in

Western Digital WD Black² : Test et Avis

IMGP9703

Le WD Black² de Western Digital est un système de stockage pas comme les autres. Son concept unique permettra aux utilisateurs de bénéficier indépendamment d’un SSD de 120GB et d’un disque dur d’1TB dans un boitier 2.5 pouces de 9.5 mm de hauteur seulement.

Il s’avère comme solution de stockage idéale pour les PC portables n’intégrant qu’un seul emplacement car le WD Black² permet de profiter de la vitesse d’un SSD ainsi que de la capacité de stockage d’un disque dur classique.

Il ne fait donc pas partie de la même catégorie que les vrais hybrides utilisant le SSD comme cache pour le HDD, une technologie aussi employée par Intel au sein de ses chipsets appelée Smart Response.

Le WD Black² vise les hautes performances grâce à sa mémoire NAND MLC gravée en vingt nanomètres. A ce propos la marque annonce 350MB/s en lecture.

Si cette valeur semble bien en deçà de celles annoncées par les modèles haut de gamme proposés par la concurrence, ce nouvel hydride pourrait toutefois prendre l’avantage dans d’autres profils que la lecture séquentielle.

Son boitier a été conçu dans le but de résister aux températures élevées, aux chocs et aux vibrations. La technologie Shift_ assurera la continuité du niveau de performances grâce à des algorithmes spécifiques tout en améliorant la durée de vie du produit. La marque garantit le WD Black² cinq ans.

Dans le but de simplifier l’installation, le WD Black² est livré avec un adaptateur SATA vers USB. L’application Acronis True Image sera à télécharger sur le site du fabricant.

IMGP9705

Le WD Black² profite d’un bon niveau de finition notamment grâce à son dessus noir mat agrémenté d’une inscription dorée.

IMGP9708

En dessous, nous reconnaissons un disque dur 2.5 pouces des plus classiques. Sa vitesse de rotation est fixée à 5400RPM.

IMGP9710

La partie SSD se situe sous le dessus du WD Black². Son PCB fin à l’extrême aboutit logiquement à une rigidité toute relative. Un choix étonnant de la part de la marque affirmant pourtant un produit robuste.

Un renfort en aluminium aurait pourtant pu largement améliorer la protection des puces ainsi que le circuit sans pour autant augmenter la hauteur du périphérique.

IMGP9711

Le SSD est donc composé de deux chips de 64GB de NAND MLC 22nm que l’on retrouve également dans les Corsair LX.

Le contrôleur est un JMicron JMF667H, un choix également surprenant car si aux débuts des SSD la marque figurait parmi les leaders du marché, elle est désormais effacée par les références actuelles. Pourtant JMicron tente de refaire surface en investissant l’Intel 730 et le Transcend 340.

IMGP9713

Une dernière puce signée Nanya indique la présence de mémoire cache. 128MB de DDR3 1600MHz aideront à limiter les goulets d’étranglement. Un petit connecteur assure la liaison du SSD vers le connecteur SATA. L’empilement d’étages de PCB relève d’un bricolage que la marque ne nous à vraiment pas habitué. Une nappe souple aurait été bien plus propre.

L’installation du WD Black² est tout aussi spécifique. Une fois branché, seule la partie SSD est disponible. L’activation du HDD d’1TB nécessite un outil téléchargeable sur le site du constructeur et c’est la seule option disponible. Le gestionnaire de disques de Windows comme les applications tierces ne sauront pas le reconnaître.

screenshot1_575px

Le résultat n’aboutit pas à deux lecteurs distincts sous Microsoft Windows mais à un unique lecteur scindé en deux partitions.

Ce facteur est sérieusement limitant car il sera donc impossible de faire appel à la technologie Smart Response disponible avec les chipsets Intel. Cette dernière permet de faire appel à un SSD comme cache pour un disque dur.

A notre grand regret, nous n’avons pas pu intégrer les tests Anvil’s Storage, HDTach et HDtune Pro car ils ne sont pas en mesure de distinguer le SSD du disque dur. Par conséquent nous développons davantage IOMeter référence dans le domaine.

Les captures d’écrans ont été insérées à but d’illustration uniquement. Elles n’indiquent donc pas les résultats obtenus dans le cadre de ce test.

AS SSD Benchmark a également retenu notre attention car il compte parmi les rares à mesurer les débits avec un Queue Depth de 64, la valeur maximale supportée par la majorité des lecteurs disponibles.

asssd_copy

 AS SSD mesure donc les débits séquentiels, le traitement des fichiers de 4K y compris en QD de 64 et donne les temps d’accès. Un score généraliste est là aussi disponible pour un comparatif plus aisé.

asssd

Notre première batterie de mesures n’est pas flatteuse pour le WD Black² qui doit se contenter de seulement 125MB/s en écriture et 380MB/s en lecture.

