in

Plextor PX-256M6Pro : Test et Avis

IMGP0082

Le M6 Pro est le dernier SSD développé par Plextor et nous découvrons cette référence à travers la version 256GB.

Ce nouveau SSD de classe professionnelle supporte la fonctionnalité PlexTurbo dont le rôle est d’utiliser la mémoire vive du PC comme cache et donc d’accélérer considérablement les performances.

L’objectif de PlexTurbo est de contourner les limitations engendrées par l’interface SATA. Cette dernière peut atteindre 10Gbps grâce au slot M.2 évolution du mSATA ou aux ports SATA Express apparus avec la génération de chipset Intel Z97.

Le PX-256M6Pro reste compatible avec les classiques interfaces SATA 6Gbps.

plexturboMalgré cette mise à jour de la norme SATA, le standard 6Gbps est bien parti pour perdurer. Par conséquent Plextor préfère développer PlexTurbo et ainsi profiter de la bande passante disponible via la mémoire vive de la machine. La DDR3 ainsi que la DDR4 sont largement capable de dépasser les 20Gbps.

En plus d’augmenter considérablement les performances, PlexTurbo protège les données en mémoire vive en cas de crash du système d’exploitation et étend la durée de vie du SSD en évitant des cycles d’écritures inutiles.

Plextor sélectionne dans le cas du PX-256M6Pro des composants haute performances toujours dans cet esprit d’offrir les meilleurs débits dans tous les profils d’utilisation.

C’est pourquoi la marque s’appuie sur de la mémoire flash Toshiba. Elle est gravée en dix-neuf nanomètres et elle sera secondée par un cache de 512MB de DDR3.

marvelll

Le contrôleur est un Marvell 9187. Il supporte huit canaux, gère un cache dont la capacité peut atteindre 1GB en DDR2 ou DDR3 et dispose de l’encryption matérielle AES.

Le Plextor M6 Pro profite d’un firmware spécifiquement développé par la marque. Trois technologies distinctes s’offrent alors à ce nouveau SSD.

truespeedTrue Speed vise à garantir des vitesses de transfert constantes quelques soient les durées d’utilisation ou le taux de remplissage du SSD.

TrueProtect se chargera de chiffrer les données des utilisateurs selon le standard AES 256 bits.

La troisième et dernière technologie concerne le mode DEVSLP qui réduit fortement la consommation électrique au repos grâce à un mode veille avancé qui permet un réveil extrêmement rapide.

Si les SSD ont été pendant un certain temps victimes d’une certaine réputation à propos de leur fiabilité et de leur durée de vie, Plextor met fin à ce passif en effectuant une batterie de test exigeants sur une durée dépassant les mille heures.  Le SSD M6 Pro est garanti cinq ans.

famille

Le PX-256M6Pro offre une capacité de 256GB. Son cache en DDR3 est de 512MB et il est capable d’atteindre 545MB/s en lecture séquentielle et 490MB/s en écriture.

Concernant les fichier de 4K, le PX-256M6Pro assure 100000 IOPS en lecture et 86000 IOPS en écriture. Ces mesures concernent bien évidemment les accès aléatoires.

Nous noterons que seule la version 128GB voit ses débits un peu moins élevés en écriture car celle-ci est limitée à 330MB/s.

 

Le PX-256M6Pro est au format 2.5 pouces pour une hauteur de 6.8mm.

IMGP0092

La marque a choisi un coloris original rosé ou éventuellement saumon.

IMGP0093

Une seule face du PCB est utilisée montrant que grâce à la gravure toujours plus fine des puces mémoires, le format 2.5 pouces n’est plus indispensable.

IMGP0095

Côté composants, nous retrouvons les huit chipsets mémoire Toshiba, le contrôleur Marvell ainsi que les 512MB de cache répartis sur deux puces.

IMGP0097

Le tout étant refroidi passivement via la coque en aluminium du SSD.

 Anvil’s Storage utilies est une application complète dédiée aux SSD. Il est incontournable car il intègre de nombreux tests.

anvil_46

 En plus de mesurer les débits en lecture comme en écriture, Anvil’s Storage renseigne les IOPS et les temps de réponse. Il prend en charge les fichiers d’une taille de 4MB, 4K, 32K et 128K.

Il donne donc un excellent aperçu des performances générales et pour aller plus loin, sont disponibles différents Queue Depth sur les fichiers de 4K: 4 et 16. Pour rappel le Queue Depth est le nombre d’opérations traitées simultanément et il est déterminé par le support de stockage.

