in

Watercooling AIO Antec Mercury 120 : Test et Avis

Antec Mercury 120

Antec vient d'ajouter deux nouvelles séries de dissipateurs watercooling AIO à sa gamme refroidissement, les Mercury se mettent au gout du jour avec des versions RGB compatibles ASUS Aura,

Antec rompt une nouvelle fois avec son concept de pompe intégrée aux ventilateurs comme sur les Kühler H²O, cette rupture avait déjà était entamée avec les Kühler H Pro lancés il y a plus d'un an, le virage se confirme donc vers des modèles plus classiques mais en intégrant des concepts actuels comme le RGB.

Sur les Mercury RGB le waterblock/pompe s'éclaire ainsi que le ou les ventilateur(s), les versions dites non RGB sont également éclairées avec du bleu pour la ventilation et trois couleurs pour le waterblock selon les températures du liquide de refroidissement.

Antec Mercury 120 20

 Antec Mercury 120 5Antec Mercury 120

Les Mercury sont proposés sous les trois formats standards selon la taille du radiateur, 120, 240 et 360 mm. C'est la même pompe qui équipe tous les modèles hormis les couleurs bien sur, elle est annoncée à 3,5 l à la minute soit 210 l/h, le guidage du rotor de la pompe est assuré par un axe et des paliers en graphite, Antec annonce une durée de vie de 50 000 heures.

specsNotre modèle de test est un Mercury 120 non RGB il adopte donc un éclairage indexé sur la température du liquide de refroidissement, c'est un moyen simple pour vérifier le bon fonctionnement de la dissipation.
Le waterblock mesure 76 x 76 x 67 mm, la plaque froide est en cuivre, le corps est revêtu d'une membrane en matière souple blanche.
Le radiateur de notre Mercury 120 est donc un 120 mm, il mesure 154 x 119 x 27 mm il est composé d'aluminium, les tuyaux sont annelés et mesurent 330 mm de longueur.

Antec Mercury 120Antec Mercury 120

Le ventilateur est un 120 mm compatible PWM, il est annoncé avec une vitesse de rotation de 900 à 1800 tr/min et un débit maxi de 73,31 CFM. Il comporte des patins antivibratoires aux quatre coins, un anneau blanc en périphérie se charge de répartir le rétroeclairage bleu uniformément.

Antec Mercury 120Antec Mercury 120

 Le montage

Antec Mercury 120Une backplate multi socket est livrée, un isolant souple est à intercaler au montage sous la carte mère, quatre vis sont à poser aux coins de cette plaque selon le socket au travers de la carte mère.

Antec Mercury 120Antec Mercury 120

Le waterblock/pompe se positionne sur ses vis via deux plaquettes à positionner de part et d'autre, deux jeux sont livrés un pour AMD et l'autre pour Intel.
C'est un montage déjà rencontré dans les produits de la marque, notamment les Kühler H600 et H1200, pour une meilleure éfficacité il est préférable de serrer les vis jusqu'à écrasement des ressorts.

Antec Mercury 120Antec Mercury 120 18

L'installation du radiateur est habituelle, il est ainsi possible de positionner le ventilateur où on le souhaite, flux soufflant ou tirant au travers du radiateur, y compris en positionnant le ventilateur à l'extérieur du boîtier mais au détriment du rendement.
 la longueur des tuyaux est correcte, la flexibilité  permet un montage rapide.

 Antec Mercury 120Antec Mercury 120

La compatibilité est classique, Intel: LGA 1150 / 1151 / 1155 / 1156 / 1366 / 2011(-3) et  AMD  FM2 / FM1 / AM3+ / AM3 / AM4 /AM2/ AM2+

Les mesures de températures
Nous débuterons par des graphiques, sur celui de gauche, les relevés, sur le graphique de droite les moyennes des vitesses de rotation
En dessous, les moyennes des deltas (température du processeur moins la température ambiante)

Processeur à 3800 MHz PWM

 relevés basemoyenne vitesse base

moyenne deltas baseLe ventilateur atteint assez vite sa vitesse maximale, 1460 à 1480 tr/min, la température ne cesse de croître avec un relevé en pointe de 59 °C. Visiblement nous avons atteint  la capacité maximale de dissipation de cet Antec Mercury 120, nous ne procéderons donc pas au relevés en situation d'overclocking à la vue de ces résultats.

Les nuisances sonores
Les nuisances sonores sont le second point important de notre test, elles correspondent aux valeurs maximales relevées sur les deux phases de test, repos et en charge.

dbAC'est une très bonne surprise, l'Antec Mercury 120 se montre très discret malgré son ventilateur qui flirte avec les 1500 tr/min.
La pompe est inaudible, sa vitesse est fixe 3220 tr/min quelque soit la phase du test.

 Conclusion

 Il a belle allure ce watercooling AIO, le design est plutôt agréable et les éclairages intéressants même sur notre modèle non RGB, l'indication de la température lumineuse sur l'ensemble waterblock/pompe est pratique, nous aurions peut être souhaité un ajustage manuel des seuils de déclenchements mais bon…
Pour la version RGB, le RGB n'est compatible qu'avec ASUS Aura, nous aurions souhaité une compatibilité plus étendue avec d'autres marques de cartes mères.

Antec Mercury 120Antec Mercury 120

Les performances en dissipation sont assez moyennes, il n'est visiblement pas conçu pour le refroidissement extrême de plus c'est en 120 mm, bien évidemment comparé au 240 ou 280 mm il y a forcément une différence. Par contre la discrétion est de mise, les nuisances sonores très correctes y compris lorsqu'il est poussé dans ces derniers retranchements.
Le montage n'est pas compliqué mais un peu plus que le système développé par Asetek, rien n'est précisé pour la fixation du waterblock mais après différents essais, il convient de serrer les vis avec ressorts quasiment à fond.

L' Antec Mercury 120 est proposé à moins de 70 euros, c'est un prix honnête pour une solution de dissipation qui privilégie le silence de fonctionnement.

<img class="91621"
  • Discrétion,
  •  Design,
  •  Prix.
  •  Performances un peu limitées en dissipation,
  •  Limitation de la compatibilité RGB.
  • Commentaires
    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Loading…

    0