Atto est un très ancien logiciel de mesure de débits et il compte parmi nos favoris. En plus d’une fiabilité exemplaire, il est le seul à mesurer une plage très large de fichiers traitées entre 0.5K et 8MB.

atto

 Il est aussi possible de définir la taille du fichier de test à utiliser. A noter que la dernière version prend en charge les lecteurs réseau.

atto_ssd_lecture

atto_ssd_ecriture

Les résultats d’ATTO sont très parlants et nous remarquons que le WD Black² arrive très vite à ses meilleurs débits en écriture dès les blocs de 16K. En lecture il faut atteindre les blocs de 128K pour obtenir les valeurs maximales qui sont correctes en lecture mais beaucoup trop basses en écriture.

Avec 130Mo/s de pointe, le WD Black² fonctionne à la vitesse d’un disque dur magnétique en séquentiel. Il est donc probable qu’ATTO lui aussi ait du mal à différencier le SSD du disque dur.

CrystalDiskMark est probablement le plus populaire des benchmarks conssacrés aux périphériques de stockage. Il propose quatre mesures allant des débits séquentiels en passant par les fichiers de 512K pour finir par ceux de 4K avec un QD de 1 et 32.

crystal_copy

 CrystalDiskMark est également apprécié pour ses possibilités de réaliser des mesures en boucle, jusqu’à cinq passes par défaut. La taille du fichier de test est également configurable même s’il est d’un GB par défaut.

crystal_ssd

CrystalDisk Mark semble mieux distinguer le SSD du HDD car en écriture les résultats font un bon prodigieux par rapport à ATTO. Cette fois les valeurs sont plus réalistes avec 480Mo/s en écriture et presque 500Mo/s en lecture.

Si les débits en lecture et écriture sont équivalent dans la majorité des modes, le traitement des fichiers de 4K est tout autre avec un sérieux écart. En effet la lecture s’arrête à seulement 26MB/s soit presque quatre fois moins que l’écriture.

 

Malgré son interface rustique, IOMeter est la référence absolue en termes de benchmark de système de stockage. Initialement développé par Intel, ses possibilités de configuration sont pratiquement illimitées.

iomete

Le rôle principal d’IOMeter est de mesurer les débits et les IOPS. Mais il est le seul à prendre en compte le traitement aléatoire des données en lecture comme en écriture.

La création de scénarios permet de définir des plages de tests en termes de durée et nous en profiterons donc pour observer la tenue des performances sur une durée de 120 minutes (2 heures) découpées en périodes de 5 minutes.

Nos mesures sont donc effectuées uniquement avec des données aléatoires plus lentes que des débits séquentiels mais bien plus représentatifs d’une utilisation réelle.

io1

io2

Tout d’abord nous remarquons qu’en écriture le WD Black² a bien du mal à conserver une linéarité dans les débits même si la différence est faible. Avec à peine 4MB/s, le WD Black² n’arrive décidemment pas à rivaliser avec la concurrence.

 

io3 io4

 Le traitement des fichiers de 128K est le plus représentatif d’une utilisation concrête. Cette fois les débits sont linéaires et stables. De plus ils remontent considérablement avec pratiquement 20MB/s en écriture et 80Mo/s en lecture.

 

io5 io6

Et enfin la gestion des fichiers de 2MB montre que le WD Black² assure ses spécifications en lecture mais l’écriture est désastreuse avec moins de 20MB/s.

Notre dernier test se concentrera sur PCMark 08. Cette référence en la matière se distingue très largement des autres outils car il se charge de donner différents indices sur une utilisation concrête.

pcmar

Ainsi PCMark 8 simule le traitement de vidéos, de photos, de jeux et la bureautique. Les résultats étant en secondes, les plus faibles sont les meilleurs.

pcmark

Si en bureautique le WD Black² s’en sort à peu près avec moins de 10s sauf pour word (30s), les résultats restent bien décevants pour le traitement multimédia ou les durée s’allongent fortement.

CrystalDiskMark est probablement le plus populaire des benchmarks conssacrés aux périphériques de stockage. Il propose quatre mesures allant des débits séquentiels en passant par les fichiers de 512K pour finir par ceux de 4K avec un QD de 1 et 32.

crystal_copy

 CrystalDiskMark est également apprécié pour ses possibilités de réaliser des mesures en boucle, jusqu’à cinq passes par défaut. La taille du fichier de test est également configurable même s’il est d’un GB par défaut.

crystal_hdd

Le dique dur du WD Black² s’en sort nettement mieux avec plus de 110MB/s en lecture comme en écriture en séquentiel. En 4K, les débits s’effondrent pour tomber à moins de 1MB/s en lecture.