Enfin un score général est aussi indiqué afin de comparer plusieurs SSD et sa particularité est de prendre en charge la compression des données.

Dans un premier temps, nous interprétons les résultats en lecture et en écriture pour les données non compressées, compressées à 46% puis à 100%. Dans un second temps, nous nous attardons aux IOPS soit le nombre d’entrées/sorties par seconde.

anvil1

anvil2

Une première analyse permet de constater que les résultats sont identiques quelque soit le taux de compression des données. En dépassant les 500MB/s en lecture et 450MB/s en écriture en séquentiel de 4MB, le Plextor PX-256M6Pro est très rapide.

Si les 500MB/s sont courants en lecture, en écriture les SSD disponibles sur le marché sont loin d’être tous égaux car les débits sont souvent limités à 300MB/s.

anvil3

anvil4

En termes d’IOPS, le Plextor PX-256M6Pro fait aussi très fort avec un score proche de 75 000 en écriture et un peu plus en lecture avec un QD de 16. Aux vues des écarts constatés entre les QD1, 4 et 16, le nouveau SSD de Plextor montre tout son potentiel avec une valeur élevée.

 

AS SSD Benchmark a également retenu notre attention car il compte parmi les rares à mesurer les débits avec un Queue Depth de 64, la valeur maximale supportée par la majorité des lecteurs disponibles.

asssd_copy

 AS SSD mesure donc les débits séquentiels, le traitement des fichiers de 4K y compris en QD de 64 et donne les temps d’accès. Un score généraliste est là aussi disponible pour un comparatif plus aisé.

asssd

Les valeurs en Séquentiel comme en 4K sont vérifiées et surtout AS SSD montre bien les bénéfices d’un Queue Depth élevé.

Atto est un très ancien logiciel de mesure de débits et il compte parmi nos favoris. En plus d’une fiabilité exemplaire, il est le seul à mesurer une plage très large de fichiers traitées entre 0.5K et 8MB.

atto

 Il est aussi possible de définir la taille du fichier de test à utiliser. A noter que la dernière version prend en charge les lecteurs réseau.

atto_l

atto_e

Les résultats d’ATTO sont très parlants et nous remarquons que le Plextor PX-256M6Pro est très proche des 500Mo/s en écriture. Dès le traitement des fichiers de 256K, les débits sont à leur maximum avec plus de 500MB/s.

En lecture, il faudra “attendre” le traitement des fichiers de 256K pour dépasser les 540MB. Ainsi les débits sont plus réguliers en écriture mais montent plus haut en lecture.

CrystalDiskMark est probablement le plus populaire des benchmarks conssacrés aux périphériques de stockage. Il propose quatre mesures allant des débits séquentiels en passant par les fichiers de 512K pour finir par ceux de 4K avec un QD de 1 et 32.

crystal_copy

 CrystalDiskMark est également apprécié pour ses possibilités de réaliser des mesures en boucle, jusqu’à cinq passes par défaut. La taille du fichier de test est également configurable même s’il est d’un GB par défaut.

crystal

Bien entendu, les résultats coincident avec nos autres logiciels. En séquentiel, le Plextor PX-256M6Pro dépasse les 500Mo/s en lecture puis 460Mo/s en écriture.

Avec un queue depth de 32 sur les fichiers de 4K, la tendance s’inverse car l’écriture est un peu en retrait par rapport à la lecture. Or dans les autres mesures, c’est l’écriture qui prend le dessus sur la lecture.

 HDTach est un benchmark très intéressant à son tour car il permet de constater la régularité des performances des SSD. HD Tach se démarque en utilisant l’intégralité de la capacité du SSD.

hdtach

HD Tach nous montre que le Plextor PX-256M6Pro conserve une stabilité exemplaire sur ses débits. La courve est parfaitement linéaire avec plus de 430Mo/s.

 

HD Tune Pro est le seul logiciel payant mais sa version d’essai permet de profiter totalement des fonctionnalités proposées.

hdtune_read

 Nous employons uniquement le benchmark en écriture puis en lecture. A noter que HD Tune Pro s’affranchit du système de fichiers dans son test en écriture. Il est donc obligatoire de laisser le disque sans partition.

hdtune

Nous remarquons dans un premier temps que l’écart entre la moyenne et les valeurs maximales sont faibles ce qui permet de déduire que le Plextor PX-256M6Pro conserve des performances élevées et régulières.

Dans les pires scénarios, notre SSD de test reste rapide avec des débits proches de 340MB/s.

