in

Ventirad Alpenföhn Brocken 2 : Test et Avis

alpenfohn

Commençons si vous le voulez bien par un petit lexique à l’usage des non-initiés à Alpenföhn, dont nous faisions encore partie il y a peu. Alpenföhn est en fait une PME allemande, en lien direct avec un autre fabricant, EKL, toutes deux connues et reconnues outre –Rhin. Alpenföhn renvoyant aussi au passage un vent sec et chaud sur le versant nord des Alpes.

Curieux également de remarquer que le correcteur orthographique tiquait sur le mot « Alpenföhn » mais pas sur le mot « Brocken », il s’est avéré après recherche que le Brocken est en fait le point culminant d’un massif montagneux allemand, Harz ou Hartz, 1 141 mètres d’altitude et 2.9° de température moyenne à l’année. Brrr …

Bref, tout ça pour ne pas appeler son nouveau ventirad Kassé 2 présenter son nouveau ventirad, héritier d’un Brocken premier du nom, qi étrangement, ne se positionne pas dans le haut de grille tarifaire, mais plutôt dans le milieu de celle-ci (37.99 euros).

Encore une fois, tout cela n’a pas beaucoup d’importance pour la rédaction de 59H, qui fait passer le Brocken par exactement la même méthode de test, consistant en un benchmarking à base d’OCCT, qui permettra de déterminer les aptitudes au refroidissement d’un ventirad qui porte le même nom qu’il montagne où la température moyenne annuelle n’atteint même pas 3° (re-Brrr …).

Promesse est d’ailleurs également faite d’un silence de cathédrale, par le biais d’une nouvelle génération de ventilateurs WingBoost, les WingBoost 2. OK, dont acte.

Méthode de test qui comprend bien sûr aussi une phase de montage et une phase de relevés sonores, le tout compilé dans un test qui débute pas plus tard que tout de suite.

Plateforme de test :

– Processeur : Processeur AMD Phenom II x 4 965 3.4 GHz
– Carte mère : Carte-mère MSI 890GXM-G65 micro ATX
– Carte graphique : MSI HD 7790
– Mémoire : 1 x 8 Go Kingston HyperX Blu DDR3 1333 MHz
– SSD : Intel 510 Series 120 Go
– Alimentation : BeQuiet! Straight Power 680 Watts
– Boîtier : Dead Silence Cube Aerocool

Logiciels utilisés

– Système d’exploitation : Windows 7 64 Bits
– OCCT 4.4.0

Les tests seront pratiqués la plate-forme montée dans un boîtier, aujourd'hui le Dead Silence Cube d’Aerocool.

Les relevés seront effectués deux fois pour éviter un disfonctionnement éventuel, une moyenne sera effectuée entre les quatre cœurs de notre processeur.

Le protocole du test de refroidissement :

Nous allons utiliser le logiciel OCCT et laisser reposer la configuration pendant 30 min pour relever la température au repos, la valeur la plus élevée sera retenue et nous ferons une moyenne des quatre cœurs en une donnée.

Nous lancerons un test d'une heure puis observerons un temps de repos de 30 min entre chaque test. Nous réaliserons nos tests à différentes tensions afin de voir l'impact réel sur la température, pour cela nous avons retenu les tensions suivantes de 7.5, 9 et 12 Volts. Si toutefois, pendant un test la température du processeur se trouve au-dessus de 75°C, nous considérerons le test comme un échec car nous avons réglé de bios de telle manière que le pc redémarre lorsque cette température est atteinte.

Nous avons utilisé de la pâte thermique Arctic Cooling MX4 au lieu de celle fournie par Be Quiet!.

Mesures sonores

Le sonomètre sera situé à 15 cm du ventirad pour que le souffle ne perturbe pas les mesures. Un second relevé sera effectué à 1 mètre. Les deux prises s’effectuent panneau gauche enlevé, car le rôle du boîtier au niveau de l’affaiblissement acoustique est énorme, difficile donc de généraliser.

Il est évident que tester dans un boîtier performant, les résultats seront nécessairement meilleurs et en tout état de cause, très différents de ceux qui sont obtenus avec un boîtier milieu de gamme.

Nous allons tester la tension de démarrage du ventilateur et relever son niveau sonore à 7.5, 9 et 12 volts.

