in

PS5 : les caractéristiques techniques dévoilées !

caractéristiques techniques ps5

En France métropolitaine, c’est à 17h ce mercredi que les caractéristiques techniques de la PS5 ont été dévoilées. Et vous on le dit : au programme, il y a du lourd, du très lourd. La présentation, assurée par l’architecte chef du projet, Mark Cerny, est revenu sur les principales innovations architecturales de la console et, bien entendu, ses différents composants. Voyons ensemble ce dont recèle la bête… et ce qu’elle est capable d’accomplir !

Les caractéristiques techniques de la PS5 : tableau récapitulatif

SSD : Custom, 825Gb, vitesse à 5,5 Gb/s
Disque dur externe : env. 100 Mb/s
RAM : 16Gb GDDR6 / 256-bit
CPU (processeur) : 8x Zen 2 Cores, fréquence de 3,5GHz
GPU (carte graphique) : AMD Custom RDNA 2, 10,25 teraflops, 36 CUs à fréquence 2,23GHz, gestion du ray tracing
Spatialisation du son : Tempest 3D AudioTech
Mémoire de la bande-passante : 448 Gb/s

PCIe 3.0 : 3,5 Gb/s

Emplacement pour SSD NVMe supplémentaire

 

Une conférence PS5 par Sony riche en informations techniques

Au cours de cette conférence Sony, Mark Cerny détaillait les 3 objectifs ayant motivé l’équipe experte d’ingénieurs pour créer cette nouvelle console. Il mentionne ainsi :

  • Être à l’écoute des développeurs de jeu vidéo, en prenant en compte leurs besoins et leurs doléances.
  • Évolution et Révolution. C’était certainement la plus grande dynamique de cette conférence, à savoir promouvoir une réelle innovation architecturale tout en promouvant un environnement familier aux développeurs.
  • A la découverte de nouveaux rêves. Outre les performances graphiques que nous détaillerons dans un instant, l’innovation majeure sur ce point est bien la spatialisation de l’audio (audio 3D).

Ce sont là les 3 buts ultimes que se fixe la PS5, et à cet effet, elle vient avec une solide configuration.

La PS5, une console 100x plus rapide grâce au SSD

C’était certainement ce qu’on attendait le plus et, sans surprise, c’était également la principale demande des développeurs, ainsi que l’affirme Mark Cerny. La PS5 embarque donc un SSD fait sur mesure pour la console, à la vitesse de transfert 5,5 Gb/s. En comparaison du disque dur dont se contentait la PS4, la vitesse est bien multipliée par 100. Dites adieu aux temps de chargement, mais également aux installations à rallonge des patchs et mises à jour. Les performances du SSD sur PS5 lui permettent même de désencombrer la RAM à 16 Gb, puisque celle-ci garde désormais en mémoire 1 seconde d’avance sur le gameplay, là où elle devait en conserver 30 pour la PS4.

Cette révolution technologique agit également comme un “game changer” : ainsi que le formule brillamment Monsieur Architecte de la PS5 : “[Le SSD] donne la liberté aux développeurs”, lesquels n’ont donc plus à se limiter.

Le CPU et GPU de la PS5 : ça envoie du lourd !

Et se limiter, ils risquent de le faire encore moins au vu des promesses menées par le duo CPU / GPU. La carte graphique est faite sur mesure et née d’une collaboration avec AMD. Son boost de fréquence est notable, à 2,23 GHz. Mark Cerny indique ainsi que les deux composants sont constamment lancés en mode “Boost”, et qu’ils maintiennent presque toujours ces niveaux. D’ailleurs, grâce au Smartshift AMD, la puissance inexploitée par le processeur peut être, au besoin, transférer au GPU pour des performances graphiques encore plus impressionnantes.

Du côté des innovations, c’est bien le Ray Tracing sur PS5 qui retient toute notre attention. Cette technologie déploie une formidable capacité de calcul à même d’offrir un rendu hyper réaliste pour les ombres, les reflets, la luminosité, l’environnement global et même l’audio.

De jolies prouesses sur l’audio 3D

Le chef architecte prend l’exemple de Dead Space : sur les anciennes consoles, vous pouviez dire qu’un ennemi était toujours présent dans la pièce sans toutefois pouvoir le localiser. Avec l’audio 3D, tous les sons sont localisés et vous permettent donc de savoir exactement d’où vient tel bruit. La reproduction des fréquences sonores et la précision du spectre apparaissent également comme excellentes. Une promesse de Sony : la spatialisation du son sur PS5 émane directement de la console et se veut donc très peu dépendante des périphériques d’écoute. A voir à l’usage !

La rétrocompatibilité PS5 PS4 : une réalité !

On espérait qu’elle serait de la partie et c’est confirmé : vous pourrez jouer à vos jeux PS4 favoris sur la PS5 ! Attention toutefois : Mark Cerny indique toutefois que cette rétrocompatibilité de la PS5 ne concernera pas tous les titres de la PS4 au lancement, mais les 100 meilleurs.

Pour en savoir plus à ce sujet, retrouvez notre article dédié à la rétrocompatibilité de la PS5 PS4.

Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0