in

Ozone Strike Pro

IMG_3583

Ozone est un fabricant de périphériques gaming abordables, la gamme n’est pas étoffée comme chez certains fabricants mais la société fait son petit bonhomme de chemin avec une nouvelle référence dans les claviers avec celui que nous testons aujourd’hui et une nouvelle souris annoncée en début de mois. 2014 est donc l’année du renouveau chez Ozone.

Le Strike Pro est une évolution du Strike, principalement une version revue et corrigé par rapport aux retours de la communauté. Dommage qu'Ozone ait choisi d'abandonné le repose poignet, nous verrons si cela est vraiment handicapant sachant que les claviers mécaniques sont plus épais que les claviers à membrane à dôme en caoutchouc.

Hormis le Strike et sa déclinaison 2014 “Pro”, le constructeur européen dispose aussi d'une gamme complète de souris, claviers et accessoires.

Emballage habituel, avec un petit découpage du carton laissant apparaître les quatre flèches directionnelles pour juger en réel de la frappe. Le clavier est bien coincé à l'intérieur avec un couvercle en plastique le protégeant de l'extérieur (malgré l'ouverture pour toucher aux 4 touches fléchées)

IMG_3579

A l'intérieur et hormis le clavier, on trouvera un mini-CD comprenant le logiciel de paramètrage, un petit livret de démarrage et 4 patins de rechange, c'est assez inhabituel pour le signaler.IMG_3583

Ozone a choisi d’apposer un revêtement soft-touch sur toute la surface du clavier, le rendu est très bon, très soigné. Le Soft-touch a pour mauvaise habitude de retenir les traces de doigts et autres substances grasses. Sur le clavier d'Ozone, le revêtement soft-touch attire légèrement les poussières et les traces de doigts, le nettoyage est néanmoins facile puisqu'il y a peu de rainures et peu de reliefs.

Ozone a fait l'effort de fournir un layout retravaillé, par exemple les quatre touches fléchées, la touche retour arrière, les touches Maj …IMG_3597

On notera la présence d’un HUB USB 2.0 contenant un seul port USB ainsi que le déport des jack audio/micro. Pour alimenter le clavier et le HUB, il faudra passer par un USB plaqué Or ainsi que deux Jack Audio/micro à brancher sur la carte mère.

Le Strike Pro est disponible avec plusieurs interrupteurs Cherry MX, les MX Red, les MX Blue, les MX Brown et enfin, les MX Black. Le modèle que nous avons reçu est équipé de switches Cherry MX Red. Ces interrupteurs sont de type linéaire, sans retour tactile. Un poids de seulement 45 grammes suffira à actionner la touche. Très bon pour le jeu vidéo, ils le sont moins pour le traitement de texte. Les erreurs sont nombreuses si le doigts ne se place pas correctement au centre de la touche. Il y a également un bruit plus important que sur d'autres types d'interrupteurs mécaniques. Mais on peut relativiser sur le bruit moindre par rapport aux autres claviers testés à la rédaction en interrupteurs Cherry MX Red.IMG_3593

Ozone donne les moyens au Strike Pro d’avoir un anti-ghosting digne de ce nom avec un support complet des 104 touches du clavier appuyées en même temps. Nous n'avons pas pu actionner les 104 touches en même temps mais il a été facile d'appuyer sur une bonne quarantaine de touches.

Le multimédia fait partie intégrante du clavier avec des fonctions associées en doublon des touches de fonction, accessibles en appuyant sur la touche Ozone, à droite du Alt Gr.IMG_3589

– De F1 à F4, on aura droit à la gestion des profils, (pour information, le clavier possède une mémoire interne de 64ko, pouvant contenir 5 profils et 30 macros),
– De F5 à F8 : Play/Pause, Stop, Piste suivante et Piste Précédente.
– De F9 à F12 : démarrer le lecteur multimédia, mode muet, volume + et volume -.

La touche « Impr écran » servira à l’activation du mode gaming, plus concrètement c’est cette touche qui désactivera la touche Windows pour éviter les retours Windows rageant pendant une partie. La touche Arrêt Défilement aura pour rôle de passer d’un mode de rétro-éclairage à un autre. 6 touches de macros sont également présentes au travers des touches M1 à M6 en doublon avec le pavé contenant les touches Inser, Suppr, Fin, … c'est dommage qu'elles soient intégrées si loin, le joueur de FPS aura bien du mal à aller chercher ses macros rapidement et précisément.