 Le test du montage

Nous démarrons par l'examen des notices, application de la pâte thermique, identification des différents éléments correspondant à notre processeur et carte mère. Nous accordons une importance à l'accessibilité de la mémoire et du connecteur 4 broches pour le processeur. Pour un non-initié, la tâche peut se présenter comme étant très ardue, celle-ci incluant bien souvent le démontage du support existant, donc de la carte mère.

Glossaire

Caloducs : Un caloduc se présente sous la forme d’une enceinte hermétique qui renferme un fluide en équilibre avec sa phase gazeuse et sa phase liquide, en absence de tout autre gaz. A un bout du caloduc, celui près de l'élément à refroidir, le liquide chauffe et se vaporise en emmagasinant de l'énergie provenant de la chaleur émise par cet élément.

Ce gaz se diffuse alors dans le caloduc jusqu'au niveau d'un dissipateur thermique (ou d'un autre système de refroidissement) où il sera refroidi, jusqu'à ce qu'il se condense pour redevenir à nouveau un liquide, et céder de l'énergie à l'air ambiant sous forme de chaleur… Source Wikipédia.
 

PWM : Pulse Width Modulation, c'est un concept de commande de ventilateur par un espacement de la durée d'alimentation. Reconnaissable à son connecteur 4 broches au lieu de 3, il se veut plus souple et plus rapide que le réglage par variation de tensions.
 

CFM : Cubic Feet Minute, en le multipliant par 1.7, vous connaîtrez la capacité de déplacement d’air en m3/heure d'un ventilateur.
 

HDT : Certains ventirads sont équipés de cette technologie, la surface utile en matière de refroidissement n'est constituée quasiment que par la jonction caloduc/processeur. L'aluminium présent sur la base jouant plus un rôle de support des caloducs et de montage.

De plus, dans la plupart des cas, il n’est pas en contact avec la pièce à refroidir et en est éloigné de quelques dixièmes de millimètre.
 

Pression statique : C’est une des composantes de l’évaluation d’un flux avec le débit (CFM). Il s’agit, pour simplifier, de la force de l’air. Elle est indispensable en refroidissement processeur dans la mesure où le débit doit rester important en sortie de radiateur pour évacuer les calories prélevées.

Pour avoir une pression statique importante, plusieurs éléments entrent en ligne de compte, la géométrie des pales, (surface et courbures notamment), et la vitesse de rotation. Pour les courbures des pales, les ventilateurs « épais » sont nettement plus adaptés. A vitesse équivalente, un 120×32 sera forcément plus à l’aise qu’un 120×25 ou même un 140×25.

Donc 2 ventilateurs peuvent posséder des caractéristiques en termes de débit identiques mais des pressions statiques très différentes. Une forte pression statique est nécessaire partout où la circulation d’air est difficile : petits orifices de ventilation, obstacles … Le radiateur d’un ventirad est assimilable à un obstacle.

Dans le cadre d’une ventilation boîtier et si ce dernier n'est pas trop encombré, la notion de pression statique est un peu moins importante, le débit et la discrétion sont à mettre en avant. Par contre, pour information, un boîtier vide réduit le débit d’environ 15%, un boîtier bien rempli de près de 60%, quand on vous dit de bien ranger vos câbles !

Pâte thermique :Le but principal d'une pâte thermique est d'assurer un contact optimal et d'éviter la présence d'air entre les surfaces d'un composant et de son système de refroidissement (souvent un dissipateur thermique). Ces surfaces possédant de nombreuses micro porosités (trous, bosses), de l'air est présent entre le composant et le dissipateur. L'air étant un mauvais conducteur thermique, le transfert thermique s'effectue ainsi moins bien.


L'application de pâte thermique permet de remplir ces imperfections par une substance dont la conductivité thermique est beaucoup plus élevée que celle de l'air. La surface de contact entre le composant et le dissipateur est ainsi plus importante et donc le transfert thermique va s'effectuer plus efficacement.

La pâte thermique sert également parfois à maintenir le dissipateur sur le composant, certaines pâtes étant très collantes. C'est par exemple le cas de certains dissipateurs destinés à refroidir les circuits intégrés mémoires des cartes graphiques, où seule la pâte thermique (qui prend parfois la forme d'un morceau de Scotch double-face) les fait tenir en place.

