ce sont deux ventilateurs référencés Aer P140 PWM qui sont fournis, ils sont donnés pour une vitesse variant de 500 à 1800 tr/min avec un débit maxi de 98,17 CFM, le niveau sonore est annoncé  entre 21 et 38 dB(A) seul. Ils sont munis de tampons en matière souple au quatre coins pour limiter la transmission des vibrations.

NZXT Kraken X62NZXT Kraken X62

Le waterblock-pompe a par contre beaucoup évolué, il a pris de l'embonpoint 80 x 80 mm et de la hauteur avec 52,9 mm, c'est une nouvelle pompe qui a été installée elle serait plus performante et plus silencieuse. La seconde nouveauté provient des LED insérées sur le dessus du waterblock-pompe,  elles autorisent de nombreux effets lumineux.

Le temps est passé et notre version CAM V 2.1.3 n'est plus à jour, nous téléchargeons le dernière en date la CAM V 3.3.4 du 27 juin dernier.
Ce logiciel est assez élaboré puisque qu'il intègre des extensions,  Grid+, gestion d'un rhéobus permettant de piloter jusqu'à six ventilateurs, Hue+ qui gère les effets lumineux des produits de la marque et enfin Kraken qui nous intéresse particulièrement, le package et à choisir lors de l'installation.

cam 070917 1cam 070917 1

Le premier niveau est le tableau de bord, très complet avec ses trois onglets basique, avancé et étendu, ils nous donnent des informations sur notre machine.
L'onglet réglage permet d'intervenir directement sur notre Kraken X62 au niveau dissipation, trois modes sont préréglés pour le refroidissement, le mode silence et le mode performance, l'un préserve nos oreilles l'autre chouchoute notre CPU, un mode fixe permet l'ajustage manuel des vitesses des ventilateurs et de la pompe.

cam 070917 1cam 070917 1

Deux autres modes peuvent être créés, le principe est l'ajustage de la vitesse de rotation des ventilateurs et de la pompe en fonction des températures du CPU, du GPU ou du liquide de refroidissement par tranche de 5 °C. Pourquoi le GPU me diront les plus avisés, et bien parce grâce au kit Kraken G12 il est possible d'installer un watercooling AIO de la gamme sur une carte graphique, il y a même un onglet overclocking qui lui est réservé.

cam 070917 1cam 070917 1

Le RGB s'ajuste également via CAM et toujours via l'onglet réglage, deux zones sont assignables le logo NZXT et l'anneau en périphérie.
Plusieurs  effets sont existants, Fixed, Breathing, Fading, Marquee, Covering Marquee, Pulse, Spectrum Wave, Alternating, Tai Chi, Water Cooler et Loading.
Deux modes sont réactifs, Smart qui permet d'indexer les couleurs avec la température du CPU ou du GPU, Audio le fait avec de la musique, il est ainsi possible d'assigner une couleur spécifique aux basses et au rythme de la musique notamment.

Le montage

NZXT Kraken X62Le principe du montage est désormais connu sachant qu'il est commun aux productions Asetek et donc à bon nombre de produits présents sur le marché.
Il repose sur une contreplaque à positionner sous la carte mère et à une plaquette posée sur des entretoises sur le dessus qui supporte l'ensemble waterblock/pompe, pour Intel la contreplaque est fourni, pour AMD il faut récupérer l'existante. Il n'est pas obligatoire de démonter la carte mère pour peu qu'il y est un accès permettant de maintenir le contreplaque pendant le montage.

NZXT Kraken X62Le branchement électrique passe par deux connecteurs à brancher sur le waterblock, le premier regroupe l'alimentation électrique via un SATA, l'alimentation des ventilateurs et enfin le monitoring de vitesse de la pompe.
Le second est un cordon USB à relier au waterblock et à la carte mère, il permet de gérer ce Kraken X62 par le logiciel.

NZXT Kraken X62

Les ventilateurs livrés se connectent sur le cordon dédié, attention seul le premier connecteur est équipé du fil de renvoi de la vitesse, il faut y brancher obligatoirement un ventilateur pour le bon fonctionnement de l'ensemble. Tout comme le Kraken X61 quatre connecteurs sont présents, ce qui permet d'ajouter deux ventilateurs de 140 mm pilotables via le logiciel CAM pour un montage en push pull, NZXT livre les vis longues supplémentaires de montage, bonnes idée…

NZXT Kraken X62La mise en place du radiateur ne pose pas de souci car les tuyaux sont relativement souples et se courbent assez facilement, de plus ils sont orientables sur le waterblock, ça aide,
Par contre les 280 tout comme les 360 mm ne sont pas faciles à placer dans les boîtiers un peu anciens car n'oublions pas qu'ils nécessitent deux emplacements de 140 mm voisins ou trois en 120 mm..

