in

XFX R9 285

Test et Avis – Benchmark – Meilleur prix

IMGP0035

XFX un autre spécialiste de la carte graphique AMD emboite le pas sur l’annonce de la R9 285 en présentant sa déclinaison.

Taillée pour assurer un affichage fluide dans les jeux en résolution WQHD 2560×1440 pixels, la XFX R9 285 embarque le tout nouveau processeur graphique AMD « Tonga ».

Le R9 285 remplace R9 280 en apportant son lot de nouveautés. Le Tonga a le droit à la troisième révision de l’architecture GNC (Graphics Core Next).

r9285

La tesselation (effet de profondeur) est améliorée car le R9 285 est capable d’interpréter quatre primitives par cycle d’horloge au lieu d’une seule.

Les mécanismes de compression n’altèrent plus les textures. Ils permettent de limiter l’utilisation de la bande passante mémoire de quarante pour cent. Tonga peut donc se contenter d’un bus mémoire de 256 bits au lieu des 384 bits du GPU AMD Tahiti (R9 280 et R9 280X).  

gnc

GNC permet à la XFX R9 285 de profiter du ZeroCore Power, du PowerTune et Eyefinity.

La première fonctionnalité exclusive du R9 285 est son nouveau décodeur vidéo 4K matériel. Depuis 2011, les cartes AMD supportent effectivement les résolutions de 3840×2160 pixels via les sorties vidéos HDMI et DisplayPort.

A présent il est encore plus efficace en limitant davantage l’usage du processeur du PC lors de la lecture de contenus multimédia et supporte le standard H264. La puissance de calcul disponible permet aussi d’accélérer l’encodage vidéo

Concernant les jeux, AMD annonce que le GPU  R9 285 supporte le futur API Microsoft DirectX12. D’après les premières annonces faites, il semblerait que cette nouvelle version permettra d’exiger des processeurs graphiques moins puissants pour un rendu visuel équivalent.

Par conséquent il serait erroné d’espérer des graphismes encore plus réalistes et immersifs. Microsoft souhaiterait plutôt prendre de l’avance sur son concurrent Mantle mais surtout unifier sa bibliothèque de routines sur toutes les plateformes qu’elles soient mobiles ou non, consoles de jeux comprises.

freesync

Le R9 285 est compatible avec le futur FreeSync. Concurrent direct de la solution Nvidia Gsync, ce procédé serait capable d’éliminer les effets de « Tearing », de « Lag » et de « Stutter ».

La XFX R9 285 embarque une puce gravée en vingt-huit nanomètres et intègre 4.3 milliards de transistors tout comme les Tahiti des R9 280X et R9 280. D’ailleurs elle dispose de 1792 Shaders comme cette dernière.

Par contre Tonga double le nombre de ROPs pour atteindre un total de 64 comme les R9 290 et R9 290X.

speci

La fréquence est abaissée à 918MHz soit 15MHz de moins que la R9 280. La version « X » fonctionne à 1GHz.

Concernant la mémoire, nous avons déjà vu qu’un bus de 256 bits suffisait grâce à de nouveaux procédés de compressions. Pour rappel les R9 280 et R9 280X optaient pour un bus de 384 bits.

La capacité reste à 2GB et la fréquence suit la tendance du GPU avec 1375MHz nominaux soit 125MHz de moins que les R9 280 et R9 280X.

Le système de refroidissement de la carte XFX se distingue de celui de référence. Il embarque un radiateur conséquent sur lequel viennent se reposer deux ventilateurs. Il devrait donc être plus efficace que la turbine proposée par AMD.

Avec la R9 285, XFX fait dans la sobriété en optant pour une couleur noire intégrale.

IMGP0036

La finition est très honnête grâce à une coque en plastique mat et deux ventilateurs aux pales brillantes.

IMGP0042

En façade pour ne pas changer, quatre sorties vidéos dont deux DVI, une HDMI et une DisplayPort apportent toutes les configurations possibles.

IMGP0044

XFX choisit de placer les deux connecteurs d’alimentation auxiliaire six contacts dans le sens de la longueur. Si cette position permet d’améliorer le rendu visuel du câblage, elle rallonge de quelque peu la longueur finale de la carte.

IMGP0047

Nous avions largement apprécié la qualité de fabrication de la XFX R9 290X et cette R9 285 est tout aussi convaincante. Les cinq étages d’alimentation PWM assureront stabilité et durée de vie prolongée. Ils ont également le droit à un dissipateur passif.

IMGP0048

Le GPU R9 285 est encadré de huit puces mémoire pour une capacité totale de 2GB.

A présent nous pouvons nous concentrer sur le ventirad de la XFX R9 285.