Atto est un très ancien logiciel de mesure de débits et il compte parmi nos favoris. En plus d’une fiabilité exemplaire, il est le seul à mesurer une plage très large de fichiers traitées entre 0.5K et 8MB.

atto

 Il est aussi possible de définir la taille du fichier de test à utiliser. A noter que la dernière version prend en charge les lecteurs réseau.

atto_hdd_lecture

atto_hdd_ecriture

Les résultats d’ATTO sont très parlants et obtenons des valeurs normales proches de 120MB/s.

Notre dernière batterie de mesure concerne le traitement simultané de fichiers à la fois sur le SSD et sur le HDD.

Nous avons développé quatre séquences visant à superviser le comportement de chaque support connecté à une unique interface SATA 6Gbps.

1 – Lecture simultanée de fichiers de 2MB en séquentiel sur le SSD et le HDD

2 – Ecriture simultanée en configuration identique à la situation 1

3 – Lecture sur le SSD et écriture sur le HDD (2MB séquentiel)

4 – Ecriture sur le SSD et lecture sur le HDD

 io_lecture_simul

Le résultat était couru d’avance. Un SSD performant à lui seul sait saturer une interface SATA 6Gbps. Par conséquent, une fois cumulé à un disque dur, les débits tombent en chute libre. La partition SSD peine à tenir les 110MB/s et même le disque dur est incapable de tenir ses 120MB/s.

Ces valeurs permettent à un PC portable asmatique de retrouver le souffle mais inutile d’espérer retrouver le comportement d’un PC Desktop.

io_ecriture_simul

En écriture simultanée sur les deux partitions, les débits sont plus réguliers mais les SSD reste très loin de ses capacités en fonctionnant à la vitesse d’un disque dur classique.

io_lecture-ecriture

 Par contre la tendance s’inverse contre toute attente en lecture sur le SSD et en écriture sur le HDD. Le SSD renaît de ses cendre pour atteindre 200MB/s en lecture. Le HDD lui conserve son altitude de vol avec un peu plus de 100MB/s.

io_ecriture-lecture

Décidemment le WD Black² ne porte pas l’écriture de fichiers dans son coeur puisqu’il repart à moins de 110MB/s. Le disque dur solicité en écriture garde son endurance toujours à une moyenne de 108.5MB/s.

Le concept innovant du WD Black² est aussi surprenant qu’intéressant. Il permet aux utilisateurs de PC portables d’accéder à la rapidité d’un SSD ainsi qu’à la capacité d’un disque dur conventionnel quand un seul emplacement est disponible.

IMGP9706

Toutefois celui-ci devra impérativement compatible avec les supports de stockage d’une hauteur de 9.5mm. Les capacités retenues par la marque de 120GB pour le SSD et 1TB pour le disque dur permettront l’hébergement de toutes les données personnelles ou du travail.

Outre cette réussite sur le plan encombrement, le WD Black² risque bien de ralentir l’enthousiasme des intéressés faute de certaines limitations.

Bien que la marque annonce un produit robuste et endurant, le PCB du SSD est si fin qu’il manque franchement de rigidité. Or une simple protection en aluminium aurait suffi.

Tout d’abord l’activation de la partie disque dur n’est possible qu’à l’aide d’un logiciel développé par la marque. Même si l’opération est à la portée de tous, aucune alternative n’est possible, empêchant les utilisateurs de systèmes de type Linux d’en profiter nativement.

Concernant les performances, si le disque dur magnétique répond aux moyennes actuelles, le SSD ne répondra pas aux Power users exigeants avec des débits de 130Mo/s en écriture séquentielle. Les attentes se situant plutôt à des vitesses comprises entre 350Mo/s et 500Mo/s.

De plus l’accès simultané au SSD et au HDD démontre toutes les limites du concept de deux systèmes de stockage connectés à une unique interface SATA. Ils doivent se partager une bande passante tels des siamois or un SSD de dernière génération sait à lui seul saturer les 6Gbps d’un port SATA.

Le WD Black² s’adresse donc prioritairement aux utilisateurs privilégiant la réactivité de leur système au détriment du transfert de fichiers.

Il aurait également pu se montrer plus convaincant s’il avait été possible d’employer le SSD comme cache. Or sa conception empêche l’utilisation de la technologie Intel Smart Response et la marque ne propose pas à ce jour de solution logicielle dans cette optique.

Ce lecteur hydride aurait pu tirer son épingle du jeu d’un point de vue tarifaire. Mais cette miniaturisation a un coût et non des moindres : 220 euros. Or le prix des SSD de 512GB viennent de passer sous la barre des deux cents euros avec tous les avantages qui leurs incombent.

Ainsi le WD Black² est convaincant pour son concept innovant et sa miniaturisation mais il sera impératif de prendre en compte les limitations évoquées pour que le choix ne soit pas au final décevant.

 fleche Le format compact “Duo deux en un”

 fleche PCB du PCB trop fin sans protection
fleche Performances
fleche Tarif
fleche Activation du disque dur sur Windows seulement
fleche Incompatible pour les solutions de cache SSD

Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0