in

SSD OCZ Vertex 460 240Go : Test et Avis

OCZ-Vertex-460

Présent lors du CES 2014 à Las Vegas du 7 au 10 janvier dernier, OCZ assimilé Toshiba lançait son dernier né : le Vertex 460, quelles nouveautés méritent donc la sortie de ce nouveau modèle naturellement successeur du Vertex 450 ?

On remarque immédiatement lors d’une première lecture du tableau que l’impasse semble faite pour le moment sur la version 960Go plus proche des besoins d’entreprises.

01

D’un point de vue externe, le Vertex 460 est contenu dans un boitier entièrement métallique, un bon point pour ce qui est de la finition et de la dissipation thermique. Présent au format 2.5’’, aux dimensions LxWxH de 99.7 x 69.75 x 7mm et à la traditionnelle interface Sata III pour un poids de 113g OCZ ne déroge pas vraiment à la norme.

Le SSD est accompagné de son traditionnel feuillet d’installation, de son adaptateur 3.5’’, de la visserie, d’un sticker mais aussi d’une licence Acronis True Image HD permettant la migration du contenu de son ancien support d’installation.

02 03

On observe que la marque Toshiba n’est pour l’instant pas mise en avant sur la boîte ou à même le ssd via l’autocollant malgré la récente acquisition d’OCZ. La sortie des prochains ssd confirmera ou non si c’est une volonté de la maison mère de ne pas intervenir afin d’assurer le sav des produits de la firme par exemple ou si son absence du packaging et des stickers signifie juste que le Vertex 460 n’est pas encore un produit intégralement « made in » Toshiba.

A l’intérieur, le Vertex 460 240Go est équipé d’un contrôleur Barefoot 3 Indilinx M10 (IDX500M10-BC) fonctionnant à 350Mhz (contre 400 pour la version M00 du Vector 150) relié par 8 canaux à 16 puces de mémoire NAND MLC 19nm 16Go Toshiba (TH58TEG7DDJBA4C).

04 05

Le Barefoot 3 est épaulé par un petit coprocesseur ARM Cortex 32-bits baptisé Aragon fonctionnant à 400 Mhz et par deux puces de 256Mo de DDR3 Micron fonctionnant à 1333Mhz jouant le rôle de mémoire cache. Comme le dernier Vertex 450, il est compatible TRIM, NCQ et lié à un algorithme de chiffrement matériel AES 256 bits.

Malgré un total de 256Go de mémoire, 16 seront dédiés à l’overprovisionning qui pour rappel est un mécanisme veillant à limiter la chute de performance en remplaçant les puces usées par d’autres mises en réserve. Nous regrettons de ne pas voir évoluer l’utilitaire de la marque en permettant par exemple à l’utilisateur de sélectionner lui-même la quantité souhaitée.

06

En ce qui concerne la durée de vie, OCZ annonce 2 Millions d’heures de fonctionnement soit bien plus qu’une vie humaine si ça peut vous rassurer. La consommation du Vertex 460 est donnée pour 0.6W au repos et 2.7W en activité.

Accompagné de la technologie Ndurance afin selon les dires du constructeur, d’augmenter significativement la fiabilité et la durabilité des cellules de mémoire, le Vertex 460 assure une écriture quotidienne de 20Go pendant 3 ans (3000 cycles écriture/effacement).

Justement, dans ce dernier point, la garantie ne s’élève « qu’à » 3 ans, ce qui semble léger quant aux 5 années déjà proposées sur le précédent Vertex 150 aux performances annoncées si proches et pour un prix légèrement supérieur.

Le Vertex 460 ne diffère véritablement du 450 que de par l’intégration de l’overprovisionning réparti à l’inverse du Vector 150 sur plusieurs puces au lieu d’une seule. Ainsi pas un seul canal de donnée n'est sacrifié pour la puce ” de réserve “. Les modules mémoire sont à présent signés Toshiba ( comme pour le Vector 150) et le tout est annoncé comme plus résistant à la chauffe.

Maintenant, lorsqu’il convient de parler des gammes OCZ, le résultat est surprenant. Autrefois, nous avions de quoi faire :

Petrol pour l’entrée de gamme permettant de profiter des temps d’accès d’un ssd au lieu de ceux des disques durs sans pour autant en attendre d’importantes hausses de débit et de prix.

Suivi par Octane(apportant un gain significatif sur les vitesses R/W des petits fichiers ainsi que les temps d’accès), l’Agility (avec un rapport perf/prix très intéressant) et enfin le Vertex, véritable fleuron de la gamme avec ce qu'OCZ sait faire de mieux en termes de débits.

On vous épargne presque la sortie de l’Octane S2 moins performant que le Petrol de par sa connectique limité au Sata II.

A présent, les gammes sont réduites : Vector & Vertex, est-ce plus simple pour autant ? Pas vraiment selon nous ! Puisque nous retrouvons le Vertex 460 à un prix relativement proche du Vertex 150 avec de légèrement moins bonnes performances sur le papier et surtout avec 2 ans de garantie en moins.

Peut-être que la suite se voudra d’avantage orienté vers des solutions plus professionnelles et moins limités grâce au PCIe déjà bien exploité par la firme. (Revodrive 450 ?)