Nous débuterons par des graphiques, sur celui de gauche, les relevés, sur le graphique de droite les moyennes des vitesses de rotation
En dessous, les moyennes des deltas (température du processeur moins la température ambiante.

Nous commencerons par tester les deux modes présents pour rappel le mode silence et performance, cela se fera en mode de base à 3800 MHz et en situation d'overclocking à 4800 MHz.

Mode silence via CAM

relevé mode silencevent mode silence

deltas mode silenceUn mode qui porte bien son nom, en fréquence de base la vitesse des ventilateurs n'excède pas 700 tr/min et la température 46,80 °C en pointe, correct.
Avec le processeur en OC, la situation est plus délicate car la température atteint 53 °C avec un régime de rotation en pointe de 1100 tr/min,

Mode performance via CAM

relevé mode performancevent mode rperformance

deltas mode performancePremière constatation un régime de rotation des ventilateurs en hausse, en cadencement de base du processeur nous atteignons 39 °C avec une vitesse de 950 tr/min au maximum, ce sont de bons résultats.
En OC, la vitesse plafonne à 1128 tr/min avec une température de 45 °C maximum, des résultats très logiques du fait de la hausse de la vitesse des ventilateurs.

Les tests suivant sont réalisés avec le mode fixe activé, nous réglons la vitesse de rotation de la pompe sur le maximum, la vitesse des ventilateurs est constante pendant toute la durée des tests.
Un petit tableau d'équivalence, le régime de rotation, le pourcentage PWM et la tension équivalente pour la même vitesse.

equivalence pwm Nous avons retenu trois vitesses, 50, 75 et 100 % PWM.

relevés pwm 1deltas pwm

A 100 % de PWM la situation est idyllique au niveau du refroidissement, 41 °C est la valeur la plus élevée mesurée, à 50 % PWM par contre elle est de 55 °C.

Les nuisances sonores

dba

Sous la barre des 900 à 1000 tr/min, les nuisances sonores sont mesurées, de 1000 à 1200 tr/min il devient audible, à plus 1200 tr/min il est assez bruyant.

Conclusion

Passons à la conclusion de notre test, niveau dissipation il n'y a rien à redire, il est extrêmement efficace même en situation d'overclocking plutôt sévère. Rappelons que notre FX  4130 affiche déjà un TDP de 125 Watts à 3800 MHz donc à 4800 MHz, c'est une bouilloire…
Le montage est simple et la notice clairement détaillée, le principe de base est celui des productions Asetek avec notamment une bonne compatibilité avec les sockets courants.
Il est possible d'installer deux ventilateurs supplémentaires, NZXT a prévu les vis de fixations mais aussi deux connecteurs électriques supplémentaires pour être piloté par la logiciel CAM, généralement un montage en push-pull permet de gagner quelques degrés mais aussi une hausse des nuisances sonores.
NZXT Kraken X62 12Le logiciel CAM est très (trop) complet, il en devient un peu confus, il permet toujours le monitoring de la machine et l'ajustage des paramètres du Kraken X62 et d'une partie de la machine comme le GPU par exemple avec une fonction overclocking.

Les deux modes présents sont très distinctifs et assument parfaitement leurs destinations pour des modes standards, ils peuvent représenter une bonne base de réglages pour des ajustement plus personnalisés en fonction de ses besoins.
L'ajout du RGB va séduire les aficionados du rétroéclairage surtout que les réglages sont multiples et variés, cela va de l'utilitaire avec les couleurs adaptables aux températures ou la musique, ou des effets plus prononcées.

Le niveau sonore est ce qu'il est, sous les 1100-1200 tr/min l'ensemble se montre assez discret, vue ses capacités il y a peut de chance que vous dépassiez les 1200 tr/min.
L'atout de ce dissipateur réside dans son excellente capacité de dissipation, il est ainsi possible d'en faire ce que l'on veut, un modèle de silence ou une bête de course.

Son prix moyen est de 169 euros environ à la date de rédaction de ce test avec une garantie de 6 ans, le prix est plus élevé que certains 280 mm mais il offre une très bonne qualité de fabrication, une bonne finition et un niveau de performances élevé.

Les +
Les –
  •  Performances, discrétion,
  •  Montage simplifié,
  •  Présence du logiciel CAM mais…
  •  Rétroéclairage,
  •  Polyvalence,
  •  Garantie de 6 ans.
  • Logiciel CAM devenant confus.
Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0