IMG_3588

Sous le clavier, 4 patins s'occuperont de retenir le clavier. Sur les pates de relevage il y a également un patins en caoutchouc. Une rainure permettra d'orienter le câble selon trois emplacements: gauche, droite ou milieu

Le rétro-éclairage du Strike Pro est complet et se décompose en deux parties :

 IMG_3570  IMG_3571

– la première, de couleur rouge sur les touches Gaming (Echap, les quatre flèches directionnelles et la série de touche AZEQSD, ou dans notre cas, les touches QWZASD)
– La seconde de couleur blanche, pour le reste des touches du clavier.

6 modes de fonctionnement animeront le rétro-éclairage : Off, 100% avec effet respirant. 30%, 70%, 100% en permanent et le dernier mode n’allumant que les touches Gaming.

 IMG_3572  IMG_3573

Le Strike Pro bénéficie de mensurations modestes, s'abstenant d'un vrai repose-poignet. Il affiche 441 x 135 x 34,30mm pour un poids de 1300 grammes, c’est un poids normal pour un clavier mécanique. 

Ozone_Strike_pro

Le logiciel de paramètrage du clavier est livré en bundle avec le Strike Pro, nous avons quand même été chercher sur le site internet du constructeur la dernière version du logiciel. Il s'est avéré quà l'heure de publication du test c'est la même version que celle livrée avec le clavier. Après installation et démarrage du logiciel, on s'étonne de voir une page aussi petite, c'est limite difficile à lire et donc frustrant. 

Main Control

 La page principale laisse libre court à vos créations de raccourcis, mais uniquement ceux du clavier, c'est à dire une duplication des touches déjà présentes sur le clavier.macro manager

L'outil de création de macros est basique, on peut enregistrer une macro avec ou sans délai mais on ne peut pas le modifier manuellement. Il est aussi possible d'effectuer des boucles pour multiplier sa macro.Macro settings

Les touches de macros peuvent servir – en plus des macros évidemment – au multimédia avec le contrôle du volume, Play/Pause, Stop, Piste précédent et Piste suivante. On peut également enregistrer des fonctions Windows comme ouvrir le navigateur ou les mails, fermer une fenêtre, agrandir ou réduire une fenêtre, afficher le bureau, démarrer la calculatrice ou afficher le poste de travail. Adv settings

La partie Adv. Settings donne accès aux réglages de la fréquence de rafraîchissement des données, via quatre paliers : 125Hz, 250Hz, 500Hz et 1000Hz. De plus, nous pouvons ici aussi régler le temps de réponse des interrupteurs mécaniques, de 1ms à 16ms. C'est aussi sur cette page que l'on peut désactiver la touche Windows et régler la puissance du rétro-éclairage, deux fonctions déjà présentes à même le clavier.

 IMG_3594

Le seul raté que l‘on pourrait trouver au Strike Pro, c’est l’absence de repose-poignet. Surtout quand on sait qu’un clavier mécanique dispose de touches relativement hautes … Sur le Strike Pro, on se retrouve avec une hauteur de 34mm ce qui est plutôt élevé. Le poignet vous le rappelle après une quinzaine de minutes de jeu. Bon après, il est toujours possible de lui adjoindre un repose-poignet d’un fabricant tiers.

On pourra aussi pester sur les lonnnnnnnnngues secondes que requiert un enregistrement des paramètres sur le clavier.

label 59hardware recommande

A côté de ça, il y a une sacrée bonne nouvelle, son prix de seulement 89€, à ce tarif là autant dire qu'il n'y a pas foule dans les claviers mécaniques. D'autant plus que le peu de claviers ne bénéficient pas d'un hub USB ou d'un rétro-éclairage touche par touche. Il y a par exemple le QuickFire Pro de CoolerMaster qui se trouve dans les 80€ mais qui ne dispose que d'un rétro-éclairage partiel. Il y a également le K65 de Corsair mais qui fait l'impasse sur le pavé numérique pour une taille plutôt compacte.

Au final, Ozone réussi une belle amélioration du Strike avec la version Pro. Bien fini, sobre mais disposant d'un layout retravaillé et pas cher, on ne devrait pas être déçu après l'achat.

Les + alt

fleche Qualité / finition / robustesse
fleche Rapport qualité / prix presque imbattable

fleche Touches de macros mal placées.
fleche Pas de repose-poignet, cassure du poignet trop importante.
fleche Logiciel un peu pauvre et long à enregistrer les paramètres.

Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0