Le paramètre le plus important d'une pâte thermique est sa conductivité thermique, exprimée en watt par mètre-kelvin (c'est-à-dire en W/(m×K), à ne pas confondre avec W/mK : watt par millikelvin). Une pâte thermique à base de silicone a une conductivité thermique comprise entre 0,7 et 0,9 W/(m×K), tandis que celle d'une pâte à base d'argent est comprise entre 2 et 3 W/(m×K), voire plus. À titre de comparaison, à une température de 20°C, la conductivité thermique du cuivre est de 401 W/(m×K), celle de l'argent de 429 W/(m×K), et celle de l'air de 0,0262 W/(m×K, à une pression d'un bar).

alpenfohn

Le Brocken 2, qui appartient à la gamme de ventirads du fabricant allemand Alpenföhn, mesure 146 mm de longueur sur 100 mm de profondeur et 165 mm de hauteur et pèse, avec le ventilateur avec lequel il est fourni, 842 grammes.

alpenfohn

Comme toujours, ou presque, le radiateur du Brocken 2 se compose d’ailettes d’aluminium superposées, prenant forme selon un design asymétrique, au moins quand vu latéralement.

alpenfohn

Ce dernier est parcouru par cinq caloducs de six millimètres de diamètre, caloducs qu’Alpenföhn qualifie de haut-de-gamme. Ils se composent de cuivre recouvert de nickel, hormis à hauteur de la zone de contact direct avec le CPU à refroidir, lequel pourra être au format Intel LGA 1150, 1155, 1156, 1366 et 2011 ainsi qu’au format AMD AM2(+), AM3(+), FM1 et FM2(+).

alpenfohn

Il est accompagné d’un ventilateur PWM de 140 mm, pour lequel l‘Alpenföhn met en avant de nombreuses heures de simulation et une conception inédite de l’aérodynamique  de ses pales, le WingBoost 2, héritier du WingBoost premier du nom, auréolé de nombreuses critiques dithyrambiques (outre-Rhin).

alpenfohn

Et c’est maintenant qu’on en arrive à parler des WingBoots, barres transversales placées sur les pales du ventilateur véhiculant l’air dans la direction souhaitée. Bref, trêve de détails, tout ça pour en finir par annoncer un débit d’air maximal de 109 M2 par heure, une plage de fonctionnement comprise entre 400 et 1100 RPM et pas plus de 19.6 dB(A).

alpenfohn

Des promesses qui hélas n’ont rien, mais alors rien du tout d’inédites, qu’il nous appartient toutefois de vérifier et c’est ce que nous ferons dans une prochaine partie.

alpenfohnalpenfohn

En attendant, il reste à signaler que le Brocken 2 est livré avec tout le nécessaire pour son montage, le kit RockMount (on y reviendra aussi), un peu de pâte thermique made in Alpenföhn et deux fixations pour un ventilateur supplémentaire.

Alors que nous entamons une des trois parties les plus importantes de ce test (avec les tests de température et les relevés sonores), c’est à ce moment que nous nous devons de parler du système de fixation RockMount, système de fixation commun notamment au Brocken Eco.

Il s’agit en fait d’un système de fixation universel, applicable à la fois sur CPU AMD ou Intel, pour lequel toutes les pièces (ou presque) sont utiles.

alpenfohnalpenfohn

En effet, pour préparer le RockMount afin de le monter sur notre CPU AMD de test, il aura fallu commencer par disposer la plaque de rétention en conséquence, que l’on appliquera du côté AMD ou Intel non selon votre inclinaison mais selon le fabricant respectif, détail qui a son importance.

alpenfohn

Il faut donc commencer par enlever les attaches pour socket Intel afin de disposer un isolant autocollant qui viendra également bloquer, en dépassant un peu du trou alloué à chaque vis, les vis BP (cf. notice, un peu succincte au passage).

alpenfohn

On positionnera ensuite le tout par le dessous de la carte-mère grâce à quatre vis de serrage noires crantées, afin de stabiliser l’ensemble.

alpenfohnalpenfohn

C’est alors que l’on se munit d’un côté les fixations AMD et de l’autre les fixations Intel qui formeront l’armature de soutien du radiateur, une fois les quatre visées ensemble et solidarisées à l’armature par le biais de quatre écrous à main.

alpenfohnalpenfohn

Puis on appliquera la pâte thermique sur le CPU, avant de venir fixer par le dessus du radiateur la barre de maintien du radiateur.

