in

Samsung arrête la production d’écran LCD et investi dans les technologies OLED et QLED

samsung techno ecran

Pour Samsung, la technologie LCD fera bientôt partie du passé. Le géant coréen a officiellement annoncé avoir l’intention de stopper définitivement la production d’écrans utilisant encore cette technologie.

Le LCD bientôt réservé aux musées

Le constructeur coréen, l’un des principaux fournisseur de dalles d’affichage du marché (avec son patriote LG), pense que l’ère de l’écran LCD est définitivement révolue. Le personnel des deux usines produisant des écrans de ce type, situées à Asan, en Corée du Sud et à Suzhou, en Chine, seront réaffectées à la production de dalles de type OLED et QLED, deux technologies plus modernes. La production sera stoppée d’ici la fin de l’année, laissant encore quelques mois de préparation aux marques se fournissant chez le constructeur.

Mais quelle est la raison de cette décision ? Samsung veut consacrer toutes ses ressources (humaines et financières) au développement des technologies OLED (diodes électroluminescentes organiques) et QLED, ou Quantum Dots (à points quantiques). Au total, c’est un investissement colossal de 10 milliards d’euros que l’entreprise a validé en amont de cette annonce. Cet investissement servira notamment à équiper en machine et matériel une nouvelle chaine de production pour produire des dalles Quantums Dots majoritairement pour sa gamme d’écrans QLED, technologie en laquelle Samsung croit beaucoup, et davantage que la technologie OLED.

quantum dot samsung

Un investissement massif pour des technologies d’affichage d’avenir

En effet, si les deux technologies présentent les mêmes avantages de niveau de contraste très élevé, des couleurs plus intenses et une consommation électrique plus faible, la technologie OLED a l’inconvénient de “brûler” des pixels lorsque les mêmes restent trop longtemps allumés (autrement dit, lorsque l’image est statique), et peuvent finir par laisser des traces après plusieurs années. Un inconvénient que la techno Quantum Dots (qui repose sur des structures tridimensionnelles de nano-cristaux de séléniure de cadmium et qui produisent une lumière fluorescente) n’a pas. Pour Samsung, cet inconvénient reste tolérable pour des appareils mobiles dont la durée de vie n’est que de quelques années, mais pas pour des écrans fixes voués à des cycle de vie plus long, pouvant dépasser les 10 ans.

En réalité, Samsung a récemment réussi la prouesse de combiner cette technologie à celle de l’OLED, ce qui signifie que les nouvelles dalles QLED de la marque auront une source d’éclairage directe, situé juste derrière les Quantums Dots, et non plus rétro-éclairé comme c’était le cas jusqu’à présent (et comme les écran LCD). Une avancée de taille pour permettant des niveau d’émission de lumière bien plus élevé localement. En d’autres terme, cela profite au HDR.

Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0