Malgré son interface rustique, IOMeter est la référence absolue en termes de benchmark de système de stockage. Initialement développé par Intel, ses possibilités de configuration sont pratiquement illimitées.

iomete

Le rôle principal d’IOMeter est de mesurer les débits et les IOPS. Mais il est le seul à prendre en compte le traitement aléatoire des données en lecture comme en écriture.

La création de scénarios permet de définir des plages de tests en termes de durée et nous en profiterons donc pour observer la tenue des performances sur une durée de 120 minutes (2 heures) découpées en périodes de 5 minutes.

Nos mesures sont donc effectuées uniquement avec des données aléatoires plus lentes que des débits séquentiels mais bien plus représentatifs d’une utilisation réelle.

io1

io2

Tout d’abord la gestion des fichiers de 4K démontre que si le Plextor PX-256M6Pro est très performant sur le traitement des fichiers en mode séquentiel, il prend du recul sur les accès alatoire avec à peine plus de 30Mo/s en lecture et 20Mo/s en écriture.

Concernant les IOPS, la courbe est bien sûr identique et si le Plextor PX-256M6Pro se cantonne à 8000 IOPS en lecture et 8000 IOPS en écriture.

 

io3io4

Le traitement des fichiers de 128K est le plus représentatif d’une utilisation concrête. Cette fois les écarts se creusent entre la lecture et l’écriture. Le Plextor PX-256M6Pro montre ici son point faible en écriture sur les accès aléatoires avec moins de 50Mo/s sur les fichiers de 128K.

 

io5io6

Et enfin la gestion des fichiers de 2MB reprend des écarts entre la lecture et l’écriture des fichiers de 128K. Concernant ceux de 2MB, le résultat est franchement décevant en écriture.

Notre dernier test se concentrera sur PCMark 08. Cette référence en la matière se distingue très largement des autres outils car il se charge de donner différents indices sur une utilisation concrête.

pcmar

 Ainsi PCMark 8 simule l’importation de PHoto, le démarrage d’un système d’exploitation, le chargement d’applications, le comportement du disque en jeu, l’antivirus de Windows et l’édition de vidéo. Le programme est donc très complet et pratique.

pcmark

En bureautique, le Plextor PX-256M6Pro obtient des valeurs très convaincantes inférieures à 10S pour Excel. Ensuite viennent les jeux puis le traitement multimédia ou les durées dépassent à peine les 1 min dans les meilleurs cas.

En développant le PX-256M6Pro, Plextor fait évoluer sa génération précédente de SSD M5 sortie l’année dernière en employant désormais des puces mémoire de seconde génération toujours gravées en dix-neuf nanomètres.

IMGP0083

En plus d’offrir un niveau de performances plus élevé, elles permettent aussi de réduire la consommation électrique. Il s’agit d’un atout majeur dans le cas d’une utilisation sur un PC portable ou chaque watt de gagné allonge l’autonomie de la batterie ainsi que sa durée de vie.

Le PX-256M6Pro s’est donc montré rapide et efficace sur l’ensemble de nos mesures. Si en mode séquentiel, ce SSD sait se placer en tête de peloton, en mode aléatoire en écriture ils restent légèrement en retrait. Cette constatation ne limitera en aucun cas les utilisateurs car ce type d’opération est peu rencontré en pratique.

Nous retiendrons également que la version Pro du SSD Plextor M6 256GB permet de profiter de nombreux avantages. Tout d’abord la garantie est étendue à cinq années au lieu de trois. De plus il est livré avec un bundle extrêmement complet car il intègre un adaptateur 3.5’’, un câble SATA ainsi qu’un logiciel de migration de système.

Afin de se distinguer de la concurrence Plextor mise notamment sur son application PlexTurbo ce qui permettra d’atteindre des débits très élevés en utilisant la RAM du PC comme cache.

label 59hardware recommandeLa seule limitation que nous avons pu déceler chez ce PX-256M6Pro concerne l’absence de support des protocoles TCG Opal 2.0 et IEEE-1667 car ils sont nécessaires pour profiter du cryptage matériel avec Microsoft Bitlocker.

Mais cette fois encore, le chiffrement des SSD étant peu employé par les particuliers, les conséquences de cette fonctionnalité absente restent anecdotiques.

C’est pourquoi au final le PX-256M6Pro demeure un excellent SSD grâce à son tarif très attractif de cent quarante euros environ.

 

fleche Performances
fleche Bundle

 fleche Peu d’innovations par rapport à la génération précédente

Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0