C’est alors qu’on découvre tout l’intérêt du système RockMount, car en décalant un peu les vis de la barre de maintien (tout est prévu en ce sens), il devient possible de monter le Brocken 2 sur un processeur AMD dans le sens du flux d’air interne et non perpendiculairement, comme c’est souvent le cas (le récent Be Quiet! Shadow Rock Slim par exemple).

alpenfohnalpenfohn

Un très bon point pour un système de fixation qui sort des sentiers battus et s’avère efficace mais qui gagnerait quand même à être simplifié.

alpenfohn

Parlons encombrement maintenant. Commençons tout d’abord par rappeler que l’Alpenföhn mesure 165 mm en hauteur et 100mm de largeur, mais que cela en définitive n’interfère pas le moins du monde avec la hauteur des modules mémoire, y compris ceux dotés d’un dissipateur surdimensionné.

alpenfohn

Car, si vous vous en souvenez, nous avons dit que le Brocken 2 reposait sur un design de caloducs asymétriques, dont voici tout l’intérêt. Cela implique en pratique qu’une partie du radiateur est déportée sur la partie gauche et l’espace ainsi laissé permet au ventilateur de ne pas venir heurter les radiateurs éventuels, voire d’empêcher le montage des modules mémoire correspondants.

alpenfohn

Un dernier mot au sujet de la hauteur du Brocken 2; dans notre cas, c’est-à-dire un CPU AMD monté sur les fixations Intel (cf. système RockMount), le ventilateur dépasse de 7 mm en hauteur car posé sur la vis de fixation verticale.

Commençons tout d’abord par les résultats de température, qui décrivent une courbe quasi rectiligne qui, sans surprise, va correspondre avec celle des relevés sonores.

alpenfohn

On remarque que, tout comme le Shadow Rock Slim de Be Quiet!, le Brocken 2 peine à passer le test d’une heure d’OCCT quand son ventilateur est alimenté par une tension de 7.5 Volts (il a atteint une température de 74.5° au terme de l’épreuve), son potentiel se révèle à une tension plus élevée, pour finalement atteindre des résultats plutôt satisfaisants (pour un CPU à 125 Watts de TDP s’entend).

alpenfohnalpenfohn

Passons maintenant aux relevés sonores qui pour une fois sont à la hauteur des promesses faites. Le ventilateur WingBoost 2 est effectivement un ventilateur très silencieux (quoi de plus normal pour un ventilateur dont la révolution maximale est de 1100 RPM, cela dit), mais dont l’efficacité reste constante malgré la faible graduation en puissance liée à la montée de la tension d’alimentation.

Assurément une très agréable surprise.

alpenfohnAlors que l’heure de mettre un terme à ce test a sonné, il convient d’en rappeler les moments principaux et d’y apporter une conclusion, conclusion que nous allons vous livrer sur-le-champ.

Alors oui, l’Alpenföhn Brocken 2 est un excellent ventirad, qui n’est certes pas exempt de défauts, mais qui n’en demeure pas moins une excellente surprise pour ceux qui, comme nous, n’avaient jamais vu le fabricant allemand dans ses œuvres …

Bien qu’on pense que le système de fixation RockMount, qui fait très bien ce que l’on demande, à savoir fixer et maintenir en place un ventirad de 842 grammes ventilateur inclus, gagnerait à être simplifié (encore faudrait-il peut-être relativiser le point de vue du testeur qui a vu défiler une litanie de produits concurrents au système de montage sensiblement plus simple …), on aura été surpris en bien par les nuisances sonores tout à fait contenues, sans que cela n’affecte vraiment les performances en refroidissement qui se sont montrées meilleures que celles de nombre de ses concurrents, dans un cas de figure équivalent.

Promesses tenues donc (voir plus haut).

On aura également apprécié de pouvoir monter le Brocken 2 sur un CPU AMD dans le sens de la ventilation interne, et non pas perpendiculairement à celle-ci comme c’est souvent le cas. Un bon point supplémentaire.

En vérité, le Brocken 2 ne possède à notre pas d’autre défaut que celui déjà mentionné, hormis peut-être une relative confidentialité de ce côté-ci du Rhin. Car en plus, il se permet d’être très abordable financièrement (37.99 euros TTC), ce qui s’avère être une très bonne affaire.

labellabel

Les + alt

fleche Performances très acceptables et ventirad très silencieux,
fleche Prix et encombrement,
fleche Système de fixation efficace …

 … Mais alambiqué,
fleche Relative confidentialité en France

Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0