IMGP0052

Le système de refroidissement de la XFX R9 285 est extrêmement classique mais la qualité est largement au rendez-vous.

IMGP0050

La base en cuivre accueille quatre heapipes du même métal et la densité des ailettes nickelées devrait assurer une dissipation optimale.

IMGP0043

Les deux ventilateurs chargés d’apporter l’air ont des pâles fortement incurvées afin de brasser un maximum d’air pour une vitesse de rotation modérée.

Une nouvelle fois, XFX montre qu’il sait proposer une carte graphique à la qualité d’assemblage excellente.

8ro8eah6kwuav2c6972f.jpg

Notre carte est installée sur la machine suivante :

Hardware

flecheBoitier : CM Striker
flecheAlimentation : Enermax Platimax 1000W
flecheCarte mère : Intel DX79SI
flecheProcesseur : Intel Core I7 3930K
flecheVentirad : Noctua NH-D14
flecheRAM : 4 Go Gskill Ripjaw 1600Mhz CL9
flecheStockage: 1 SSD Crucial M4 256Go.

Software

flecheWindows 7 X64 Familiale édition Premium SP1
flecheDrivers derniers en date
flecheEVGA PrecisionX
flecheGPU-Z

Benchmark

fleche3Dmark 2011 de Futurmark disponible sur www.futuremark.com
flecheUnigine Heaven 4 disponible sur www.unigine.com
flecheAlien VS Predator
flecheMetro 2033
flecheSniper Elite V2
flecheHard Reset

Nous avons procédé lors de nos tests à trois mesures selon trois résolutions différentes:

fleche1280×1024 pixels
fleche1680×1050 pixels
fleche1920×1080 pixels

Pour chacune de ces résolutions, nous avons également  réalisé trois tests distincts :

flecheQualité graphique basse
flecheQualité graphique moyenne
flecheQualité graphique haute

Concernant la qualité basse, nous avons systématiquement désactivé toutes les options disponibles. L’anti aliasing comme la tesselation sont configurés au minimum voire désactivés. Les détails des textures et autres filtres éventuels ont été également désactivés.

En qualité moyenne, nous avons configuré l’anti aliasing à 4X, et le filtrage de texture en général à 8. Nous en avons fait de même à propos de la tesselation.

Enfin en qualité haute, nous avons poussé toutes les options au maximum.

 

 

3DMark

futuremark_logoFuturemark, le célèbre éditeur de la référence en matière de benchmark dédié aux cartes graphiques: 3DMark 2011 propose une nouvelle version incluant trois séries de tests: Ice Storm, Cloud Gate et Fire Strike.

Cloud Gate est conçu pour les plateformes “performance” en mettant l'accent sur les effets Post Processing et effets de particules. Une seconde séquence s'adresse aux éclairages volumétriques mais en employant un faible niveau de géométrie.

Le troisième test de Cloud Gate simule les effets physiques sur les objets rigides et déformables.

3DMark de Futuremark est disponible sur www.futuremark.com

cloudgate

Nous utilisons les paramètres proposés par défaut.

 

3DM

La XFX R9 285 commence très fort sous 3DMark avec plus de 6000 points en mode performance et elle dépasse les 3200 points en mode extrême.

Unigine Heaven 4.0

unigine_logoUnigine Heaven est notre test synthétique de prédilection car il est selon nous le benchmark le plus représentatif des jeux vidéo en reflétant au mieux les performances de ces derniers.

Unigine Heaven est disponible sur le site de l'éditeur : www.unigine.com

heaven2

Nous configurons Unigine Heaven en API DirectX 11 et lors de notre mesure en mode niveau de détail bas, nous paramétrons les shaders en « low », la tesselation est en « disabled », l’anisotropy est à 1 et l’anti aliasing est sur « off ».

En niveau de détail moyen, les shaders sont en « medium », la tesselation en « normal », l’anisotropy à 8 et l’anti aliasing à 4.

Enfin en mode élevé, les shaders sont en « high », la tesselation en « extreme », l’anisotropy à 16 et enfin l’anti aliasing est en 8x.

heaven

Avec plus de 40FPS en mode extrême, la XFX R9 285 montre un potentiel en WQHD.

 

A sa sortie, Metro 2033 a mit de nombreuses cartes graphiques sur les genoux notamment en raison d’effets nécessitant d’importantes ressources en calcul. Nous utilisons l’API DirectX 11 afin de bénéficier des dernières innovations en matière d’effets visuels.

metro-2033-1024x576

Pour chacune des résolutions utilisées, nous utilisons toujours trois niveaux de détails distincts :

flecheNiveau bas : qualité sur « Low », anti aliasing sur « NOAA » et filtrage des textures à 4.
flecheNiveau intermédiaire : qualité sur « Medium », anti aliasing en « AAX4 » et filtrage des textures à 4.
flecheNiveau élevé : qualité sur « Very High », anti aliasing en « AAX8 » et filtrage des textures sur 16.

 metro

La XFX R9 285 coiffe la GTX 760 dans tous les mode sauf l'extrême en 1080p sous Metro.