Les mesures ont étés effectuées sur l’interface Sata III issue du chipset Intel Z77 équipant la carte mère Asus Sabertooth Z77 (RST 13.1.0.1058) – I7 3770K @4.2Ghz – 16 Go DDR3 1600Mhz C9 –Windows 8.1 x64 –- Vertex 460 240 Go Firmware 1.0 – Taille du ssd formaté : 223Go

07

 

Les logiciels de tests sont utilisés dans les conditions suivantes :

Crystal Disk Mark 3.0.3b (x64) : Résultats collectés en 9 passes assurant donc un résultat précis sur des échantillons de 4000, 500 et 50MB remplis de manière aléatoire. Le résultat affiché est la moyenne des relevés pour les 3 échantillons. Les données sont les représentations des performances brutes.

AS-SSD v1.7.4739.38088: Les résultats affichés correspondent à la moyenne de 3 tests de copie : ISO, Jeu & Soft. Ce test nous rapproche des situations réelles d’utilisations.

Anvil’s Storage Pro 1.1.0 : Les tests sont effectués sur ssd vide avec des échantillons de 32 Go compressibles à 0/46/100% afin de stresser le contrôleur. Ce test nous permet de vérifier la tenue des performances avec différents types de données (compressible, partiellement compressible et incompressible) :

Notez que la plateforme de test est désormais vasée sur un chipset Intel Z77 ainsi que des pilotes plus récents. Les mesures du disque seul sont justes, seul le rapport avec les autres est approximatif.

Passons à présent aux tests, afin de simplifier les tableaux qui se veulent de plus en plus denses, nous ne retenons ici que les SSD propres au constructeur OCZ.

Commençons les mesures avec Crystal Disk Mark :

8 redim

 

Ici, le Vertex 460 s’affiche clairement comme le SSD le plus rapide de la marque qu’il nous a été permis de tester. De plus, le Vertex 460 en est encore à son premier firmware, espérons par la suite que ce dernier vienne rehausser le seul relevé « négatif » à savoir le domaine des écritures de fichier 4KQD32. Le constructeur tient donc ses promesses quant aux débits séquentiels.

Passons aux tests sous AS-SSD :

09 redim

A nouveau, le Vertex 460 se présente comme le SSD le plus rapide. Balayant l’idée que depuis quelques années, les SSD ne progressent plus. Idée qui peut facilement nous venir à l’esprit lorsque l’on ne regarde que les performances annoncées sur les fiches techniques des constructeurs approchant encore et toujours les alentours de la limite de la norme Sata III.

 

Terminons enfin sur Anvil’s Storage

10 redim

Ici, le résultat est tout bonnement surprenant, les graphiques parlent d’eux même, le Vertex 460 conserve de parfaites performances en toutes circonstances ! Si OCZ garantie ce genre de résultat pour l’intégralité de ses produits à venir, il semble que ce genre de test n’ai plus lieu d’être. Fort malheureusement, la concurrence n’en est pas encore intégralement au même niveau.

Disponible actuellement à partir de 110 euros dans sa version 240Go, le Vertex 460, énième déclinaison du savoir-faire d’OCZ dans le domaine se montre intéressant et plus encore puisqu’à travers nos séries de test, il ne cesse de se placer en première position, conservant ses atouts avec tous types de fichier pour un prix à la hauteur de ses performances.

02

Accompagné d’une garantie de 3 ans, ce SSD se positionne comme une très bonne solution pour un usager recherchant un bon compromit entre performances et prix.

Le Vertex 460 ne se veut pas parfait et trouve presque difficilement sa place entre le Vertex 450 et le Vector 150. Nous attendons encore quelques progrès majeur vis-à-vis de l’utilitaire qui l’accompagne, permettant par exemple de maintenir le produit à jour depuis le système d’exploitation dont il serait équipé ou encore le libre choix du taux d’overprovisionning.

Rappelons que des améliorations sont également possibles quant au support francophone qui n’est à ce jour plus existant ainsi que sur le suivi temporel des mises à jour de firmware, véritable point faible du constructeur.

Du point de vue des performances, aucun usage conventionnel (comprenez donc hors benchmark) ne vous permettrait de remarquer une différence entre un bon ssd et un très bon ssd, retenez là que le Vertex 460 est un bon SSD, voilà tout.

Vertex 460 : Véritable nouveauté ? Sans aller jusque-là, disons simplement qu’OCZ corrige le tir et le fait très bien.

Aucune simulation ne parviendra à dire si à l’avenir, l’intégrité de l’efficacité de la mémoire NAND sera maintenue cependant, l’overprovisionning, la TRIM et la commande ERASE sont présentes et nous suffirons à patienter avant un futur renouvellement de produit qui s’annonce conséquent (NVMe ?).

label 59hardware recommande

alt

<

>alt

fleche Parfaite tenue des performances en fonction du type de données
fleche Données constructeurs respectées
fleche Bonnes performances

fleche Pas d’innovation dans l’utilitaire OCZ
fleche Peu de différence avec le Vector 150

fleche « Seulement » 3 ans de garantie

Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0