 

Nous entrons maintenant dans le vif du sujet puisque nous passons aux mesures de jeux avec Alien vs Predator qui offre un excellent aperçu de jeux moyennement exigeants.

aliens_vs_predator_directx_11_benchmark_screen_550

Notre série de benchmark débute avec une résolution de 1280×1024, puis 1680×1050 et enfin 1920×1080 pixels.

Pour chaque résolution, nous employons trois types de paramétrage :

Niveau bas : Anti aliasing en x1, niveau de détail bas, qualité de texture à 0, qualité des ombres à 0 et l’anisotropic à 0. Les occlusions ambiantes comme la tesselation et l’Advanced Shadow Sampling sont désactivés.

Niveau moyen : Anti aliasing en 2, niveau de détail moyen, qualité des textures à 1, qualité des ombres à 2 et l’anisotropic à 8. La tesselation, le shadow sampling et les occlusions sont toujours désactivées.

Niveau élevé : toutes les options sont au maximum et activées soit anti aliasing en x4, niveau de détails élevé, qualité des textures à 3, qualité des ombres à 3, l’anisotropic en x16 et les trois dernières options activées.

avp
 

AvP est très favorble aux GPU AMD et donc laXFX R9 285 prend largement l'avantage.

 Depuis très récemment nous testons les cartes avec Sniper Elite V2 car il est très exigeant en termes de ressources de calcul.

SniperEliteV2_2013-03-17_11-42-56-24

Pour chacune de nos trois résolutions employées, nous retrouvons nos niveaux de détails désormais classiques : bas, intermédiaire et élevé.

Concernant ce titre, nous désactivons l’anti aliasing comme la tesselation en mode bas, nous configurons l’anti aliasing en x4 et la tesselation en normal pour le mode intermédiaire et enfin, nous poussons toutes les options à leur maximum pour le test le plus exigeant.

SE2

La GTX 760 prend sa revanche sur les jeux extrêmement exigeants en prenant un infime avantage.

Tomb raider 2013 à longtemps été attendu pour pouvoir enfin profiter des dernières technologies en matière de rendu 3D. Il inclut une fonctionnalité exclusive “Tress FX” dédié à la modélisation des cheveux de l'héroïne Lara Croft.

TombRaider_2013-03-17_11-37-09-73

En niveau de qualité basse, tous les paramètres sont désactivés ou réduits au minimum.

En niveau intermédiaire, le niveau de qualité de texture est à 2, Tress Fx est désactivé, l'anti aliasing est configuré à 2, les ombres sont paramètrées à 1 et les réflexions ont un niveau de 1 également. La tessellation est désactivée.

En niveau élevé, toutes les options sont au maximum et activées.

TR

Optimisé AMD pour la fameuse technologie TressFX, la XFX R9 285 domine dans le mode le plus poussé.

Sleeping Dogs est lui aussi un jeu récent et très exigeant en ressources de calcul. Sa bonne conception lui permet de s'intégrer à notre banc de test.

HKShip_2013-03-17_11-51-02-58

Comme pour tous les autres titres testés, le niveau minimal est paramétré de façon à privilégier les performances au niveau de détail. Par conséquent, toutes les options sont désactivées ou réglées au minimum.

En niveau intermédiaire, nous faisons appel au mode “High”et enfin en qualité maximale, nous employons le mode “Ultra”.

sleep

Tout comme AvP, Sleeping dogs préfère les Radeon et la XFX R9 285 s'offre plus de 5FPS en mode extrême.

Bioshock Infinite est le troisème volet d'une saga connaissant un réel succès auprès de la communauté des gamers.

bioshock_infinite

Ce dernier repose sur deux résolutions: 1680×1050 et 1920×1080.

Le niveau minimal est paramétré de façon à privilégier les performances au niveau de détail. Par conséquent, toutes les options sont désactivées ou réglées au minimum.

En niveau intermédiaire, nous faisons appel au mode “High”et enfin en qualité maximale, nous employons le mode “Ultra”.

bio
La XFX R9 285 prend une avance non négligeable sous Bioshock.

Metro Last Light est lui aussi un jeu récent et très exigeant en ressources de calcul. C'est bien entendu la suite de Metro 2033 également dans notre sélection. Sa bonne conception lui permet de s'intégrer à notre banc de test.

MetroLastLight_Titelbild

Comme pour tous les autres titres testés, le niveau minimal est paramétré de façon à privilégier les performances au niveau de détail. Par conséquent, toutes les options sont désactivées ou réglées au minimum.

En niveau intermédiaire, nous faisons appel au mode “High”et enfin en qualité maximale, nous employons le mode “Ultra”.

metroll
 

Metro Last Light ne fait pas de cadeaux aux cartes moyen de gamme en mode extrême.

Enfin nous pouvons intégrer dans nos tests un benchmark fiable et représentatif: Hitman Absolution.

Hitman-Absolution-9 

Le niveau minimal est paramétré de façon à privilégier les performances au niveau de détail. Par conséquent, toutes les options sont désactivées ou réglées au minimum.

En niveau intermédiaire, nous faisons appel au mode “High”et enfin en qualité maximale, nous employons le mode “Ultra”.

hit

Nous retrouvons Hitman dans les Bundle offerts par AMD et ce n'est pas annodin si la XFX R9 285 se place en tête.

 Nous avons sélectionné Total War Rome II pour ses spécificités techniques sur le plan graphique nécessitant une carte graphique puissante pour pouvoir fonctionner.

 

Total-War-Rome-II

 Comme pour tous les autres titres testés, le niveau minimal est paramétré de façon à privilégier les performances au niveau de détail. Par conséquent, toutes les options sont désactivées ou réglées au minimum.

En niveau intermédiaire, nous faisons appel au mode “High”et enfin en qualité maximale, nous employons le mode “Ultra”.

 rome

Total War Rome II lui aussi est aussi représentatif que Hitman mais comme nous ne l'avions pas intégré à la sortie de la GTX 760, nous ne présentons que les résultats de notre test. Et avec plus de 30FPS, la carte XFX R9 285 montre bien qu'elle est parée pour les titres les plus lourds.

 Batman Arkham Origins est incontournable car il est particulièrement optimisé pour les cartes graphiques Nvidia dont la GTX 780Ti.

batman-arkham-origins

 

Comme pour tous les autres titres testés, le niveau minimal est paramétré de façon à privilégier les performances au niveau de détail. Par conséquent, toutes les options sont désactivées ou réglées au minimum.

En niveau intermédiaire, nous faisons appel au mode “High”et enfin en qualité maximale, nous employons le mode “Ultra”.

Petite spécificité de ce test, nous activons Nvidia PhysX uniquement en mode Ultra.

 bat_copy_copy

Même s'il est optimisé pour les cartes Nvidia, Batman Arkham Origins fonctionnera parfaitement avec la XFX.

Désormais nous cumulons sur un unique graphique la charge GPU, sa température et le régime du ventilateur. Cela permet de comparer la réactivité du système de refroidissement par rapport à la charge GPU.

 

temp2

A fréquence de base, on atteint des températures très convaincantes inférieures 60°C et le ventilateur peut se contenter de 50% de son régime maximum.

 temp3

 En fonctionnant à 2500RPM en charge, la XFX ne génère que très peu de nuisances sonores.

 

temp4

 Alors qu'un modèle overclocké d'usine atteint 80W, la XFX reste sous les 60 watts.

 

Notre premier rendez-vous avec le processeur graphique AMD R9 285 s’était conclu par une belle réussite et la XFX R9 285 confirme ce sentiment.

IMGP0040

Tout d’abord XFX propose une carte dont l’esthétique ravira les amateurs de sobriété alors que la tendance est majoritairement dirigée vers une allure sportive.

La qualité de fabrication est d’assemblage répond entièrement à nos attentes. Les étages d’alimentation de la XFX R9 285 assureront une alimentation au processeur graphique parfaitement stable tout en garantissant une longue durée de vie.

label 59hardware recommandeLe système de refroidissement est tout aussi réussi grâce à un radiateur évolué, équipé d’une base et de heatpipes intégralement en cuivre. Les deux ventilateurs se sont montrés efficaces et discrets. Même si la plupart des cartes personnalisées sur le marché sont désormais silencieuses, nous apprécions toujours autant cet aspect.

En termes de performances, la XFX R9 285 conserve tout son intérêt même si elle se contente de fréquences recommandées par AMD. Au cas où l’on préférerait une version overclockée d’usine, il ne fait aucun doute que la marque proposera un tel modèle très rapidement.

La XFX R9 285 est elle aussi capable de faire fonctionner la majorité des jeux récents en WQHD (2560×1440 pixels) avec un niveau de détail maximum. Seuls les quelques rares titres ultra exigeants nécessiteront quelques concessions.

Officiellement annoncée à deux cents quarante-neuf dollars, elle demeure l’un des meilleurs choix pour tous ceux dont les souhaits se concentrent sur la sobriété, la qualité tout en restant dans un budget maîtrisé.

Les + alt

fleche Esthétique élégante
fleche Tarif

 

Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0